Download Version PDF - Argenteuil

Transcript
Chaque semaine, vous prenez la parole
no107
4 mai 11
Argenteuil
à votre service
pages 8 et 9
Voirie : qualité
et sécurité
programmées
Cinéma page 14
Ciné-conférence
« La musique
au cinéma »
au Figuier blanc
5 au 12 mai
Mai des artistes
© A.V.
Arts plastiques, musique,
visite d’ateliers
Lever de rideau
Du 5 au 8 mai, le vent du Mai des artistes souffle aussi du côté
du théâtre. Sept compagnies argenteuillaises présenteront
la diversité de leur travail, dans une rencontre inédite et originale
avec le public. Lire PAGES 7, 11 ET 15
Édition 2010
La semaine dernière
Berges de Seine : quelle fête !
Photos : © N.M. / © JM.T.
La nouvelle édition d’Argenteuil fête la Seine,
dimanche 1er mai, a connu un vif succès.
Détente, jeux, échanges, rencontres... Plusieurs
milliers de personnes de tous les âges et
de tous les quartiers se sont déplacés pour
profiter de la belle après-midi ensoleillée.
Fermée à la circulation – situation rare dont il
faut profiter ! –, la route départementale 311
accueillait de nombreux stands, associatifs
ou municipaux, fréquentés par un public qui
n’a pas boudé son plaisir. Certains visiteurs
arboraient le canotier ou l’ombrelle et la jupe
longue, d’autres attendaient leur tour pour une
balade en péniche ou s’attablaient en famille ou
entre amis pour un déjeuner en plein air. Tout
était prétexte à faire la fête : faire revivre le
temps des impressionnistes et des guinguettes
et se dépenser avec les sports d’aujourd’hui
(roller, bmx, vtt, kart, skate ou tyrolienne…).
Vivement la prochaine édition !
L’Argenteuillais, l’hebdo d’Argenteuil
Rédacteur en chef : Samuel Degasne • Rédactrice en chef
adjointe : Claudine Algret • Rédaction : Sabrina Belaiba,
Laetitia Delouche, Paula Gonçalves, Stéphane Legras,
Bérengère Lepesqueur, Sandra Prieto, Arezki Semache
• Photos (sauf mentions contraires) : Marianne Pollastro,
Jean-Michel Thirion • Contact pour vos insertions publicitaires : [email protected] / 06 47 10 02 66
• Imprimé, sur papier recyclé 100%, par l’imprimerie YD Print
• Tirage : 50 000 exemplaires
Dépôt légal à parution • ISSN : 0990-7793
3e année • Éditeur : Ville d’Argenteuil • Directeur de la
publication : Philippe Doucet • Directeur de la Communication et des Relations publiques : Hervé Marchand •
Responsable des publications d’information municipales :
Samuel Degasne • Maquette : Marie Nocher, Sophie Berlioz
2 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
Distribution :
• le mercredi matin entre 7h et 9h aux gares d’Argenteuil-centre
et du Val-d’Argenteuil • jusqu’au vendredi dans les boîtes
aux lettres des Argenteuillais. • Pour tout problème de distribution, contactez la direction de la communication et des R.P.
au 01 34 23 41 00. Ne pas jeter sur la voie publique.
Contactez la rédaction :
[email protected] / 12-14 bd Léon-Feix
À la une
En bref
L’art à votre portée
Fête des voisins, 12e du nom
Préparez les apéros, salades et
barbecues… La Fête des voisins
revient le 27 mai, dans toute la
France et bien sûr, à Argenteuil.
Si vous souhaitez organiser cet
évènement dans votre rue, faites
appel à votre Maison de quartier.
Celle-ci vous aidera pour l’organisation
matérielle et la communication de
votre rendez-vous.
Renseignements, inscription :
• Centre-ville : 01 39 96 55 01.
• Val-Notre-Dame : 01 34 11 74 90.
• Val-d’Argent-Sud : 01 39 80 31 30.
• Val-d’Argent-Nord : 01 34 23 45 30.
• Orgemont-Volembert : 01 30 25 74 50.
• Coteaux : 01 34 23 43 00.
L
es festivités débuteront
le 6 mai, à 20h30, avec
un événement unique :
concert et peinture en direct. Quelque cent-vingt musiciens des conservatoires
d’Argenteuil et Bezons investiront la salle Jean-Vilar,
pour interpréter des extraits
d’œuvres de Ralph Vaughan
Williams, Frank Zappa et
Sting. Tout au long du
concert, Catherine Vieu, plasticienne héritière de l’Action
painting, réalisera une peinture abstraite, son interprétation plastique des morceaux.
Autre événement du Mai des
artistes, le 10 mai, square du
Chevalier-de-Saint-George :
le dévoilement de la sculpture « Supplique » de William
Castaño, pour commémorer
l’abolition de l’esclavage.
Les 7 et 8 mai, les artistes
ouvriront les portes de
leurs univers de création.
Soixante-dix d’entre eux seront ainsi représentés dans
quatorze ateliers à travers
la ville et une sélection de
leurs œuvres sera exposée
salle Pierre-Dux, du 7 au
12 mai. En parallèle, la Ville
proposera une lecture plastique de la musique, avec
l’installation de sept créations d’artistes, liées au lieu
d’exposition. Plus largement,
de nombreuses animations
sont organisées à travers
Argenteuil à l’occasion du
Mai des artistes. Plus de
doute : musique et arts plastiques forment un binôme attractif. Jugez sur pièces !
S.P.
© A.V.
Dès le 6 mai, le Mai des artistes vous donne rendez-vous pour une nouvelle édition.
La musique traverse les créations 2011, un thème riche qui a inspiré les plasticiens
argenteuillais.
Dans l’atelier de Kambach,
un des 7 participants
au Mai des artistes 2011
Infos : 01 34 23 58 11
[email protected]
et sur www.argenteuil.fr
Voir aussi p.4
Enquête Insee
Du 9 mai au 25 juin, l’Insee (Institut
national de la Statistique et des études
économiques) lance une enquête
sur les ressources et les conditions
de vie. Des ménages argenteuillais
font partie des foyers interrogés
à ce sujet (réponses anonymes et
confidentielles). Réservez un accueil
favorable à l’enquêteur qui se
présentera, muni d’une carte
officielle qui doit être montrée.
Mai 1981, mai 2011
Voici 30 ans, François Mitterrand
était élu président de la République.
Un hommage en deux temps lui sera
rendu à Argenteuil. Rendez-vous le
10 mai à 19h15, parc de l’Hôtel de
ville, pour la projection de « François
Mitterrand, la légende ». Et le cinéma
Jean-Gabin proposera, à 20h30,
« Le Promeneur du Champ-deMars » (ciné-rencontre à 3 €).
Chaque semaine, des Argenteuillais prennent la parole
Quelle est la forme d’art qui vous touche le plus ?
Aneta Cieplowska
28 ans, professeur
de français
La peinture ! Je dessinais
beaucoup quand j’étais
petite, je regardais assez
peu de films. Ce qui me
touchait le plus : regarder
ce que les autres
dessinaient. J’aime les
couleurs et le mouvement.
Ce sont les impressionnistes que j’aime le plus,
notamment Claude
Monet et Gustave
Caillebotte.
Lionel Bois
55 ans, chauffagiste
C’est difficile de choisir !
Je suis très bon public.
J’aime beaucoup les
nouveautés, ce qui me
surprend, dans tous les
domaines. Je peux être
sensible à tous les arts,
je n’ai pas de préférence
pour un courant. C’est
uniquement la façon
dont l’œuvre me touche
qui compte.
Nadia Aggoun
30 ans, négociatrice
immobilier
C’est plutôt la musique :
elle procure plein de
sentiments et ça touche
tout le monde. La peinture
est moins accessible que
la musique. Quelle que
soit sa forme, la musique
rappelle des souvenirs,
des cultures et se veut
donc plus universelle.
Et j’aime tous les genres
musicaux : rock, rap,
variété…
Boubakar Sella
24 ans, agent de sécurité
Sabine Marchis
33 ans, infirmière
Jean-Pierre Farenc
68 ans, retraité
C’est le théâtre
contemporain. Au début,
je n’aimais pas beaucoup
mais il y a notamment un
auteur français, dont j’ai
oublié le nom, qui écrit
des pièces superbes de
sensibilisation sur le sida.
Je l’ai découvert grâce à
RFI et j’ai fait des recherches sur Internet. Je suis
devenu un grand fan.
C’est la peinture, pour
l’évasion qu’elle peut
apporter : couleurs,
décor... J’aime beaucoup
l’art contemporain et
l’impressionnisme.
J’habitais à Rouen avant
d’arriver à Argenteuil…
Il y a eu une continuité
artistique ! J’aime
beaucoup Monet mais je
suis également touchée
par Picasso et Van Gogh.
J’aime bien le cinéma
parce qu’il représente
un peu la réalité. Je ne suis
pas du tout séduit
par les films romancés.
J’aime le cinéma « vérité ».
Dernièrement, j’ai revu des
films de Jean-Luc Gaudard,
mais j’aime
bien aussi les thrillers
américains, les films de
Kubrick et les westerns
classiques.
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 3
Portrait
Chercheur d’art
Le plasticien argenteuillais Frank Chicheportiche expose “Le Christ lazer”, dans le cadre du Mai des artistes.
Décorateur pour le cinéma et la télévision, il semble en perpétuelle quête d’une vérité, cachée par les carcans sociaux.
© Nicolas Messyasz
D
émiurge. Voilà un métier sympathique, Môsieur ! Un métier où
l’on ne fait pas du chiffre mais
son numéro de créateur d’univers. Un
pied sur les plateaux, l’autre dans son
atelier, Frank Chicheportiche a deux
casquettes : décorateur pour le cinéma
et la télévision et aussi plasticien. A
chaque fois, il aiguise son imaginaire
en mettant en scène des éléments.
« Tout objet raconte une histoire, c’est
une nourriture infinie que j’essaie de
manipuler d’une manière singulière en
essayant d’exalter son sens premier, de
l’emmener ailleurs, explique-t-il. Fouler
les chemins de traverse du rêve pour
mettre le cap sur la réalité. L’art permet
de savoir ce qu’il y a dans l’épaisseur de
chaque chose et de parvenir à effacer
sa présentation, le premier contact qui
se dresse face à nos yeux, le sens qui
y a été mis par d’autres », confirme-t-il.
Argenteuillais depuis dix ans, ce « mode
d’expression » ne lui est pas tombé dessus par hasard, grâce à un père artisandécorateur. « L’art était très important
dans ma famille. » Mais c’est surtout
son passage à l’école Boulle qui s’avère
1998 : habilleur de plateau pour le film « Zonzon »
2004 : assistant-directeur artistique sur le film
« Comme une image »
2011 : exposant au Mai des artistes
crucial. Frank y engrange les techniques et apprend « à développer un
imaginaire, à le saisir et le ramener
pour le mettre en forme, à tenter de
« cristalliser » un temps donné, à le
traduire d’une manière personnelle. »
Un exemple pour mieux comprendre ?
Alors courez admirer son « Christ lazer »,
exposé dans le cadre du Mai des artistes. « Ce travail a été pensé en association avec Kambach (ndlr : lui aussi
artiste argenteuillais, un « régulier » du
Mai des artistes). Nous avons proposé
de nous inscrire dans la chapelle SaintJean-Baptiste, entourée d’immeubles
qui ne sont pas de son temps. » Une
démarche mue par un souci de liberté
poussé jusqu’à l’exaltation, déboulant à
tombeau ouvert sur les sentiers caillouteux de l’inspiration. « Je ne bosse pas
tous les jours, mais pense à mon travail
en permanence. Un travail où la notion
de liberté s’impose, c’est vrai », appuie
l’artiste. Pour alors échapper à tous les
carcans du quotidien, et finalement se
trouver, débusquer le plus précieux.
Pour mettre au jour LE chemin. « Celui
S.Le.
de l’expression libre »…
Métal, maestro !
Dans le cadre du Mai des artistes, Stéphane Rozand propose un chef d’orchestre,
sculpté de pièces de métal de récupération.
I
l tient délicatement mais fermement
la baguette entre pouce et index. Figure symphonique mais aussi symbolique du chef d’orchestre, dirigeant
les musiciens ou le monde… Stéphane
Rozand s’en est emparé. Pour le rendez-vous de mai, le plasticien argenteuillais offre une représentation de plus
de deux mètres de cette incontournable
figure de l’orchestre. Certes immobile,
elle vous remettra en mémoire les prestations très physiques d’un Toscanini ou
d’un Karajan, littéralement habités par la
partition du compositeur.
Pour Stéphane Rozand, le Mai des artistes est l’occasion d’aller à la rencontre
du public. Geste un rien pédago pour
cet ancien prof de maths et de physique qui a posé ses arcs électriques
aux Ateliers d’Argenteuil. Le plasticien
ne modifie pas ici sa démarche. « Un
assemblage de pièces de récupération
4 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
métalliques, découpées et soudées.
Je donne ainsi une seconde vie à ces
vieilles carcasses de vélo ou d’autos. »
Et surtout, quand ses œuvres se font
figuratives, même métalliques, elles
profilent un avenir possible où l’humain
se ferait plus humanoïde, quasi mécanique. Entrée dans une nouvelle dimension…
S.Le.
6 au 12 mai
Parc de l’Hôtel de ville
12-14 bd Léon-Feix
Les ateliers d’Argenteuil
Collectif d’artistes-Centre de formation
111 bd du Général-Delambre
01 39 80 38 37
[email protected]
www.lesateliersdargenteuil.com
Près de chez vous
En bref
Da, govarim rouski iazik !*
L’association Argenteuil-Russie-Cei organise une
assemblée festive, le 7 mai, à l’espace NelsonMandela. Objectif : réunir tous ceux et celles qui
aiment et pratiquent la langue russe dans la région
parisienne, quelle que soit leur nationalité.
L
e russe n’est pas seulement parlé en Russie.
Cette langue est devenue un outil de communication de premier ordre,
commun à de nombreux
pays de l’ex-Urss. Cet élargissement explique l’intérêt
que l’on peut porter à cette
langue slave. Une idée que les
animateurs de l’association
Argenteuil-Russie-Cei souhaitent localement développer.
L’occasion de les rencontrer
est proposée le 7 mai pro-
chain, pour ceux et celles qui
parlent russe ou souhaitent
apprendre à le parler. Originaires de Russie, d’Ukraine,
de Biélorussie ou des Pays
baltes, ou plus largement de
toutes les anciennes républiques soviétiques, ils sont
nombreux à vivre dans le
Val-d’Oise ou la région parisienne et à parler russe.
Depuis de nombreuses années, l’association ArgenteuilRussie-Cei œuvre pour la
connaissance mutuelle et
l’amitié entre ces peuples,
fait connaître le russe par des
cours ouverts à tous, popularise l’artisanat slave par des
ventes-expositions et reçoit
tous les deux ans de jeunes
lycéens et lycéennes de
Samara (grande ville à 800 km
au Sud-Est de Moscou). Elle
s’est aussi beaucoup investie
tout au long de 2010, pour fêter l’année nationale FranceRussie. Grâce à l’association,
Argenteuil y a trouvé sa place.
« Notre structure désire mieux
connaître les russophones
de la région parisienne. C’est
pourquoi nous les invitons
à venir nous rencontrer ce
samedi 7 mai, lors de notre
assemblée festive. Tout en
partageant quelques friandises, café ou thé, nous
ferons connaissance et initierons quelques projets »,
explique Claude Vienney,
présidente de l’association.
Pour une bonne organisation de la rencontre, téléphonez ou envoyez un mèl pour
confirmer votre présence :
01 39 82 81 93 (répondeur) [email protected]
* Oui, parlons russe !
Assemblée festive
samedi 7 mai, 16h-22h
Espace Nelson-Mandela
82 bd du Général-Leclerc
Matière à réflexion
Les 7 et 8 mai prochains, l’Institut de pratiques philosophiques (Ipp) organise
un séminaire ouvert aux amateurs de remue-méninges.
P
our aider chacun à développer une pensée
philosophique, l’Ipp a vu
le jour il y a une vingtaine d’années. Installé à Argenteuil, il
est placé sous la houlette
d’Oscar Brenifier, auteur de
nombreux ouvrages philosophiques pour enfants. « Notre
souhait est de promouvoir la
philosophie en tant que pratique dans le milieu scolaire et
dans la cité (bibliothèques,
foyers de jeunes travailleurs,
maisons d’arrêt, centres culturels…), aussi bien en France
qu’à l’étranger », explique
Isabelle Million, directrice de
l’Ipp, philosophe-praticienne
et formatrice. À Argenteuil,
l’Ipp anime un rendez-vous
mensuel à la médiathèque
Elsa-Triolet et Aragon le samedi matin, assorties de thé-
matiques nombreuses et diverses. « On utilise les auteurs
mais on ne les cite pas afin de
faire d’abord un travail sur l’attitude philosophique – ou le
fait d’être dans le moment présent de Platon – et les compétences philosophiques – ou
argumentations. » Mentir, c’est
bien ? Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? Autant
d’exemples de questions qui
interroge notre relation au
monde pour comprendre nos
choix.
S.P.
Séminaire de philosophie :
7 et 8 mai
Participation : 50 €
Inscription :
• [email protected]
• w ww.pratiquesphilosophiques.com
• www.brenifier.com
Vide-grenier pour l’école
Pierre-Brossolette
La cour de l’école élémentaire
Pierre-Brossolette accueillera
exposants et public le 7 mai
prochain. Vendez, achetez
vêtements, jeux et objets pour
bébés, enfants et adolescents.
Bénéfices des ventes reversés à la
coopérative de l’école, grâce à la
mobilisation des parents d’élèves.
Rv rue Gambetta, de 10h à 16h
(9h-17h pour les exposants).
Rens. : 06 21 30 01 09
ou [email protected]
Du blé, de la farine, de l’eau
et un sacré savoir-faire
Du 9 au 16 mai, c’est la 16e Fête
du pain. C’est l’occasion de
mettre à l’honneur un métier,
celui de boulanger, et un savoir-faire
exceptionnel pour fabriquer des
pains de tradition. Dégustez une
baguette ou un pain aux céréales
et aux noix, c’est trop bon !
www.lafetedupain.com/index.htm
Anne-Frank, une histoire
d’aujourd’hui
Jusqu’au 28 mai, dans l’agora de
l’Hôtel de ville, vous pouvez visiter
l’émouvante exposition consacrée
à Anne Frank. Elle raconte l’histoire
de cette adolescente, emportée par
la tourmente nazie de la Seconde
Guerre mondiale.
Un parcours bien expliqué
(soutenu par un bénévole présent),
assorti de nombreux documents
iconographiques… L’Histoire est à
votre portée. Du lundi - 9h/17h - au
samedi – 9h/12h
Départ vers d’autres horizons
Guylaine Robin, infirmière libérale
installée 17 bd du Général-Leclerc,
quitte Argenteuil à la fin du mois.
Par l’intermédiaire de
L’Argenteuillais, elle remercie
tous ses patients et tous les
professionnels de santé pour et
avec lesquels elle a travaillé avec
plaisir pendant onze ans.
Décès enregistrés au 4 mai 2011
Rémy Florent BERRONE le 16/04
Claudine Blanche Lucienne PERROT
épouse MINON le 16/04
Ahmed GRIM le 17/04
Ange Bortolo TOIGO le 17/04
Raymond Paul GUIBERT le 19/04
Augustine BINGUIMALE épouse
BOUKOKO-LEBAS le 19/04
La rédaction présente ses condoléances
aux familles.
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 5
ppubs-argenteuil-hebdo-107_Mise en page 1 28/04/11 12:04 Pagegauc1
Réservez votre publicité dans le prochain Argenteuillais au 06 47 10 02 66 (Eser)
LE
BEL ATION
OV
RÉN
É
IVIT
S
U
L
EXC
COTEAUX
ST GRATIEN
PAVILLON. Beau séjour avec
cuisine US équipée, 2 chambres,
salle de bains, s/sol total
sur terrain de 341m².
PAVILLON. Séjour double,
cuisine amenagée, 4 chambres,
salle de bains, s/sol total
sur terrain de 187m²
Prix : 299 000 €
Prix : 310 000 €
6 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
Associations
Lever de rideau
Du 5 au 8 mai, le vent du Mai des artistes souffle
aussi du côté des compagnies de théâtre.
Comédiens de tous bords présentent la diversité
de leur travail.
I
l était une fois… la rencontre de sept compagnies de théâtre argenteuillaises. Une manifestation
inédite qui promet. Le Théâtre
Carpe diem ouvre le bal dans
une atmosphère de suspense où se mêlent mystères
de l’âme humaine et brutalité des horreurs hitlériennes
avec « Le Joueur d’échecs »
de Stefan Zweig. Puis poésie
et rêves sont insufflés par
le Théâtre du Néon dans
« Le Cirque » de CharlesFerdinand Ramus, revisité
par Sylvie Jobert (lire article
ci-dessous). Jongleur de mots,
Jean Tardieu est l’hôte de Willy
danse théâtre, dans la pièce
« Mieux vaut Tardieu… que
jamais ! » (lire p.15). La compagnie des Omérans apporte
son lot de cocasseries masquées avec sa pièce « Ne fais
pas tant d’histoires Gérard ».
Histoire d’animaux, tours
de magie… Tout dérape !
La chanteuse à texte Anne
Sylvestre s’invite dans la pièce
« Nous sommes de celles »,
interprétée par la compagnie
Baba Yaga, qui ouvre sa malle
aux multiples trésors, rappelant la complexité féminine.
La compagnie Cont’animés
n’a « Peur de rien », grâce
à quelques marionnettes et
objets triés sur le volet
(lire aussi p.11). Argenteuil
Théâtre public bouclera cette
semaine avec « Palestine
Check Point », où l’amour apparaît plus grand et plus fort
que les guerres fratricides, à
l’absurdité évidente.
S.P.
5 au 8 mai
Le Figuier blanc & la Cave
dîmière
www.argenteuil.fr
Le salut
L’événement
se tire sa
révérence
avec un salut
de l’ensemble
des comédiens, à
la fin du spectacle
d’Argenteuil Théâtre
Public, dimanche 8
mai à 16h. Chœur,
solo, duo, danse,
texte, poèmes…
Les comédiens des sept
compagnies esquissent
toutes sortes de saluts sur
la scène et dans la salle.
Théâtre du Néon : lumière !
Installé à Argenteuil depuis 2002, le Théâtre du Néon partagera avec le public
son spectacle théâtral « Le Cirque ». Rendez-vous à la Cave dîmière, le 6 mai,
lors de la manifestation Argenteuil en compagnies.
suffisent à insuffler le désir de
s’élever. Après avoir présenté
« La Course » en janvier dernier
au Figuier blanc, le Théâtre du
Néon revient avec ce spectacle minimaliste et émouvant. La compagnie, soutenue par la Ville, reste fidèle au
public argenteuillais. Depuis
neuf ans, ses artistes menés
par Colette Alexis, multiplient
en effet les projets en étroite
collaboration avec les habitants. On se souvient ainsi de
« Rêve l’Algérie », présenté à
la maison de quartier du ValNotre-Dame : un récit constitué de témoignages qu’avait
collectés la compagnie auprès
des pensionnaires de maisons de retraite, de femmes
d’un groupe d’alphabétisation
et d’écoliers de CM1. Cette
année encore, le Théâtre du
Néon poursuit son action
culturelle auprès du public
scolaire, avec un projet autour
du voisinage, mené avec deux
classes de l’école AmbroiseThomas.
L.D.
Le Cirque
6 mai à 19h30
la Cave dîmière
Tarif unique : 3 €
A partir de 13 ans
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 7
© Stéphanie Nelson
N
i jongleur, ni clown,
ni dompteur dans le
spectacle que présente
ici le Théâtre du Néon. Uniquement l’acrobate Miss Anabella
qui, sur son fil de fer, entraîne
le spectateur dans un univers
feutré et intimiste. Sylvie Jobert
s’empare avec délicatesse et
subtilité de la nouvelle « Le
Cirque », de l’auteur suisse
Charles-Ferdinand Ramuz, un
texte fort qui raconte l’arrivée
d’un modeste cirque un soir
dans une petite ville endormie.
Seule en scène, la comédienne, à la fois récitante et
acrobate, imagine pour le public son propre cirque. Une
cloche, une robe, un masque
et quelques airs d’accordéon
Argenteuil à votre service
Chaque semaine, découvrez les aménagements du
cadre de vie et les projets menés par la municipalité afin de faciliter votre quotidien et d’optimiser la qualité des services publics.
Voirie : qualité et sécurité
programmées
La réfection progressive des rues d’Argenteuil se poursuit. Prise en charge financièrement et
techniquement par Argenteuil-Bezons l’Agglomération, elle est préparée en fin d’année et enclenchée
l’année suivante selon un échéancier précis. Focus sur deux d’entre elles, très empruntées,
dont la réfection devenait incontournable.
CENTRE-VILLE
Boulevard Vercingétorix :
800 m, 8 semaines de travaux
D
epuis début avril, le bd
Vercingétorix est impraticable, pour cause de
travaux. Quelques semaines de
patience – jusqu’à la fin mai – et
vous retrouverez ce boulevard
transformé ! Le programme :
réfection de la chaussée et
des trottoirs (affaissements
réparés, revêtement neuf…),
dont seuls ceux côté habitations sont conservés (bordures
propres, en grès d’origine) ;
aménagement d’une centaine
de places de parking le long du
trottoir conservé ; suppression
du trottoir longeant la voie ferrée de fret, ce qui permettra un
élargissement de la voie ; marquage au sol pour les passages
piétons et pose de huit coussins berlinois (deux de front
installés au sol), pour ralentir la
vitesse des véhicules qui rejoignent parfois un peu vite le bd
Jean-Allemane. Coût de l’opération, à la charge de l’Agglomération : 300 000 € TTC.
C.A.
AVANT APRES
VOLEMBERT
Rue Claude-Monet,
6 semaines de travaux
U
ne chaussée très endommagée, depuis longtemps
non entretenue alors que
cette voie est très utilisée par
les automobilistes voulant éviter
la RD 311… Voilà la rue ClaudeMonet, qui dessert un important
secteur pavillonnaire. Depuis le
26 avril jusqu’à fin mai, la chaus-
8 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
sée est en cours de réfection
sur toute la longueur de la rue
(entre Henri-Vasseur et GrandsSaules), pour la somme de
104 000 €. Le revêtement final
sera réalisé en même temps que
celui du bd Vercingétorix, pour
limiter à une fois le déplacement
des machines spécialisées.
C.A.
Travaux réalisés
Les chantiers en cours
Circulation réduite et réglementée
(fin de travaux : date citée toujours incluse)
COTEAUX
Amélioration d’une partie
de la rue Robespierre
Après quatre semaines de travaux, trottoirs et chaussée d’un tronçon
de la rue Robespierre sont remis à neuf.
1. allée Guy-de-Maupassant : travaux
de démolition et remblaiement jusqu’au
vendredi 6 mai. Stationnement interdit.
2. rue Louis-Taillandier : travaux jusqu’au vendredi 6 mai. Stationnement interdit à hauteur du n° 16.
3. avenue du Maréchal-Joffre : travaux
jusqu’au vendredi 6 mai. Stationnement
interdit à hauteur du n° 8.
4. rue de Chailloit : travaux jusqu’au
vendredi 6 mai. Stationnement interdit à
hauteur du n° 1.
5. rue Ferdinand-Berthoud : travaux
jusqu’au vendredi 6 mai. Stationnement
interdit à hauteur du n° 5.
6. rue du Temple : travaux entrepris
jusqu’au vendredi 6 mai. Stationnement
interdit.
7. rue Paul-Vaillant-Couturier : travaux
entrepris jusqu’au vendredi 6 mai. Stationnement interdit à hauteur du n° 141.
8. parking Jean-Vilar (fond de parking) – ancien stade Henri-Barbusse
(friche) : stationnement interdit jusqu’au
9 mai, à la suite des animations installées
pour « Argenteuil fête la Seine ».
9. rue Claude-Monet : travaux jusqu’au
vendredi 10 mai. Stationnement interdit.
et faire place à la pose d’un
bitume neuf ; les trottoirs refaits avec bordure de béton
pour assurer le maximum de
sécurité aux piétons ; les passages piétons marqués au
sol, assortis de potelets de
sécurité bien visibles.
Des aménagements toujours
utiles, quand le partage de la
La
déchetterie
(mobile)
ET
T
AL
LÉ
E
AC DES
CA
CIA
S
MARD
R
A
EL
RD
E
IQU
UBL
RÉP
5
TA
LIN
S
IER
avec un justificatif de domicile de
moins de six mois et une pièce
d’identité
avec un véhicule léger (moins de
3,5 tonnes)
avec une remorque d’un poids
inférieur à 500 kg
1 Marché Joliot Curie :
1e vendredi du mois
2 Rue Charles-Lecoq,
3 Rue d’Ascq, parking du groupe
scolaire Paul-Langevin :
3e samedi du mois
4 Marché Héloïse :
1e samedi du mois
5 Marché de la Colonie :
5 2 vendredi du mois
en face du groupe scolaire Volembert :
4e samedi du mois
Service gratuit, réservé aux particuliers
2011
16. allée de la Haie-Normande : travaux de démolition jusqu’au lundi 15 août.
Stationnement interdit à hauteur des n° 17
et 21.
17. rue Victor-Puiseux : travaux d’extension de l’école maternelle Sadi-Carnot
jusqu’au vendredi 2 septembre. Stationnement interdit à hauteur des n° 34 et 40.
19. rue Henri-Barbusse : travaux de
construction jusqu’au vendredi 30 septembre. Stationnement interdit à hauteur
des n° 21 et 23.
2e vendredi du mois
2e samedi du mois
e
13. rue Edouard-Manet : travaux de
voirie jusqu’au vendredi 17 juin. Stationnement interdit à hauteur du n° 1.
18. bd du Général-Leclerc – rue du
19-Mars-1962 – rue Antonin-GeorgesBelin : travaux de construction de logements jusqu’au jeudi 29 septembre.
Stationnement interdit.
parking cuisine centrale :
2e samedi du mois
8 Parking rond-point Mazagran,
12. boulevard Vercingétorix : travaux
de réfection de chaussée jusqu’au vendredi 27 mai. Stationnement interdit.
20. rue des Alouettes : travaux de
construction d’un immeuble jusqu’au
vendredi 16 décembre. Stationnement
interdit.
RD
ES C
Y
INA
'ÉP
RET
4
11. rue des Alouettes : travaux sur le
réseau de gaz jusqu’au vendredi 27 mai.
Stationnement interdit à hauteur du n° 20.
15. avenue Jean-Jaurès : travaux sur
le réseau d’assainissement jusqu’au vendredi 5 août. Le stationnement interdit.
Comment
?
4
7 Boulevard de la Résistance :
AD
RD
HAR
Y accéder :
De 13h à 18h, chaque vendredi
et samedi en alternance.
4
10. rue du Lieutenant-ColonelPrud’hon : travaux de terrassement
jusqu’au vendredi 27 mai. Stationnement
interdit sur 20m à hauteur du n° 69.
14. rue de la Bérionne – allée HenriWallon : travaux de construction d’une
rampe jusqu’au vendredi 24 juin. Stationnement interdit.
3e vendredi du mois
GR
R DE LA GRANDE CEINTURE
PL PIER
4
route entre automobilistes et
piétons (notamment équipés
de poussettes pour jeunes
enfants) doit être facilité.
C’est l’objectif fixé par les élus
d’Argenteuil-Bezons l’Agglomération, mis en œuvre par les
services chargés de l’entretien
de la voirie. Coût de l’opération : 152 513 € TTC.
C.A.
6 Marché des Coteaux :
Marché deAVla
Colonie
S
IDE
IST
AR ND
IA
BR
RE SE
OS
BA EPH
RA
PL
TE
OC
Y
UD
R D LERA
GA
MB
RJ
UR
A
Le vendredi 13 mai,
la déchetterie vient à vous
Marché de la Colonie
La déchetterie mobile dans votre quartier
E
n sens unique à partir de
la route de Cormeilles
jusqu’à la rue de la
Grande-Voie, puis en double
sens jusqu’à la rue de Souan,
la voie a été refaite dans la partie comprise entre les rues des
Pâquerettes et de la DouceFève. L’enrobé d’origine a été
cassé pour terrasser le sol
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 9
Services publics
Histoire à quatre mains
Sophie Marvaud (S.M.), auteure de la fiction du livre « Argenteuil, l’histoire de ma ville »
et Frédérique Rich (F.R.), l’illustratrice, se sont prêtées à une interview croisée. Elles dévoilent l’envers
du décor de leur collaboration.
Q
uelle était l’image que
vous aviez d’Argenteuil,
lorsque vous avez été
sollicitées ?
F.R. : Je ne connaissais pas.
S.M. : J’habite la région parisienne. J’avais juste retenu
que les impressionnistes y
étaient passés. J’ai réalisé que
la proximité de Paris avait donné un destin très particulier
à Argenteuil et ce, à chaque
époque.
Malgré la distance, le travail
d’équipe a fonctionné ?
F.R. : On a l’habitude de travailler de cette manière. Quand
on reçoit un texte, on est avec
l’auteur.
S.M. : Je me souviens avoir
entendu une éditrice comparer
son travail à celui d’aiguilleur
du ciel. Heureusement que nous
avions Isabelle Dubois, coordinatrice d’édition de la Ville,
grâce à qui nous avons donc
pu travailler en équipe, avec
plusieurs services d’Argenteuil.
Quel est votre meilleur souvenir ?
F.R. : C’est la réussite d’une
image. J’aime bien celle de
la vigne. Et il a fallu travailler
à partir de toutes sortes de
sources, ce qui en fait à la fois
l’intérêt et la difficulté…
S.M. : Ma découverte de
tous les mystères qui entourent Héloïse parce qu’on en
a une image dépendante de
textes écrits par des hommes
d’église. Et ce discours ne
correspond pas forcément à
la réalité, comme l’a montré
le travail des services municipaux. Mon habitude, c’est de
travailler sur des petits détails
qui permettront au lecteur de
voyager dans le temps. Cela
nécessite aussi une énorme
compilation de documents !
Que retiendrez-vous
d’Argenteuil ?
S.M. : L’amour que les gens
venus à la séance dédicace le
1er mai portent à leur ville. Ce
livre répondait à un besoin. Je
pense que c’est un exemple à
donner aux autres cités, que
de reprendre conscience de
leur histoire, comme l’a fait
Argenteuil.
Propos recueillis
par Sandra Prieto
Frédérique Rich et Sophie Marvaud, devant l’exposition célébrant la sortie
du livre (jusqu’à fin mai), av. G-Péri.
Jeu
1 000 euros pour le Super banco !
Sur France Inter, du lundi au vendredi à 12h45, « Le Jeu des mille euros » est devenu une institution.
Argenteuil l’accueille le 9 mai prochain. Présentez-vous !
I
l existe depuis 1958, sur les
ondes de la radio de service public, s’organisant en
étapes dans un tour de France
méthodique à l’année. On le
connaissait alors sous le nom
de « Jeu des 1 000 francs ».
Avec le passage à l’euro, il s’est
adapté, réunissant toujours,
cinq jours sur sept avant 13h,
des millions d’auditeurs. Ouvert
à tous après une sélection
des candidats, c’est « Le Jeu
des 1 000 euros », animé par
Nicolas Stoufflet, après Lucien
Jeunesse et Louis Bozon.
Le lundi 9 mai, c’est au tour
d’Argenteuil d’accueillir l’émission, à 18h30, au Figuier blanc.
L’inscription et la sélection des
candidats se font sur place
durant trois séances d’enregistrement (deux pour adultes,
une pour les 12-18 ans). Vous
êtes invités à venir nombreux
pour y participer, soit comme
candidat, soit comme public,
toujours sollicité par l’animateur pour encourager les candidats. Le principe du jeu, qui
n’existe que grâce à la participation active des auditeurs :
ceux-ci ont proposé en amont
des questions (sélectionnées
et classées par couleur en
fonction de leur difficulté, ou
banco et super banco), posées
au cours du jeu par l’animateur. Puis les candidats sélectionnés – qui fonctionnent
10 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
en binôme – participent aux
épreuves enregistrées en public. S’ils parviennent au Super
banco, ils gagnent ensemble
1 000 euros. A chaque question posée, si les candidats ne
connaissent pas la réponse,
elle rapporte une petite somme
– pouvant aller jusqu’à 45 € – à
l’auditeur-auteur de l’envoi.
Si vous avez une bonne culture
générale, vous avez toutes vos
chances pour franchir les difficultés progressives des questions, abordables, souvent originales et pleines de bon sens.
Entrée libre et gratuite.
Infos sur http://sites.
radiofrance.fr/franceinter/em/
jeu1000euros/
Enfants
Chaque semaine, retrouvez dans cette rubrique des infos, des conseils et des animations destinés
aux plus jeunes et à leurs familles.
Marionnettes, racontez
Mêlant le conte et les marionnettes, la compagnie
Cont’animés propose un spectacle à voir en famille à partir
de 4 ans, dans le cadre d’Argenteuil en compagnies.
marionnettes en même temps
que je rêve l’histoire. Elles font
le voyage de la création avec
moi. »
Dans « Peur de rien », la comédienne raconte les aventures
de deux héros hors normes :
Petite Puce, inspirée de la tradition européenne, et Momotaro,
un petit garçon né d’une pêche,
issu d’un conte japonais très
populaire. Dans ces deux histoires, les petits personnages
se confrontent au monde en
dépassant leurs peurs, apprenant ainsi la vie.
Les spectacles de Cont’
animés abordent différentes
thématiques et s’adressent à
tous les publics. « Les contes
ont toujours différents niveaux
de lecture. J’invite donc les
parents à prendre autant de
plaisir que les enfants quand ils
assistent à mes spectacles ! »
La compagnie des Omérans
propose un goûter et un atelier
d’écriture autour de « Peur de
rien » à l’issue de sa représentation.
P.G.
Occasions
Moto Yamaha 125 Tdr, bon état, faible
kilométrage avec top case + 2 casques 1 200 €
à débattre Tél 06 10 88 35 74
4 tee-shirts manches longues et 3 manches
courtes + 2 bodys 24 mois 15 €. Tél 06 14 60
95 47
Ordi 2.4GHz 1.2 Go 200Go cathodique linux Hp
Pavillon 50 €. Tél 06 19 90 47 76
Vêt. fille 12 à 24 mois bas prix – survêt Adidas
1 an 25 € / 2 – poussette – chaussures bébé…
Tél 06 29 94 32 86
Mercedes E220 cdi année 00 140 000 km
7 500 €. Tél 06 76 47 89 63
Lot vêt fille 4 ans – 65 pièces blousons pantalons
robes… jeux éducatifs baskets chaussures 60 €.
Tél 06 49 85 35 47
Gde table agglo claire état neuf 170x85 20 €.
Tél 01 34 11 04 43
Divers meubles sommier lattes 2 pl + matelas
neuf 170x90 cause départ. Tél 06 72 12 94 90
Poussette Gracco marron équipée heure
& température 160 €. Tél 06 88 15 25 48
2 matelas Simmons quiétude 90x190 Tbq neufs
1 servi 2/3 fois 650 €. Tél 01 39 82 50 02
Cuisinière gaz Brandt Tbe 70 €. Tél 06 03 79 47 43
Maison enfant + toboggan 15 € - vêt fille maxi
4 € - jouet landau 10 € - tapis éveil 10 €…
Tél 06 64 52 15 11
Soutien scolaire
Prof donne cours soutien scolaire à dom.
dans ttes matières, cp à terminale 20 €/h.
Tél 06 50 85 24 87
© S. Roussel-Tixier
S
ur scène, une chaise.
Surgissent deux marionnettes et une voix
qui leur donne vie. Ainsi commence le spectacle « Peur de
rien », avec Nathalie Bondoux,
c onte u s e - m a r ionnet tis te.
« Dans ce spectacle, il y a un
jeu de va-et-vient entre parole
et image, ponctué par une petite ritournelle que je chante »,
explique-t-elle « Ce qui m’intéresse, c’est de combiner
l’univers du conte et celui de la
marionnette et ainsi d’inviter le
public à une plus grande ouverture de l’imaginaire. » Ayant
découvert la beauté de la parole contée et fascinée par
le monde de la marionnette,
Nathalie Bondoux s’est formée
aux deux genres. Elle les mêle
dans ses propres créations,
présentées avec sa compagnie Cont’animés, installée à
Argenteuil depuis une dizaine
d’années.
Nathalie Bondoux puise dans
les contes traditionnels qu’elle
adapte à voix nue et avec marionnettes. « Je construis les
Petites
annonces
Emploi
JF cherche ménage – repassage – garde enfants
& aide aux devoirs. Tél 06 36 85 45 90
JF cherche enfants à garder jour nuit & we +
ménage. Tél 06 46 15 77 38
Dimanche 8 mai, 15h
14h45 : apéritif pour toutes
les oreilles par Carpe Diem
A la fin du spectacle, goûter
et atelier d’écriture animé par
la compagnie des Omérans
3 €
Cave dîmière
107 rue Paul-VaillantCouturier
JF cherche chambre ou studio contre emploi à
dom. Tél 06 83 79 42 71
Dame cherche vitres à nettoyer chez particuliers.
Tél 06 37 95 73 95
Assistante maternelle dispose 1 place vers
hôpital Argenteuil. Tél 06 76 47 89 63
Assistante maternelle garde enfant à dom libre
de suite. Tél 06 68 52 64 16
Assistante agréée dispose 1 place pour bébé
dès septembre. Tél 06 13 81 00 69
Divers
Cherche armoire 1 à 2 portes. Tél 06 29 86 51 74
Kézako ?
Les annonces, mode d’emploi :
les annonces sont publiées selon la place disponible. Adressez-nous, sur papier libre ou par mél le
texte de votre annonce de 20 mots maximum et le
moyen de vous joindre. Nous ne publions pas les
annonces immobilières.
[email protected]
ou L’Argenteuillais,
Hôtel de ville,
12-14, bd Léon-Feix
95100 Argenteuil
© Gabrielle Klein
Réponse au prochain numéro.
Dans le numéro 106 : Département Dvd de la médiathèque Robert-Desnos. Depuis le 1er avril,
Cd et Dvd peuvent être empruntés gratuitement par les Argenteuillais au même titre que les livres.
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 11
ppubs-argenteuil-hebdo-107_Mise en page 1 28/04/11 12:04 Pagegauc2
Réservez votre publicité dans le prochain Argenteuillais au 06 47 10 02 66 (Eser)
12 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
Sport
Course du cœur
Marie-Colombe Duval, l’une des dirigeantes de la
section athlétisme du Coma, s’est vue décerner une
haute distinction de la Fsgt pour son engagement
bénévole au service du sport argenteuillais.
L
unettes sur le nez, les
yeux verts de MarieColombe pétillent toujours de malice. À 53 ans,
madame Duval vient d’être
récompensée par la Fsgt (Fédération sportive et gymnique
du travail), au cours de son assemblée annuelle des activités athlétiques. De nombreux
bénévoles et responsables de
clubs affiliés à cette fédération assistaient à la rencontre
mais la sportive n’en avait pas
perdu son humour ni son humilité. Installée à Argenteuil
depuis 1966, Marie-Colombe
s’est activement engagée depuis 1976 au sein du Comaathlétisme. Jugez plutôt…
Championne de France Fsgt
de marche athlétique (3,5 et
10 km) une quinzaine de fois
consécutives, ce qui lui a permis d’être sélectionnée à la
Csit (Confédération sportive
internationale du travail).
Dans la vie « civile », MarieColombe Duval travaille dans
une compagnie d’assurances
mais c’est dans les équipements sportifs de la ville qu’elle
aime se dépenser. « Cette année, j’entraîne une trentaine
d’athlètes de tous les âges
à raison de cinq fois par semaine. J’ai suivi plusieurs formations et essaie de me tenir
le plus possible au courant de
l’évolution des techniques et
des règles d’entraînement en
lisant des revues spécialisées.
Nous avons de la chance à
la Fsgt, de pouvoir participer
à tous les championnats de
France d’athlétisme sur piste,
cross et route », explique-elle.
Les différentes disciplines de
l’athlétisme – courses, sauts,
lancers, épreuves combinées et marche – n’ont plus
de secrets pour l’ancienne
championne. Quand les athlètes s’entraînent au stade
du Marais, qui donne le coup
d’envoi, mesure les performances, les enregistre et s’assure du respect des règles ?
Souvent Marie-Colombe !
« Pratiquer l’athlétisme, s’accrocher aux entraînements,
c’est ce que je conseille vraiment aux jeunes : les vertus
du sport ne sont plus à démontrer. Parmi les jeunes
athlètes prometteurs, il y a
Ghizlane Aït-Haddou, au
Coma depuis 11 ans. Etudiante en Staps (Sciences
et techniques des activités
physiques et sportives), elle
participe notamment aux
championnats d’épreuves
Fédération sportive et
gymnique du travail,
Comité du Val-d’Oise
Contact : [email protected]
combinées – 400 m et 800 m
haies – et à ceux du Csit à
Tallin en Estonie. Ma plus
grande satisfaction ? Voir ces
jeunes réussir et savoir que je
forme les prochaines générations d’athlètes ! »
Jeunes
Alors on danse !
Le 22 mai, la salle Jean-Vilar accueille le 7e gala
autour de la danse des villes jumelées avec
Argenteuil. Emotions garanties avec un spectacle
dansé de haute volée, coordonné par la ville
d’Argenteuil.
de l’Agora prennent part à
l’évènement. La manifestation
permet aux jeunes danseurs
de révéler leurs talents, s’enrichir mutuellement au contact
d’autres cultures et langues,
créer des liens d’amitié et de
solidarité et lutter contre les
discriminations. L’année dernière, cette rencontre a attiré
plus de sept cents spectateurs.
7e gala de danse des villes
jumelées
22 mai, à partir de 14h30
Salle Jean-Vilar
Entrée gratuite.
Infos : 06 24 25 79 27
www.agoraassociation.
blogspot.com
© Nicolas Messyasz
A
llemagne, Roumanie,
Italie, Ecosse, Portugal,
et bien sûr Argenteuil
seront représentées au Festival international des danses
mo de r ne s. Ave c quelque
cent-quatre-vingt jeunes intervenants (filles et garçons
de 13-25 ans), vous découvrirez les multiples facettes de la
danse. Parmi les groupes attendus, certains sont considérés comme des semiprofessionnels, à l’instar de celui d’Alessandria (Italie), connu
sous le nom de « Peter Larsen
dance Studio ». Des jeunes argenteuillais du Conservatoire
à rayonnement départemental
de musique, de danse et d’art
dramatique, mais aussi de
l’Afpa (Association francoportugaise d’Argenteuil) ou
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 13
Cinéma
Entendre et voir la musique
Quel est le pouvoir de la musique au cinéma ? Une question à laquelle tentera de répondre le compositeur Philippe
d’Aram. L’Université Inter-âges lui ouvre ses portes pour en parler le 10 mai prochain, lors d’une ciné-conférence.
I
souligner les images afin de
leur insuffler plus d’intensité,
alléger ou bien accentuer
émotions et sentiments. De
nombreuses productions doivent une part de leur succès à la musique. La BO de
John Williams a imprimé sa
marque à « Star Wars » de
Georges Lucas, celle de Nino
Rota les films de Federico
Fellini… Et sans la composition musicale d’Eric Serra,
« Le Grand Bleu » de Luc
Besson aurait-il remporté autant de succès ? Quels sont
les secrets d’une bonne BO ?
Autant de questions qui trouveront des réponses grâce à
l’intervention du compositeur
de musique Philippe d’Aram.
Professeur dans les écoles
de cinéma et membre de la
Commission
pédagogique
de l’Union des compositeurs
de musiques de films, il a notamment composé pour des
nstallé dans une salle de
cinéma, vous êtes absorbé
par les images, mais pas
seulement. Depuis les débuts du cinéma, même muet,
la musique a toujours joué
un rôle de premier plan, un
peu comme le second rôle
joue celui du faire-valoir pour
l’acteur principal. Dans la catégorie « chef-d’œuvre cinématographique », la musique
ou « bande originale » en est
indissociable. Souvenez-vous
du « Pont de la rivière Kwaï »,
« Il était une fois dans l’Ouest »,
« West Side Story » ou « Orange
mécanique »… Mélodies, chansons et notes ne sont pas un
simple accompagnement, mais
viennent, indéfectiblement,
Ciné-conférence de l’Université
Inter-âges
Mardi 10 mai, 14h
Le Figuier blanc
Entrée gratuite
Programme
// Winnie l’ourson
// Sucker Punch
ldu 4 au 10 mai
l“Le pouvoir et le rôle
de la musique au cinéma”
// Philippe d’Aram
Ciné-conférence Mar. 10 14h
lWinnie l’ourson
// Stephen J. Anderson et Don Hall
// VF // dès 4 ans
Mer. / Sam. 14h15 / 15h30 / 16h45
Jeu. / Ven. / Lun. 18h15
Dim. 16h30 // Mar. 17h
lSi tu meurs je te tue
lSucker Punch
// Zack Snyder // VF
Mer. 14h / 20h
Jeu. / Lun. 18h30 / 20h30
Ven. 16h15 / 18h30 // Sam. 16h / 20h
Dim. 14h10 / 16h10 // Mar. 16h15 / 18h15
Le Jean-Gabin
lLe Promeneur
du Champs-de-Mars
lThe Hunter
// Rafi Pitts // VOSTF
Sam. 14h / 16h / 20h // Lun. 16h
// Susanne Bier // VOSTF
Mer. / Sam. 18h // Jeu. / Lun. 16h15
Ven. 20h30 // Dim. 20h10
Programme 08 92 68 01 14
// Sam Garbarski
Mer. 16h // Sam. 14h
Dim. 18h10 // Mar. 20h30
// Robert Guédiguian
Ciné-rencontre Mar. 10 20h30
// Hiner Saleem
Mer. / Sam. / Mar. 18h30 / 20h20
Jeu. / Lun. 16h30 / 20h20
Ven. 16h30 / 20h30
Dim. 14h / 18h30 / 20h20
Vendredi (6) au Figuier 20h30
lRevenge
// Titeuf, le film
lQuartier lointain
Le Figuier blanc
lLes Chemins de la
mémoire // J. L. Penafuerte
// VOSTF // Mer. 16h /18h / 20h
Sam. 18h // Lun. 18h / 20h // Mar. 18h
Lundi (9) au ciné 20h
(0,45 €/min)
www.argenteuil.fr
événements comme les Jeux
olympiques d’Albertville. Il
travaille également pour les
musiques publicitaires, ou
pour la télévision et la radio.
Grâce à des extraits de films,
il vous initiera aux mystères
mélodiques qui font vibrer les
salles obscures.
 B.L.
// Mon père est femme
de ménage
ldu 11 au 17 mai
Le Jean-Gabin
Le Figuier blanc
lThe Hunter
lTiteuf, le film
// Zep // 2D // dès 6 ans
Mer. / Sam. / Dim. 14h / 16h
// Rafi Pitts // VOSTF
Mer. / Sam. 18h
Lun. 20h
Lundi (16) au ciné 20h
lEt soudain tout le monde
me manque // Jennifer Devoldere lMon père est femme
de ménage
Mer. / Sam. / Dim. 18h / 20h
// Saphia Azzeddine
Jeu. 16h30 / 18h30 / 20h30
Ven. / Lun. / Mar. 16h30 / 18h30 / 20h20 Mer. 14h / 16h
Sam. 14h / 16h / 20h
Lun. 16h / 18h
lLa Nostra Vita
// Daniele Luchetti // VOSTF
Mar. 18h / 20h
Mer. 18h50 / 20h30 // Jeu. 16h15
Ven. 18h40 / 20h30
Sam. 16h30 / 18h15
• Plein tarif 6 €
Dim. 14h10 / 18h30
Lun. 16h15 / 20h20 // Mar. 18h30
• Tarif réduit 5 €
Vendredi (13) au Figuier 20h30
lThor // Kenneth Branagh
// VF // 2D // dès 10 ans
Mer. 14h10 / 16h30 // Jeu. 18h / 20h20
Ven. 16h15 // Sam. 14h10 / 20h15
Dim. 16h10 / 20h15 // Lun. 18h
Mar. 16h15 / 20h15
• Moins de 18 ans 4 €
• Carnet de 10 places 42 €
3 € Tarif découverte &
Lundis au ciné
4,20 € Vendredis du Figuier
Centre culturel Le Figuier blanc
Cinéma Jean-Gabin
// 16-18 rue Grégoire-Collas
// 12-14 bd Léon-Feix, parc de l’Hôtel-de-ville
// Ces deux établissements sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et sont équipés de boucle auditive.
14 • L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011
Spectacle
Jean Tardieu,
jongleur de mots
La compagnie Willy danse théâtre présente le
spectacle « Mieux vaut Tardieu… que jamais » au
Figuier blanc, le 6 mai. Un savant mélange de mots
et de poésie.
P
our Argenteuil en compagnies, la troupe de
Willy danse théâtre reprend son spectacle « Mieux
vaut Tardieu… que jamais ».
Une lecture-hommage à l’écrivain Jean Tardieu, à travers
l’adaptation d’un extrait de
son ouvrage du « Professeur
Froeppel ». Savant excentrique, le personnage est aussi
un poète de l’onomatopée et
virtuose du borborygme. De
théâtre en poésie, d’exploration en travaux pratiques, les
mots sont source d’amuse-
ment… Inversés, décalés, insolites et hilarants. Sorte de
double de l’auteur, le Professeur assure le fil rouge de la
pièce, s’installe comme le passeur de ce voyage en poésie
au pays de l’imaginaire et des
folies langagières. « La pièce
suit pas à pas le cheminement
du Professeur Froeppel sur
l’absurdité du langage. Pour la
mise en scène, l’équipe a cherché à mettre du corps et du
rythme pour que le spectacle
ressemble à du théâtre chorégraphié », explique Évelyne
Fort, présidente de la compagnie et l’une des metteuses en
scène de la pièce. Durant le
spectacle, la troupe des quatre
comédiens est accompagnée
d’un saxophoniste. Passant de
la musique au bruitage, le son
se fond dans le jeu des acteurs
avec fantaisie et humour.
Créée en 1983, la compagnie
Willy danse théâtre sensibilise,
forme et accompagne tous les
publics aux arts de la scène à
travers différentes initiatives. Le
langage et la gymnastique des
mots occupent une place prépondérante dans sa création
S.B.
artistique.
Vendredi 6 mai, 21h
1h de spectacle
Le Figuier blanc, 3 €
Infos, réservations :
01 34 23 58 00 (14h-19h, 7j/7)
Agenda
En mai
Exposition photos « Thierry
Chantegret », médiathèque
Robert-Desnos, 12-14 bd
Léon-Feix. Infos 01 34 11 45 67
Jusqu’au 14 mai
Inscription vide-grenier
centre-ville, Festiv’centre-ville
ou MQ centre-ville. Infos 06 10
64 50 82 de 10-12h & 14-19h
ou 01 34 23 62 70
Jusqu’au 28 mai
Exposition « Anne-Frank »,
Agora Hôtel de ville, 12-14 bd
Léon-Feix. Infos 01 34 23 41 00
Mercredi 4 mai
10h L’heure du conte dès
4 ans, médiathèque RobertDesnos, esplanade de l’Europe.
Infos 01 34 11 45 67
10h-16h30 Compétition
d’athlétisme, service EnfanceJeunesse-Education, stade
du Marais, av. du Parc.
Infos 01 34 23 41 00
14h L’heure du conte dès
4 ans, médiathèque Elsa-Triolet
& Aragon, 12-14 bd Léon-Feix.
Infos 01 34 23 41 86
14h-16h Rallyes patrimoine
« Retrouver la ville ancienne »,
dès 7 ans. Gratuit. Inscriptions
01 34 23 37 40
15h -17h & 17h-19h sur rdv
Accueil prévention alcoologie
& addictologie, espace
Oxyjeun’s, 12 bd MauriceBerteaux. Gratuit & confidentiel.
Infos 01 30 76 30 13
16h30-18h Atelier « chantcomédie musicale » pour 1225 ans, organisé par la Direction
de la Jeunesse, Cave dîmière,
107  rue Paul-Vaillant-Couturier.
Infos 01 34 23 68 28
Jeudi 5 mai
20h30-22h30 Atelier d’échanges
de massage, Les mains fortes,
26 rue Albert-Robida. 10 €.
Infos 06 64 33 41 67
20h30 « Le joueur d’échecs »
par Théâtre Carpe diem, le Figuier
blanc. Infos 01 34 23 58 00
Vendredi 6 mai
14h-16h30 Atelier « Je lis, je lie »,
Maison de quartier Coteaux (MQ)
& asso Image et kadre de vie, 7 rue
de Chailloit. Infos 01 34 23 43 00
16h30-17h30 Atelier pauselecture, MQ Coteaux,
voir coordonnées ci-dessus
19h30 « Le Cirque », lire p.7
19h30-20h30 Atelier méthode
Feldenkrais, par Willy danse
théâtre, 9 rue de Gode.
Infos 06 63 53 03 00
20h-minuit Compétition
régionale de tennis de table,
gymnase Jesse-Owens, 120 rue
de Rochefort. Infos 01 34 23 41 00
21h « Mieux vaut Tardieu...
que jamais », voir en rubrique
Spectacle
Samedi 7 mai
10h-16h Exposition anciens
élèves du Garac « hier,
aujourd’hui et demain dans le
monde de l’auto…», 3 bd Gallieni.
Inscriptions 01 34 34 37 38
10h-16h Vide-grenier
bébés/enfants, école PierreBrossolette (cour), rue Gambetta.
Organisée par les parents
d’élèves.Infos 06 21 30 01 09
13h30-18h Compétition de
football « Ligue d’argent »,
asso Impulsia, gymnase
Romain-Rolland, 2 allée RomainRolland. Infos 01 39 98 42 94
14h Démonstration « danse
indienne classique »,
médiathèque Elsa-Triolet &
Aragon, 12-14 bd Léon-Feix.
Infos 01 34 23 41 86
14h -17h Atelier peinture,
MQ Coteaux, voir coordonnées
vendredi 6
15h30 Théâtre « Ne fais pas
tant d’histoires Gérard »,
Cie des Omérans, Cave dîmière,
107 rue Paul-Vaillant-Couturier.
3 €. Infos 01 34 23 58 00
16h Assemblée festive
« fêtons ensemble la
russophonie », lire p.5
17h Théâtre « Nous sommes
de celles », Cie Baba Yaga,
Cave dîmière, 107 rue PaulVaillant-Couturier. 3 €.
Infos 01 34 23 58 00
Dimanche 8 mai
9h Tournoi de hockey,
Roll’R2Rien, gymnase RomainRolland, 2 allée RomainRolland. Infos 06 71 39 68 66
13h30-17h30 Compétition de
football, Racing football club
Argenteuil, stade du Coudray,
2 allée Romain-Rolland.
Infos 01 34 23 41 00
15h Théâtre « Peur de rien »,
Cie Cont’animés, Cave dîmière,
107 rue Paul-Vaillant-Couturier.
3 €. Infos 01 34 23 58 00
16h Théâtre « Palestine
Check Point », Argenteuil
Théâtre public, Figuier blanc.
Infos 01 34 23 58 00
18h-20h Compétition de
hockey, Argenteuil sport de
glace, patinoire, allée de la
Griffe-d’Argent.
Infos 01 34 23 41 00
18h30 Animation « Le Jeu
des 1 000 € », lire page 10
Mardi 10 mai
9h30 Atelier encadrement
cartonnage, MQ des Coteaux
& asso Image et kadre de vie,
voir coordonnées vendredi 6
9h45-16h45 Stage de théâtre
« Vers le don de soi », Théâtre
de la présence, salle SaintJust, place Saint-Just.
Inscriptions 06 63 58 49 11
16h30-17h30 Atelier pauselecture, MQ Coteaux,
vendredi 6
20h-22h Atelier peinture,
MQ Coteaux, voir coordonnées
vendredi 6
Mercredi 11 mai
15h -17h & 17h-19h sur
rdv Accueil prévention
alcoologie & addictologie,
voir mercredi 4
16h30-18h Atelier « chantcomédie musicale » pour
12-25 ans, voir mercredi 4
L’Argenteuillais n° 107 • Mercredi 4 mai 2011 • 15
Argenteuil s’engage avec ses artistes
ns
tio
osi
Exp
ue
siq
Mu
s
t
r
e
c
n
o
C
e
r
t
â
Thé
Peint
u
Lecture
re
En mai, la Ville
met en scène
ses peintres, plasticiens,
sculpteurs, acteurs, musiciens...
es
Sculptur
Infos
01 34 23 58 11
www.argenteuil.fr
Re t r o u v e z v o t r e h e b d o l e 11 m a i
Direction de la communication et des relations publiques // fredericb.com // mars 2011
Cinéma
Portes
ouverte
s