Download Mairie de Lormont

Transcript
juillet août 2011
75
no
Lormont actualités
www.ville-lormont.fr
Magazine municipal d’information
Découverte
Lormont,
destination
touristique
Ensemble
p. 7
Marc Boucaud,
50 ans de bénévolat
Ma ville
p. 08
Le P’tit Lormont’T, journal
des enfants pour les enfants
Ma ville
p. 9
Succès du passeport
biométrique
p. 13
3
entre-nous
Lormont actualités :
La première pierre du Parc
actif de Carriet vient d’être
symboliquement posée.
Quels sont les enjeux pour
le quartier et pour la Ville ?
Jean Touzeau,
maire de Lormont :
Le projet de Parc actif accompagne le
renouvellement de l’habitat sur Carriet.
Il répond aux besoins et aux demandes
de la population qui réside et travaille
à Carriet. Il permet aussi d’attirer
d’autres publics grâce à de nouveaux
usages. Cette première pierre marque
le début de la réalisation du Parc actif,
qui fait suite à l’ouverture du CFA pharJean Touzeau, maire de Lormont,
macie. Cette première phase intègre la
pose la première pierre du Parc actif de Carriet
construction d’une résidence à vocation sociale (permettant l’accueil de jeunes ménages), de la direction territoriale rive-droite de la Communauté urbaine de Bordeaux et de Pôle emploi. Le
déplacement du supermarché Lidl, l’implantation d’activités commerciales et de
services interviendront dans un second temps. En parallèle, nous avançons sur
l’aménagement de la place Magendie et le développement en pied d’immeubles
d’activités complémentaires.
LA:
J
La 1ère édition des Foulées littéraires
se prépare. Pouvez-vous déjà en dévoiler le contenu ?
T : C’est un événement de dimension nationale qui portera sur la
rencontre du sport et des arts. Nous concevons cette manifestation avec les
maisons d’édition, les fédérations sportives et les associations. Le Pôle culturel et sportif sera, le temps d’un week-end, la vitrine de la littérature sportive, le théâtre d’échanges et de rencontres entre auteurs, éditeurs, libraires et
sportifs. De grands noms du sport international seront présents, tels que Titouan
Lamazou et André Boniface.
L A : Le succès rencontré par Le Printemps de Lormont annonce t-il
le développement de projets liés à la nature ?
J T : Le succès de cette manifestation ouvre de grandes perspectives. Il confirme
l’attractivité de la « thématique nature » auprès du public. Il légitimise nos politiques de protection et de valorisation de l’environnement. La Ville dispose d’atouts
et d’attraits formidables pour porter des projets en lien avec la nature : le parc de
l’Ermitage, la ferme des Iris, les coteaux de Carriet sans oublier les Cascades de
Garonne. Il s’agit de s’appuyer sur ces acquis naturels pour déployer dans les quartiers une politique d’actions et de projets et pour organiser des événements populaires.
J’en fais l’une de nos priorités dans les trois années qui viennent. La création d’un
centre équestre, l’extension de la ferme des Iris, le développement de classes nature, la
création de gîtes dans la propriété Valmont, mise à notre disposition par la Communauté urbaine sont autant de projets que Lormont va se donner les moyens de réussir.
4
5
ensemble
Musiques et danses
Urbanisme
Pour les jeunes : hip hip hip...
Retour en images sur le succès de
la 5ème édition du Festival Jeunes.
Deux scènes montées face à face
sur un parvis du château des Iris
noir de monde à la tombée de la
nuit. Cinq heures de spectacle nonstop, les 25 groupes programmés
se succédant sur l’une ou l’autre
scène. Du hip-hop et du rap surtout,
mais aussi du théâtre, des danses
indiennes, du rock, du métal, des
percus, du slam… des confirmations et des découvertes ! Une
soirée variée et qualitative devant
un public respectueux et souvent
admiratif. Rendez-vous en 2012
avec les mêmes et bien d’autres.
Contact : Service Jeunesse.
Tél. 05 57 77 60 20.
Histoire
Il y a 40 ans, Siemens à la Ramade
Source : Archives municipales / Sud-Ouest /
Confluences Carnet de voyage à Lormont.
Le 7 août 1971, Sud-Ouest titrait « Ford
à Blanquefort, Siemens à Lormont ».
Ces deux multinationales s’apprêtaient
à employer chacune 2.000 ouvriers.
Siemens n’emploiera finalement que 500
personnes, essentiellement des femmes.
À elles seules, elles satisferont pendant
plus de 30 ans aux besoins internationaux
de Siemens en composants électroniques.
Elles fabriqueront notamment les condensateurs « haute qualité » nécessaires au
développement de l’informatique et des
télécommunications.
Mais avant cela, en cet été 1971, c’est la Communauté urbaine de Bordeaux qui
est aux manettes. La CUB pilote le chantier de trois bâtiments (11.500 m²) qu’elle
rétrocédera par la suite à Siemens. L’ensemble est édifié à l’angle des routes nationales 10 et 89, entre Génicart et la rocade. L’usine Siemens Lormont a fermé en
2005, libérant 15 hectares. De quoi, en plein renouvellement urbain, bâtir un
quartier entier : celui que l’on connaît désormais sous le nom de « La Ramade ».
(Voir page 7 le projet des Akènes)
La démolition des 3 tours Aquitanis et des bâtiments Rousseau et Montaigne
succèdera cet été à celle de l’école Suzanne Lacorre
Les
démolitions
au coeur
de l’été
Pour Aquitanis
comme pour Domofrance
l’été sera aux démolitions.
Dans le quartier Bois fleuri, la
phase de « mise à nu » des trois
tours Aquitanis se poursuit. Les
bâtiments sont l’un après l’autre
vidés de tout ce qui est recyclable
ou dangereux. La déconstruction proprement dite débutera en
juillet par la tour Richemont. Suivra
celle du Colonel Fabien puis celle du
Vercors. La technique utilisée pour
ce chantier sera celle du grignotage, comme pour les Cimes. Une
pelle mécanique équipée d’un bras
articulé s’attaquera aux bâtiments,
progressivement de haut en bas. Le
bruit et la poussière seront réduits
au maximum grâce à l’arrosage
des débris. Les déchets de béton
seront concassés sur place, limitant
les allées et venues des camions.
Les nuisances sur les habitations
proches seront ainsi limitées. La
disparition des trois tours (299
logements) s’inscrit dans un projet ambitieux de renouveau du
quartier.
La seconde opération de démolition concerne le patrimoine
Domofrance situé rues Rousseau
et Montaigne. Les travaux commenceront par une phase de
désamiantage puis de curage des
logements. La démolition débutera
au mois d’août par la résidence
Rousseau et se poursuivra en
septembre par Montaigne. S’agissant de linéaires de 4 étages, les
démolitions seront moins spectaculaires. En revanche, la proximité
de l’école maternelle Jean Rostand,
qui ouvrira ses portes à la rentrée
de septembre, exige des règles de
sécurité draconiennes. La fin des
travaux sur ce secteur est prévue
pour décembre.
Déjeuner et s’informer !
Vous vous posez des
questions sur les démolitions
et l’évolution de Bois fleuri ?
Venez les exprimer lors du
déjeuner de chantier organisé
par Aquitanis le jeudi 6 juillet
de 12 h à 14 h dans la cour
intérieure de la résidence
Génicentre (derrière l’agence
Aquitanis). L’entreprise de
démolition Lennuyeux et
les techniciens d’Aquitanis
répondront à toutes vos
questions autour d’un buffet
réalisé par Saveurs métisses.
6
7
ensemble
Vie associative
Animation
Le centre
social
Carriet est
de retour
en bref...
Le printemps en fête
Réussite incontestable de la 3ème
édition du Printemps de Lormont.
Organisée par l’Orchis des Collines, avec le soutien de la Ville,
cette manifestation a attiré un large
public familial. Les animations et les
stands proposés ont été fédérateurs.
Le site du château des Iris, méconnu
de beaucoup, a remporté un vif
succès. De nombreux visiteurs, venus de toute l’agglomération bordelaise, ont été séduits par sa qualité
paysagère.
Espaces naturels proches et accessibles, les Iris et le Parc de l’Ermitage ont un rôle majeur à jouer
dans l’animation locale. Reste à
la Ville de Lormont à trouver les
moyens pour continuer à soutenir et
à développer des projets qui répondent aux besoins des petits citadins
comme des plus grands.
Le barbecue de printemps, une initiative du centre social
et culturel de Carriet
L’association Didée dispose depuis peu d’un local au 5 rue Jacques
Thibault. Elle y installera dans les prochains mois le nouveau centre social
et culturel de Carriet. L’association Didée s’attache à construire ce projet
avec les habitants. Une très large concertation est en marche afin de
mieux connaître les attentes du quartier. La première phase de la concertation prévoit un centre social thématique. « Il s’agit d’offrir à chacun la
possibilité de donner de la voix et de décider parmi les trois scénarios
élaborés : le centre social pourrait être une boîte à jeux, un porte voix
ou un jardin solidaire », explique Muriel Guionie. C’est à l’occasion de
l’assemblée générale de novembre que se décidera le scénario retenu.
En attendant, dans le cadre de la tournée des halls, les habitants sont
invités à donner leur avis et à échanger. Des animations retrouvent peu à
peu leur place dans la vie du quartier.
Contact : Centre social et culturel Génicart – Tél. 05 56 06 06 19.
Les voisins à la fête
C’est désormais une tradition dans
l’agenda lormontais : fin mai la Fête
des voisins fait le plein ! De nombreux Lormontais se sont retrouvés
au sein de leur quartier respectif pour
partager le verre de l’amitié et
se presser autour des tables bien
garnies. La météo était au rendezvous, mêlant la chaleur du soleil à la
chaleur de l’amitié.
A l’année prochaine !
Passation de relais
à l’Off ice de tourisme
Depuis deux ans, Fabienne dopait de son sourire le tourisme
local. Elle prend aujourd’hui une retraite bien méritée. Pour lui
succéder, l’Office de tourisme de Lormont et de la Presqu’île
s’offre désormais le sourire de Sandra.
Sandra succède à Fabienne
Secrétaire de l’US Lormont pendant six ans, Sandra est dès à
présent votre interlocutrice privilégiée. Les coteaux de Garonne
attirent des randonneurs de plus en plus nombreux. Le développement de l’offre touristique répond à cette
attente, en valorisant Lormont et la presqu’île.
La richesse patrimoniale et environnementale de Lormont n’est pas réservée aux touristes. Aux Lormontais
aussi d’en tirer profit ! Vous pensez déjà tout connaître de Lormont, de ses musées, de ses châteaux, de ses
lavoirs ? Laissez-vous surprendre ! L’offre touristique et muséale se renouvelle ! Saviez-vous que le Musée
national de l’assurance maladie était en pleine restructuration ? Saviez-vous qu’il est désormais possible
de passer la nuit dans le parc de l’Ermitage ? Toutes les précisions sur le nouveau refuge vous attendent
en page 13… et à l’Office de tourisme, auprès de Sandra.
Contact : Office de tourisme de Lormont et de la presqu’île. Face à la station tramway Bois fleuri.
Tél. 05 56 74 29 17. www.office-tourisme-lormont.com
Marc Boucaud :
50 ans de bénévolat
Marc Boucaud œuvre depuis 1961
au bien vivre des habitants de Carriet.
L’éco-quartier
Les Akènes récompensé
Tourisme
Médaille de la Ville pour Marc Boucaud.
Un demi-siècle d’engagement associatif récompensé.
Le Syndicat national des aménageurs
lotisseurs a décerné son trophée d’or
au projet des Akènes à la Ramade. Il
s’agit de requalifier l’ancienne friche
industrielle Siemens par la construction de 1200 logements, 11000
m² de bureaux et 7500 m² de commerces et de services de proximité. La
place et le traitement du paysage sont
au cœur du projet. La nature s’invite
en ville par des boisements, des clairières, des venelles et des placettes
qui formeront des espaces publics
et des milieux écologiques riches et
variés. Une ville-parc entre pavillonnaire et grand ensemble. Un projet
développé par Clairsienne et conçu
par l’Atelier Bouriette et Vaconsin.
En adhérant à l’Amicale HLM de défense et de loisirs du Bas Carriet,
Marc Boucaud n’avait peut-être pas conscience de s’engager pour plus
d’un demi-siècle de militantisme associatif.
Au début des années 60, Carriet se limitait à 210 foyers, presque tous
adhérents. L’association menée par André Colmet défendait déjà les
intérêts de ses membres auprès du bailleur, le Toit Girondin (aujourd’hui
Mésolia), et des pouvoirs publics. Elle jouait également un rôle majeur
dans l’animation de ce quartier populaire. Marc Boucaud se souvient des
parties de foot et des feux de la Saint-Jean. « On faisait de l’animation à
partir de rien, des fêtes pour les enfants avec des courses à la brouette,
des courses aux œufs, raconte-t-il. Très peu d’habitants avaient un véhicule
à l’époque, alors on organisait des sorties en bus jusqu’à la Guinguette
de Pessac sur Dordogne, à Soulac ou au Cap Ferret ». Avec le Club
des retraités de Carriet ou indépendamment, l’Amicale est toujours très
active : installée dans la nouvelle salle Colmet, elle veille au maintien
des loyers à un niveau très raisonnable et continue d’organiser des repas
dansants et des lotos.
Le maire Jean Touzeau vient de distinguer Marc Boucaud de la médaille
de la Ville. Celle-ci récompense 50 ans de bénévolat au sein de cette
amicale dont il est aujourd’hui le président. Un moment d’émotion intense
pour Marc Boucaud en évaluant le chemin parcouru avec tous les autres
bénévoles, y compris les disparus, qui méritent aussi des félicitations.
Quel est donc le secret de l’engagement indéfectible de Marc Boucaud ?
Certainement pas le désoeuvrement ! A 76 ans, il est plus qu’actif. Il se
lève chaque matin à 2h30 pour distribuer le quotidien Sud-Ouest. Une
petite sieste, et le voilà d’attaque pour une après-midi – voire une soirée
– à l’amicale. Derrière une constitution hors norme, c’est bien le sens du
dévouement et des valeurs collectives, le goût de la rencontre et du partage aussi, qui expliquent ce beau parcours. « J’ai toujours autant à cœur
le bien vivre dans la cité et le maintien de cette convivialité spécifique à
Carriet », conclut-t-il.
8
9
ma ville
Etat-civil
Citoyenneté
La rédaction
du P’tit LormonT,
une équipe soudée
et sympathique
Le service a traité plus de 2000 demandes de passeports en 2010
Le P’tit Lormon’T,
journal des enfants pour les enfants
Le conseil municipal des enfants vient de publier la 3
le P’tit Lormon’T. Prochain objectif : internet.
L’équipe du P’tit Lormon’T est aujourd’hui constituée de journalistes confirmés. La plupart des jeunes
rédacteurs de ce troisième numéro ont aussi participé à l’édition 2010. Certains étaient même à la
création du journal, il y a trois ans.
Conçu avec les enfants pour les enfants, Le P’tit
Lormon’T est un journal exigent et rigolo. Informatif,
il retrace les réalisations du Conseil municipal des
enfants au cours de l’année écoulée. On y découvre
leur implication dans le renouvellement urbain, le
devoir de mémoire ou encore la protection de l’environnement. Economique et écologique, Le P’tit
Lormon’T repose sur une maquette originale et une
fabrication simple : une grande feuille de papier
éco-certifiée, pliée par les jeunes élus eux-mêmes
pour obtenir un journal de quatre pages doublé
d’un poster-agenda. Celui-ci annonce tous les rendez-vous enfantins de l’été.
Le P’tit Lormon’T est distribué par les jeunes élus à
tous les élèves de CM1 et CM2 de Lormont. Ce journal est également disponible sur demande auprès
des animateurs du conseil municipal des enfants
ème
édition de son journal,
(05 57 77 60 20) et en téléchargement. Au-delà
du P’tit Lormon’T, les enfants du CME partent à la
conquête d’internet et développent leur page sur le
site de la ville.
Rendez-vous sur www.lormont.fr,
onglet vie citoyenne, rubrique vie démocratique.
Les passeports à la hausse
Le traitement des demandes
de passeports biométriques
est devenu l’une des activités
majeures du service des
Affaires générales
de Lormont.
Depuis juin 2009, la Ville de
Lormont délivre des passeports
biométriques. Deux stations informatiques équipent l’Etat-civil. Ce
nouveau service ne s’adresse pas
seulement aux Lormontais. Toute
personne, quel que soit son lieu
de résidence, peut déposer une
demande d’obtention de passeport biométrique à Lormont. Plus
de 2000 demandes ont ainsi été
traitées l’an dernier (contre 800 en
2008). Les deux tiers concernent
des personnes extérieures à Lormont. Cette activité occupe à plein
temps Lionel et Evelyne, deux des
six agents du service des Affaires
générales. Ils ont été formés à
l’utilisation des deux stations biométriques. Ces postes permettent
d’enregistrer et de transmettre par
voie électronique à la préfecture
les documents. Les délais de traitement restent raisonnables à
Lormont : il faut une dizaine de
jours en moyenne pour obtenir son
document. Un système de rendezvous a été instauré uniquement
pour le mercredi et les vacances
scolaires.
Une version biométrique des cartes
d’identité pourrait être prochainement instaurée en France. Lormont
serait alors équipée d’une troisième station.
Contact : Service des Affaires
générales – Tél. 05 57 77 63 70.
10
11
ma ville
en bref...
Urbanisme
Nouvel accueil
à la mairie
Un jardin bientôt ouvert à tous
Le parc de la mairie réaménagé
Patricia et Florence sont les deux
nouveaux sourires de la mairie.
Elles sont chargées de l’accueil du
public, tant physique que téléphonique. Elles assurent aussi l’orientation et l’information des usagers.
Deux agents sympathiques et
soucieuses de rendre le meilleur
service possible à leurs interlocuteurs. L’accueil de la mairie vous
reçoit et vous renseigne du lundi au
vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de
13 h 30 à 18 h (le vendredi jusqu’à
17 h).
Hommage
à Dominique Boudot
Dans la continuité du réaménagement du parvis de l’hôtel de
ville, la mairie s’apprête à réagencer son parc.
La stationnement va être réorganisé sur l’arrière de la mairie, ceci
afin d’en dégager la façade. Les
jeunes mariés pourront ainsi se
faire photographier dans un cadre
débarrassé de toute automobile.
Cet environnement piétonnier sera
équipé de mobiliers urbains invitant promeneurs et randonneurs
à faire halte. Des bains de soleils
et une table de pique-nique seront
ainsi mis en place dans la partie
nord du parc.
A l’instar des arbres du parvis,
Un vibrant hommage a été rendu
à Dominique Boudot directrice de
l’école de musique de Lormont, décédée en mars dernier. Au-delà de
la reconnaissance du travail accompli pendant de nombreuses années
en faveur du développement de la
musique à Lormont, la Municipalité a tenu à honorer les qualités humaines de Dominique, appréciées
de tous. Sa ferveur, sa passion et
son dynamisme ont forgé l’âme de
l’école de musique, de danse et
de théâtre de Lormont. La structure
porte désormais le nom de cette
talentueuse musicienne et très généreuse personne.
ceux du parc de la mairie bénéficieront de banquettes plantées
de vivaces et de graminées, également dotées d’un arrosage automatique enterré, écologique et
économique. La ville assurera enfin
la mise en lumière de l’ensemble.
L’aménagement du parc de l’hôtel de ville représente un investissement de 400.000€ HT pour la
commune. Le chantier débutera cet
été et s’achèvera en début d’année
prochaine.
Infos : 05 57 77 63 40.
Service
Objets perdus... vite retrouvés
Si un objet est perdu à Lormont,
il peut être parfois récupéré au
service communal hygiène et
sécurité. Ce dernier centralise les
« objets trouvés » à Lormont : une
soixantaine
d’articles
divers
chaque mois apportés par des particuliers, des agents publics ou des
commerçants. Les objets remis sont
soigneusement référencés dans une
base de données.
Le service peut
ainsi
répondre
rapidement
aux
demandes qui lui
parviennent.
Musique
Il convient de prendre contact
par téléphone, en se rendant
sur place ou par courriel à
[email protected] La demande
par internet ne remplace en aucun
cas la déclaration de perte que les
personnes ont à faire auprès des
services de la Police nationale. Le
service communal d’hygiène est
ouvert du lundi au vendredi, de 8
h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h
(sauf jeudi 18 h et vendredi matin
uniquement).
Contact : Service communal
d’hygiène, rue André Dupin
Tél. 05 57 77 30 30.
Circulation perturbée
dans le vieux Lormont
D’importants travaux sur le réseau
d’eau potable nécessitent la fermeture jusqu’à la rentrée du haut de la
rue du Général de Gaulle (entre la
rue Tallavi et l’église St Martin). Des
travaux d’assainissement nécessiteront la fermeture de la rue Jean Jaurès du 18 juillet au 5 août et celle
du bas de la rue du Général de
Gaulle (entre l’église et la voie ferrée) du 8 au 19 août. La circulation
n’y sera possible que le week-end.
Pour votre sécurité, respectez bien
les sens de circulation provisoires.
Précisions utiles aux riverains. L’accès des piétons et des secours est
maintenu. Les ordures ménagères
devront être centralisées en amont
(près du musée) ou en aval du chantier (près de l’église). Les inévitables
mais brèves coupures d’eau seront
annoncées par courrier 72 heures
à l’avance.
Guitaristes et accordéonistes lors du dernier Festival jeunes de Lormont
Guitare électrique et accordéon
Les deux nouveaux instruments ont trouvé leur public
à l’école de musique.
L’école de musique de Lormont
propose un enseignement instrumental très diversifié : une vingtaine de disciplines y sont enseignées tout au long de l’année par
des professeurs qualifiés. Depuis
la rentrée dernière, la guitare électrique et l’accordéon ont trouvé
leur place au sein de l’école.
Yannick qui enseigne la guitare et
Carine l’accordéon réunissent à
eux deux une quinzaine d’élèves,
des enfants et des adultes, pour
certains débutants. Les cours sont
individuels, personnalisés et adaptés au niveau de chacun. Les enseignements reposent avant tout sur
la pratique et le plaisir du jeu. « En
guitare électrique, l’apprentissage
se fait directement sur l’instrument.
Les notions de solfège et toutes les
notations utilisées sont immédiatement appliquées sur la guitare.
Le plaisir de jouer permet ainsi
d’obtenir des progrès rapides »,
explique Yannick.
La méthode utilisée par Carine
pour
enseigner
l’accordéon
repose elle aussi sur la pratique.
Elle aborde la technique instrumentale de façon ludique en
s’appuyant sur des mélodies issues
de divers genres musicaux. « L’accordéon est un instrument très riche
qui permet beaucoup de styles, du
traditionnel musette aux musiques
contemporaines. C’est un instrument qui a retrouvé sa place dans
la chanson française. Son apprentissage séduit de plus en plus de
jeunes », explique Carine.
Si les cours sont individuels, la
pratique collective est néanmoins
favorisée comme lors
des concerts publics
qui sont l’occasion de
valoriser le parcours
artistique des élèves.
Contact : Ecole municipale de musique –
Tél. 05 57 77 07 30.
12
découverte
entreprendre
en bref...
Droit
Tourisme
Un nouveau resto
Le Jardin d’Adam, situé place
Auberny, est une nouvelle adresse
de restauration à Lormont. Ce bar
brasserie est tenu par la très sympathique Nora. Que vous souhaitiez prendre un verre, déjeuner ou
dîner, elle vous réservera un accueil
des plus chaleureux. Venez gouter
aux spécialités orientales (cuisinées
par sa mère et son frère) ou encore
aux gigantesques salades composées. Nora vous servira en salle ou
dans le jardin ombragé, aménagé
pour les enfants. Le Jardin d’Adam
vous accueille aussi pour vos repas
d’affaires et vos fêtes familiales
(jusqu’à 500 personnes). A l’occasion de son installation à Lormont,
Nora organise une grande soirée
« chipendals » le 2 juillet (résersée
aux femmes).
Contact : Le Jardin d’Adam,
5 place Auberny. Tél. 05 35 40
90 56 / 06 61 70 07 02.
Le notaire : l’interlocuteur prévilégié des familles
Le notaire joue un rôle important
auprès des familles dont il est un
interlocuteur privilégié : il accompagne les grands moments de la
vie familiale, depuis le mariage
jusqu’au décès. Professionnel
reconnu et respecté, le notaire
est un officier public doté d’une
mission de service public. Il
confère aux actes qu’il rédige un
gage de sérieux et d’authenticité,
ayant la même force et la même
valeur qu’un jugement. Le notaire
intervient dans l’ensemble des
domaines du droit, tels le droit de
la famille, le droit de l’immobilier,
du patrimoine ou encore de l’entreprise.
Contact : Nathalie Gessey,
1 rue Marcel Pagnol.
Tél. 05 57 59 84 50.
* la création et le nombre des études sont réglementés et accessibles par concours
A vos
crayons ! 
Randonneurs et Lormontais sont les bienvenus
pour une nuit inoubliable.
Une nuit en pleine nature
Dormir dans un nuage, en pleine nature, à Lormont,
c’est possible.
Nathalie Gessey, jeune notaire
nouvellement installée à Lormont
Il n’y avait pas de notaire à
Lormont. Depuis janvier, c’est
chose faite : Nathalie Gessey
officie rue Marcel Pagnol. Cette
jeune professionnelle, fraîchement
diplômée, souhaitait exercer son
métier de façon indépendante. Sa
réussite au concours national en
2010 lui permet de satisfaire à
cette ambition. Elle a choisi
de
s’établir à Lormont, l’une des trois
études ouvertes en Gironde par le
Ministère de la Justice*. Le dynamisme de Lormont et plus généralement le développement économique et démographique de la
rive-droite accroissent les besoins
d’information et de conseils
juridiques. Un office notarial trouve
donc toute sa légitimité et son utilité
dans une ville de 22000 habitants
comme Lormont.
13
Cherche vendangeurs
La Ville de Lormont reconduit
pour la 12ème année l’Opération
vendanges en partenariat avec
le Conseil général et le château
Brane Cantenac dans le Médoc.
Deux bus assureront gratuitement
le transport aller-retour des vendangeurs. Une centaine de places est à
pourvoir pour une durée d’environ
3 semaines. Les personnes intéressées, domiciliées sur Lormont et
âgées au minimum de 18 ans peuvent retirer un dossier d’inscription
auprès de la Maison des initiatives
et de l’emploi, 4 avenue de la
Libération à Lormont.
Contact : 05 57 77 10 80.
Souvenez-vous du « refuge urbain »
installé dans le parc de l’Ermitage
à l’automne dernier, puis démonté
pour les mois d’hiver. C’était
une initiative des associations
Bruit du Frigo et Zébra3/BuySellf
dans le cadre de la manifestation
Panoramas. L’œuvre (c’est bel et
bien un objet design) vient d’être
réinstallée à Lormont pour toute la
durée de la belle saison.
Nouveauté
appréciable
cette
année : le « nuage » est disponible
pour qui veut. Tout un chacun peut,
dès à présent, en solliciter le prêt
pour une nuit magique. L’initiative a
déjà conquis plusieurs groupes de
randonneurs. Elle a aussi de quoi
séduire les familles lormontaises,
avec ses sept couchages en pleine
nature, gracieusement mis à disposition. Une opportunité à saisir pour
s’offrir un week-end (ou un cœur de
semaine) de vacances au bord d’un
lac, dans un cadre magnifique.
Contact : Office de tourisme de
Lormont et de la presqu’île.
Face à la station tramway
Bois fleuri. Tel 05 56 7429 17.
www.office-tourisme-lormont.com
Le « nuage »,
mode d’emploi
La gestion du « refuge
urbain » est confiée à l’Office
de tourisme de Lormont et de
la Presqu’île. C’est là qu’il faut
vous adresser pour réserver
la nuit que vous souhaitez
passer à l’Ermitage. C’est là
encore qu’on vous remettra
la clé du refuge et des lampes
à batterie. Cette expérience
unique vous est proposée
gratuitement : la nuit est
offerte ! Tout juste vous serat-il demandé une caution
qui vous sera rendue après
contrôle du bon état des lieux
par les gardiens du parc.
Vous
approchez
de la fin
de ce numéro :
donnez-nous
votre
sentiment.
Votre avis nous
intéresse!
Ce coupon est un relais entre
vous et nous. Dites-nous ce que
vous inspire votre magazine,
précisez votre sentiment sur
les projets que mène la ville,
faites-nous part de vos attentes…
et gagnez des places de spectacles et des entrées à la piscine
en participant à notre concours !
Un tirage au sort parmi les bonnes
réponses désignera le gagnant.
nse
épo ant
r
n
v
po
Cou urner a 11
o
t
:
0
à re er août 2 ivante
u
le 1 resse s
d
à l’a
tés
uali t
t
c
a
n
ont
rmo
Lorm e de Lo
x
ri
Mai 1
cede
t
n
°
o
BP n 5 Lorm
0
333
14
Ce que je pense
des projets de ma ville
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
................................................................................
Concours
De n
lots ombreu
x
à ga
gner
s e
r
u
r
o
t
c
s
n es
gnez des
a
g
o
,
s
f
i
t
C im Lecteurs attsende concerts, idsecine…
B places gratuitse entrées à la p
u
d places de ciné, de
stre » au
du bime
rs
u
o
c
n
onnées.
Co
vos coord ses.
ses au «
t
n
n
o
e
p
m
ré
le
s
nt lisib
répon
ez vo
, renvoy
n indiqua armi les bonnes
p
Pour cela upon ci-contre, e
t
n
le gagna
u co
moyen d
désignera
rt
o
s
u
a
Un tirage
ormont ?
estre :
ible sur L
m
i
n
o
b
p
is
u
d
d
t
en
rs
Concou e public est nouvelletimque et le plaisir ?
ic
ra
ser v
sur la p
1) Quel
e ?
ique ?
ui repose
q
e
c
t
s
la Ramad
’e
rt biométr
à
o
p
is
e
s
fo
s
2) Qu
e
a
tr
p
u
avait-il a d’obtention d’un
3) Qu’y
i
la
ro !
é
d
le
est
ce numé
e
age ?
d
u
n
s
e
n
g
4) Quel
u
a
s
sp
pon
rmir dan
nt dans le n le second cou r
a
rt
u
o
5) Où do
p
t
es
Ville et su
e occasio
réponse
r la mêm ns menées par la
hez ? La
a
c
p
é
41.
s
r
s
e
u
rn
o
V
6 33 27
actio
retou
5
s
s
5
le
u
0
r
o
u
n
l.
s
é
t
e
T
n
Merci d
nication
e sentime
e commu
avec votr
ic
e
s
rv
n
e
o
S
p
:
ré
e n°74 »
tr
s
ontact e
ncours
.C
im
le
a
b
c
du
à notre co
s
u
r
d
la vie lo
u
n
o
o
p
c
n
ré
t
t du « cox d’entre vous qui onbreuses. Et parmi elles,
n
a
n
g
a
g
Le
us ceu
té nom
on choix,
merci à to es réponses ont é
porte, à s
m
re
i
Bravo et
u
n
q
n
o
i
tre. Les b
omonsk iscine.
du bimes
p
éatrice K
B
é
n
ig
s
é
ix entrées
ins
le sort a d de spectacle ou d
4 - Les vois
s
e
multimédia
:
c
s rs
te
la
eu
an
p
at
iv
m
x
su
ni
-A
t les
deu
Pelette 3
uver étaien
tro
l et Chantal
réponses à
- Jean-Noë
Les bonnes
s caries 2
de
ge
ta
is
1 - Dép
ale
ine municip
5 - La pisc
Ma réponse au concours
du bimestre
1-
......................................................................................
2-
........................................................................
3-
........................................................................
4-
........................................................................
5-
........................................................................
Mes coordonnées
Nom...................................................................
................................................................................
Prénom.............................................................
Adresse............................................................
................................................................................
................................................................................
15
tribune
PS
L’appel des villes et des quartiers
populaires
Ville et Banlieue qui regroupe les villes périphériques des principales villes de France lance
un cri d’alarme sur la situation des banlieues
en raison essentiellement de l’effet multiplicateur de crise joué par le désengagement de
l’Etat et de ses services : • Non-remplacement
d’un fonctionnaire sur deux dans l’éducation,
la santé, la police ou la justice, fermeture des
RASED, suppression de postes d’enseignants
en ZUS suscitent sur le terrain inquiétude et
exaspération chez les familles confrontées à
la montée des précarités et à une insécurité
persistante; • Incertitudes sur l’avenir de la
politique de la ville, les programmes de rénovation urbaine (ANRU) et le devenir des Zones
franches urbaines (ZFU) renforcent encore
PC
Non aux propositions du Préfet sur la
recomposition de la carte communale
en Gironde
Le Président Nicolas Sarkozy voulait et a fait
imposer (de 4 voix au Sénat !) sa réforme
des collectivités territoriales pour notamment
compenser, dans le budget de l’Etat, tous les
cadeaux fiscaux accordés aux privilégiés !
Cette réforme a suscité critiques et oppositions
de toutes les associations d’élus dénonçant une
régression de la démocratie et une atteinte à la
libre administration des collectivités. Elle s’attaque à leurs moyens d’action en accroissant
leurs charges et en réduisant leurs ressources
pour au final réduire l’intervention publique.
Ainsi les propositions faites par le Préfet à
UMP
Votre avis !
Des remarques, des questions, des commentaires, des réactions
aux articles publiés dans Lormont actualités…
N’hésitez pas à nous en faire part.
Contactez nous par courriel : [email protected]
ou par téléphone au 05 56 33 27 41
Lormont actualités n°75
Magazine édité par la Ville de Lormont : Hôtel de ville. BP n°1. 33305 Lormont cedex
Tél. 05 57 77 63 27 / Fax. 05 57 77 63 28 - www.ville-lormont.fr/ [email protected]
• Directeur de la publication : Jean Touzeau • Rédactrice en chef : Elisabeth Coussot • Conception, rédaction et photographie : Bernard Brisé,
Elisabeth Coussot, Renaud Durieux • Autres illustrations : p 3 : agence Artotec / p 6 : Clairsienne / p 10 : agence Nechtan /
p 13 : G. Grange • Comité de rédaction : Bernard Brisé, Elisabeth Coussot, Renaud Durieux, Alain Texier
• Conception graphique : Hypophyse communication
• Réalisation, régie publicitaire et impression : FCM Graphic 05 57 77 08 58
• Distribution : Médiapost • Bimestriel tiré à 12.000 exemplaires
• Dépôt légal à parution. ISSN : 1274-6037
Lormont actualités est imprimé sur du papier labellisé par le Forest stewardship council. Le label FSC atteste d’une démarche écologique
et sociale lors de la récupération en forêt du bois nécessaire à la fabrication de ce papier.
Jeux dangereux et pratiques violentes
Dans les cours de récréation, mais aussi à
l’extérieur, les « jeux » dangereux et les pratiques violentes constituent un phénomène
inquiétant. Plus que jamais, l’école doit faire
en sorte qu’à toutes les étapes de leur scolarité
les élèves prennent conscience de ce qu’est
un comportement à risques .La prise de risque
existe dès la petite enfance. Elle conduit l’enfant à se mettre en danger en grimpant ou en
sautant avec, en filigrane, un risque accidentel
important. Progressivement, de par ses expériences, il prendra davantage conscience de
NPa
De l’argent, il y en a dans les poches
du patronat ! Ensemble, préparons la
riposte !
D’après l’INSEE, les riches sont de plus en plus
riches : 11 % d’augmentation des « revenus
du patrimoine » entre 1996 et 2008. Et les
pauvres, dont les privés d’emploi, de plus en
plus pauvres : 35% d’entre eux vivent avec de 950 € par mois. En 2010, les 40 patrons
Espace d’expression des groupes politiques conformément à la loi du 27 février 2002
cette impression. Ville et Banlieue lance cet
appel que nous avons souhaité relayer parce
qu’il est la traduction de nos préoccupations :
• Des mesures fortes du gouvernement pour
répondre à l’urgence sociale et aux besoins
locaux identifiés, notamment en direction des
associations; -La prise en considération des
récents rapports parlementaires (Hamel/André
et Goulard/Pupponi) et des propositions opérationnelles formulées à plusieurs reprises par
les élus locaux et leurs associations représentatives;- Un engagement de l’Etat dans la
durée, sur la base d’un projet de territoire dans
lequel il assume pleinement ses responsabilités
de droit commun (logement social, éducation,
emploi, justice, santé, police) et assure son
rôle de garant de la cohésion nationale; • Une
relance de la politique contractuelle autour
d’objectifs et d’engagements clairs : contenus
des expérimentations locales en matière d’emploi, d’éducation et de sécurité, liste définitive
des 33 Contrats urbains de cohésion sociale
(CUCS) dits expérimentaux, avenir des autres
territoires en termes d’accompagnement et
de soutien financier, révision de la géographie prioritaire et lancement d’un programme
ANRU 2; • Nous appelons à la tenue d’Etats
Généraux de la Politique de la Ville, devant se
tenir d’ici fin 2011, nourris par les contributions issues des élus, des acteurs associatifs et
des professionnels.
toutes les communes visent à recomposer la
carte communale et intercommunale.
Cette réforme s’inscrit donc dans le projet de
société ultralibérale du pouvoir sarkozyste : la
loi des marchés financiers contre les besoins
des citoyens qui eux n’ont pas été consultés.
Ces mesures de fusion à marche forcée sont
inacceptables. L’ADECR (1) dans une lettre
adressée à tous les maires et leur C.M. attire
leur attention sur le fait que si le Préfet a des
pouvoirs exorbitants la CDCI (2), elle, peut
contrecarrer ces propositions.
Rien n’est joué ! Car les communes, cellules de
base de la démocratie ont le devoir primordial
de réagir face à ce diktat. L’ADECR refuse le
statut quo car des évolutions sont nécessaires
en développant l’action locale dans plusieurs
domaines (démocratie, finances, réponses aux
besoins des citoyens …). Ces évolutions doivent se faire dans l’échange, la concertation,
la confrontation. Il faut le temps pour cela afin
de respecter les citoyens et leurs élus.
ses aptitudes, mais aussi des conséquences
de ses actes. Avant l’âge de 8 ans, l’enfant
n’a pas une conscience claire de la notion de
mort, et surtout de son caractère irréversible.
Le plus souvent, il y a donc une méconnaissance des risques. Le ministère de l’Éducation
nationale s’est attaché à mieux accompagner
les actions à mettre en oeuvre dans les établissements pour lutter contre ces pratiques.
À cet effet, il a réalisé un document intitulé
« Jeux dangereux et pratiques violentes : prévenir, intervenir, agir » dont l’objectif est d’aider l’ensemble de la communauté éducative,
y compris les parents, à mieux mettre en place
une démarche de prévention sur ces pratiques.
Ce document peut être téléchargé sur le site
www.eduscol.education.fr.
les plus riches du CAC 40 se sont partagés
93,3 millions d’euros, soit le salaire annuel de
plus de 6 000 smicards !
De plus en plus de salariés expriment leur
ras-le-bol, en particulier lors des NAO. Les
salaires de la Fonction publique sont bloqués
depuis 2 ans.
Pour augmenter les salaires de 300 € nets,
avec 1500 € nets minimum, il faudra prendre
l’argent dans les poches du patronat qui en a !
Pour cela, il faudra un sacré rapport de forces
en faveur du monde du travail. Préparons-nous
dès maintenant à le créer.
Président du PS : Marc Galet
[email protected]
Président du PC : Jean-Claude Feugas
[email protected]
(1)ADECR : Association Départementale
des Elus Communistes et Républicains
(2)CDCI : Commission Départementale
de Coopération Intercommunale
Présidente : Monique Bluge
[email protected]
06 61 53 50 17
Notre association LORMONT AVENIR
Présidente : Monica Casanova
[email protected]
06 84 38 98 48