Download N° 296 - Mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois

Transcript
Votre
Magazine municipal d’information de
Sainte-Geneviève-des-Bois
Ville
www.sgdb91.com
PLUS D’ARBRES, PLUS DE VIE
L’école F. Buisson plante
67 arbres au Parc Pierre
AVRIL - MAI 2015 / N° 296
2 L’instant Génovéfain
ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES 2015
Olivier Léonhardt, Maire, proclame les résultats des élections départementales 2015 à
l'Hôtel de Ville (Bureau centralisateur du Canton) en présence de Frédéric Petitta et
Marjolaine Rauze, réélus, et de leurs suppléants : Aïda Cherif et Gilles Fraysse.
Édito
3
 VIVRE MA VILLE
Madame, Monsieur,
Chères Génovéfaines, Chers Génovéfains,
 DOSSIER
PORTRAITS DE FEMMES
 MOMENTS DE VIE,
MOMENTS DE VILLE
 D'HIER À DEMAIN
Quelques jours seulement après les élections
départementales de mars 2015, je tiens tout
d’abord à vous remercier pour la confiance que
vous avez accordée à Frédéric Petitta et Marjolaine Rauze, élus avec plus de 57 % des suffrages à Sainte-Geneviève-des-Bois et 52,55 %
sur l’ensemble de notre canton.
C’est une victoire importante pour notre ville
puisqu’elle s’inscrit dans la continuité des élec-tions municipales de 2014 et permettra à notre
équipe d’avoir des points d’appuis solides, expérimentés et proches des habitants, pour porter
nos valeurs et nos projets au sein du nouveau Conseil départemental.
Alors que de nouvelles majorités de droite s’installent à la tête de nombreux départements, dont celui de l’Essonne, il apparaît clairement que des enjeux nationaux ont pesé très fortement sur ce scrutin local.
Je le regrette car les annonces faites pendant la campagne électorale par la nouvelle majorité en Essonne font craindre d’importantes difficultés : Pour l’investissement public dans nos villes, essentiel pour le dynamisme économique et la
création d’emplois locaux, pour nos projets, pour le soutien aux associations et
pour le maintien de nos services publics de proximité.
 VIE PRATIQUE
 TRIBUNES
 AGENDA
VOTRE VILLE N°296
Magazine municipal d’information
Mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois
( 01 69 46 80 00
[email protected]
www.sgdb91.com
Fondateur : Jean Ooghe.
Directeur de la publication : Olivier Léonhardt.
Rédactrice en chef : Caroline Carsoulle.
Rédaction : Nadjet Cherigui, Willy Richert,
Sabrina Bertol, Charlène Fauchon.
Mise en page : Sandrine Aubert, Julien Hosni
Photos : Yvan Antona, Fotolia, SG Triathlon,
Caroline Carsoulle, SGS Tennis de table.
Distribution : Najiba Touhami et les
correspondants.
Publicité : ( 01 69 46 81 09
Impression : RAS - imprimé sur papier PEFC
Webmaster : Vadim Rolland.
Dépôt : légal avril/mai 2015
N° 247 84 11.
Reproduction même partielle interdite.
Dans notre canton, demain comme hier, nous pourrons compter sur nos 2 élus
départementaux pour continuer à défendre les intérêts de tous les habitants de
nos villes, de notre Agglomération et de l’Essonne, par delà les orientations politiques de chacun et quelles que soient les majorités en place.
C’est d’ailleurs cet état d’esprit qui nous a permis de nous mobiliser très largement pour nous opposer au Grand Evry et préserver une Agglomération à taille
humaine.
Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre dans cette voie.
Olivier Léonhardt
Maire de Sainte-Geneviève-des-Bois
Président de la Communauté d'Agglomération du Val d'Orge
Rédacteur en chef de 1972 à 2002 : André Fontaine
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
4
V ivre ma ville
ELECTIONS DÉPARTEMENTALES 2015
Frédéric Petitta et Marjolaine Rauze, réélus
Ce dimanche 29 mars,
les électeurs étaient
appelés à voter pour
le deuxième tour des
élections départementales. A l’issu du scrutin, le binôme composé
de Marjolaine Rauze et
Frédéric Petitta est
vainqueur sur le canton
de Sainte-Genevièvedes-Bois qui regroupait
les villes de :
Ste-Geneviève-desBois, Morsang-sur-Orge,
Villiers-sur-Orge et
Villemoisson-sur-Orge.
A 20h, les bureaux de vote
ont fermé. Vers 21h30, les
résultats
sont
annoncés.
Morsang-sur-Orge
53,05%,
Sainte-Geneviève-des-Bois
57,31%,
Villemoisson-surOrge 38,14 %, Villiers-sur-Orge
45,36 %, soit 52, 55 % sur le
canton de Sainte-Genevièvedes-Bois en faveur de Frédéric
Petitta et Marjolaine Rauze.
En cette soirée d’élections,
dans le hall de l’Hôtel de ville,
le public est venu nombreux et
les applaudissements sont appuyés. Olivier Léonhardt, maire
de Sainte-Geneviève-des-Bois,
prend la parole. Ses premiers
mots sont à l’adresse de tous
ceux qui ont participé à l’organisation et au fonctionnement
des bureaux de vote, pour
ensuite féliciter Frédéric Petitta
et Marjolaine Rauze de leur
victoire. Des candidats qu’il a
lui même soutenus. « Dans une
période complexe, et au regard
des résultats, ils ont fait savoir
grâce à leur travail, leurs valeurs
et leur engagement que les
électeurs pouvaient leur faire
confiance. »
Marjolaine Rauze, Conseillère
départementale réélue, remercie l’assemblée et les électeurs
pour cette belle victoire, mais
exprimera rapidement sa déception pour le département.
« L’Essonne bascule à droite.
La Gauche doit mener une
réflexion de fond. Si l’on s’en
donne les moyens, nous savons
qu’une politique de progrès
existe. »
Frédéric Petitta, également
réélu, prend acte du passage
à Droite de la présidence du
Conseil départemental. « Ce
soir, je pense à tous ceux qui ont
travaillé toutes ces années pour
les Essonniens. Nous savons
tous qu’ils paient une facture
qui n’est pas la leur. Cependant,
vous pouvez compter sur notre
détermination pour continuer à
défendre nos valeurs. Maintenant au boulot ! »
Sabine est une Génovéfaine investie et concernée. Elle a participé bénévolement à la tenue
d’un bureau de vote dans la
ville. Elle est venue fêter la victoire sur le canton, mais pour
elle cette victoire a un goût
amer. « La Gauche s’est maintenue sur le canton de SainteGeneviève-des-Bois, je suis
ravie. Mais elle perd la majorité au Conseil départemental.
Je suis déçue que les gens ne
réfléchissent pas toujours à leur
Focus
CONSEIL DÉPARTEMENTAL 91
Elections départementales 1er tour
SCRUTIN DU 22 MARS 2015
Union de la gauche
Frédéric PETITTA
Marjolaine RAUZE
Morsang-sur-Orge
Sainte-Geneviève-des-Bois
Villemoisson-sur-Orge
Villiers-sur-Orge
Totaux
UMP-UDI
Marianne DURANTON
Claude LOURDIN
FN
Lucie DEDI
Gaël FOUILLEUL
Front de gauche
Bernard ETTEINGER
Annick PERRIAUD
Debout la France
Hélène BRUNG
Arnaud MAREC
2 593
1 593
1 427
203
230
42,89%
26,35%
23,60%
3,36%
3,80%
4 368
2 051
2 113
495
396
46,35%
21,77%
22,42%
5,25%
4,20%
7 86
1 156
432
82
101
30,74%
42,21%
16,89%
3,21%
3,95%
528
558
318
36
54
35,34%
37,35%
21,29%
2,41%
3,61%
8 275
5 358
42,39%
27,45%
4 290
816
781
21,98%
4,18%
4,00%
Elections départementales 2ème tour
vote et à ses conséquences. Ils
ne mesurent pas l’impact que
ce genre de scrutin peut avoir
sur leur quotidien. »
Pour Naima, même constat,
la victoire sur le canton est
un soulagement, mais, pour
elle, le basculement à Droite
tient d’abord à la division de
la Gauche… Mais elle reste
convaincue que ses élus
constitueront une opposition
constructive et solide.
SCRUTIN DU 29 MARS 2015
Union de la gauche
Frédéric PETITTA
Marjolaine RAUZE
Morsang-sur-Orge
Sainte-Geneviève-des-Bois
Villemoisson-sur-Orge
Villiers-sur-Orge
Totaux
5
UMP-UDI
Marianne DURANTON
Claude LOURDIN
3 023
2 676
53,04%
46,96%
5 042
3 756
57,31%
917
38,14%
631
45,36%
42,69%
1 487
61,86%
760
54,64%
9 613
8 679
52,55%
47,45%
RÉÉLUS
Le département
de l'Essonne
bascule à Droite
Sur un total de 21 cantons, 14 ont élu
des représentants de l'UMP-UDI et
Divers Droite (Arpajon, Athis-Mons,
Brétigny-sur-Orge,
Corbeil-Essonnes,
Dourdan, Draveil, Etampes, Gif-surYvette, Longjumeau, Mennecy, RisOrangis, Savigny-sur-Orge, Les Ulis,
Vigneux-sur-Seine,
Viry-Châtillon),
1 a élu des représentants de Debout La
France (Yerres), et 6 ont renouvelé leur
confiance au PS-EELV-PCF à Epinay-sousSénart, Evry, Massy, Palaiseau, Ris-Orangis et Sainte-Geneviève-des-Bois.
Au lendemain du second tour, et contrairement aux prévisions qui annonçaient
Georges Tron, maire de Draveil empêtré
dans des affaires de justice, c’est François Durovray qui a pris la présidence
du Conseil départemental le jeudi 2 avril
dernier.
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
6
V ivre ma ville
LE VAL D’ORGE ET L’ARPAJONNAIS
Une agglo à taille humaine
La nouvelle officielle est
tombée le 4 mars : l’Etat
a décidé de modifier son
projet d’hyper fusion et
d’accéder à la volonté
des Valdorgiens de ne pas
fusionner avec le GRAND
EVRY. Une victoire de la
mobilisation citoyenne
et politique pour une
nouvelle agglomération à
taille humaine.
C’est un territoire entier,
mobilisé contre la fusion du
Val d’Orge dans le Grand
Evry et son demi million
d’habitants, qui pousse
aujourd’hui un « ouf » de
soulagement. Vous avez été
plus de 20 000 Valdorgiens
et 4 000 Arpajonnais à signer
la pétition pour préserver
une Agglo à taille humaine.
Et vous avez été entendus !
Lors de la Commission Régionale de Coopération Intercommunale (CRCI) du 12
février, le Préfet de Région
a proposé de remplacer le
projet de schéma du « Grand
Evry » par la fusion de notre
communauté d’Agglomération avec l’Arpajonnais. Une
décision qui semble faire
l’unanimité chez les deux
futurs mariés. Avec ses 200
000 habitants, cette nouvelle
agglomération aux contours
géographiques plus cohérents, structurés autour de
l’Orge et du RER C restera un
territoire à visage humain.
Des étapes à respecter
Le 4 mars, c’est au tour du Préfet du Département d’adopter officiellement l’arrêté. Si
la fusion semble acquise et
voulue par la Communauté d’agglomération du Val
d’Orge et la Communauté
de communes de l’Arpajonnais, il reste encore quelques
étapes avant que celle-ci ne
soit définitivement acquise.
Le Préfet de Département
doit à son tour prendre un
arrêté de « périmètre » afin
d’officialiser les contours
géographiques de ces nouvelles agglomérations. Celuici est attendu avant l’été afin
que, dans le mois suivant, les
24 communes concernées
et les deux Agglos puissent
se prononcer officiellement
par un vote au sujet de cette
nouvelle entité. Si tout se
déroule normalement, la
nouvelle Agglo devrait voir
le jour en janvier 2016. D’ici
là, les modalités de fusion
entre les deux agglos vont
être discutées mais, vous le
savez, le libre choix des communes et de leurs habitants
est la garantie de la réussite
des grands projets.
FFocus
7
SALON DU VÉHICULE PROPRE
e
La 3 édition se déroulera à la Croix Blanche
Depuis sa création en 2013, le salon du véhicule propre est devenu un rendez-vous important pour
tous les citoyens sensibles à la mobilité écologique. Cette année, le salon se déroulera du 29 au 31
mai à la Croix Blanche.
nombreux lots à gagner. Près
de 3 000 personnes l’année
dernière sont venues essayer
les modèles et se renseigner
sur les dernières innovations
en matière d’équipements et
de véhicules propres. Venez
les rencontrer, échanger,
innover ou simplement vous
informer.
Comme les années précédentes, et pendant 3 jours, de
nombreux concessionnaires
de la région, ainsi que les entreprises du territoire, seront
présents afin de présenter
les nouveautés en matière de
véhicule propre, qu’ils soient
neufs ou d’occasion. Ce secteur en forte croissance apporte chaque année son lot de
nouveautés. La Communauté
d’agglomération proposera
de nombreuses animations,
des rencontres et une tombola sera organisée avec de
+ d’infos
www.agglo-valdorge.fr
Du 29 au 31 mai
Face au Bricodépôt de 10h à 18h
FORUM DES JOBS D’ÉTÉ ET DE L’ALTERNANCE
ATELIER SANTE DU VAL D’ORGE
Le rendez-vous étudiant
La 4 édition des jobs d’été et de l’alternance se tiendra le mercredi 15 avril à la Maison des Services Publics Claude Rolland de Sainte-Geneviève-des-Bois. A l’initiative
de l’Agglo du Val d’Orge, ce forum s’adresse à tous les étudiants de l’Agglo afin de les
accompagner dans leurs recherches de stage ou d’emploi saisonnier.
e
fiquement à la recherche de
jeunes collaborateurs.
Les 4 points d’information
Jeunesse du territoire (Brétigny-sur-Orge,
Saint-Michel-Sur-Orge,
Morsangsur-Orge et Fleury-Mérogis)
ainsi que les missions locales du Val d’Orge et des 3
Vallées seront présents pour
accompagner et conseiller
au mieux les jeunes.
Entre 14h et 17h30, les
jeunes en recherche de
stage de second cycle, de
contrat d’alternance ou de
job étudiant pourront rencontrer des entreprises et
acteurs locaux venus spéci-
Pour préparer au mieux
cette rencontre, ces différentes structures peuvent
vous préparer à la rédaction de CV. Les jeunes
non scolarisés doivent se
tourner vers la Mission
locale du Val d’Orge :
27 avenue de Brétigny,
Sainte-Geneviève-des-Bois.
Pour les jeunes scolarisés, ils
peuvent s’adresser aux différents Points Informations
Jeunesse du territoire:
• PIJ Fleury-Mérogis : 01 69 72
19 66
• PIJ Saint-Michel-Sur-Orge :
01 69 46 28 13
• PIJ Brétigny-sur-Orge :
01 60 84 21 95
• PIJ Morsang-sur-Orge :
01 69 04 09 02
Maison des Services Publics
Claude Rolland
5/7 avenue du Canal
(face au lycée Einstein).
Soirée de restitution
du diagnostic social
L’Atelier Santé Ville de l’Agglomération
du Val d’Orge a réalisé un diagnostic
local de santé sur le territoire afin de
définir les priorités concernant la santé
et le bien-être sur le territoire.
La soirée de restitution de ce diagnostic
aura lieu le vendredi 10 avril à 18h30 au
Trianon, 72 route de Corbeil à Villemoisson-Sur-Orge.
+ d’infos
Atelier Santé Ville du Val d’Orge
( 01 69 72 12 20
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
8
V ivre ma ville
Des petits génovéfains
chantent avec Pierre Perret
Ça y est ! C’est le grand jour.
Vendredi 13 février. Une date
porte-bonheur pour une vingtaine
d’enfants des écoles Ferdinand
Buisson et Jean Macé, qui, depuis
plusieurs semaines se préparent,
travaillent, répètent pour faire
honneur à leurs écoles. Ce soir-là,
Pierre Perret donne un concert à la
salle Gérard Philipe. Et les enfants
ont été invités à accompagner
le chanteur sur trois chansons
‘‘Les jolies colonies de vacances’’,
‘‘Donnez nous des jardins’’ et
‘‘Vaisselle cassée’’.
Depuis le retour des vacances de Noël, les enfants
se sont réunis plusieurs fois
par semaine lors des Géno’Tap et des activités périscolaires. Et enfin ! Le grand
jour est arrivé. Accueillis
par l’équipe technique de
la salle Gérard Philipe et les
musiciens de Pierre Perret,
les artistes en herbe découvrent les coulisses de la
préparation d’un spectacle.
Comme les vrais, ils font
les balances avec les musiciens. On peaufine, les placements, le travail de la voix
et quelques jeux de scène.
Les enfants sont évidement
impressionnés et intimidés
mais les animateurs sont
là pour les accompagner,
les soutenir et les aider à
gérer le trac. Pour Mélanie,
responsable périscolaire de
l’école Ferdinand Buisson,
cette soirée est un grand
moment d’émotion. « On
a beaucoup travaillé sur
les textes pour préparer le
spectacle. Les thèmes abordés sont toujours d’actualité et ça leur parle. C’était
du boulot, mais c’est génial
pour eux, mais aussi pour
leurs parents qui écoutaient
eux-mêmes Pierre Perret
quand ils étaient petits. »
Si les parents sont nostalgiques, nos petits Génovéfains ont eu le bonheur
de pouvoir discuter avec
l’artiste venu en personne
les encourager et leur donner quelques conseils avant
le grand show. « Alors ? Il
paraît que vous êtes de très
bons chanteurs, lance-t-il à
la petite assemblée. Allez,
vous êtes les meilleurs ! »
L’œil qui frise, l’air malicieux,
et toujours une blague
comme seul lui oserait en
faire, l’artiste a aussi pris le
temps de prendre la pause
avec les élèves et l’équipe
d’animateurs. « Ca fait drôle
de le voir en vrai, confie Julie. En plus, il est arrivé par
la petite porte arrière de la
salle Gérard Philipe, on ne
l’a pas vu. Ça nous a fait une
Événement
belle surprise. Je l’attendais
devant, je pensais qu’il arriverait dans une limousine. »
Assis en cercle nos petits
chanteurs se restaurent
avant de tout donner. Tout
en grignotant ses chips,
Waïl nous confie sa surprise lorsqu’il a commencé
à participer au projet. « Au
début, je pensais que ce
serait une petite activité
tranquille et en fait c’est un
vrai travail. C’est dur ! On
a beaucoup répété ! » En
costume de scène (T- Shirt
blanc, pantalon sombre et
visage d’ange), Yasser et
Lucie découvrent eux aussi
l’ampleur du show et la
boule au ventre qui va avec.
« On pensait qu’on ferait un
spectacle comme pour celui
de fin d’année avec seulement nos parents dans le
public. Mais on a fait les balances comme des pros…
on n’avait pas réalisé que
c’était à ce niveau. Du coup,
on a peur. » Wilan lui a bien
réalisé ce bonheur qu’ils
ont la chance de vivre tous
ensemble ce soir et n’hésite
pas à exprimer son émotion
« Je suis tellement heureux !
Pour moi monter sur scène,
c’était un rêve… et il se produit ce soir en vrai ! »
L’heure du show approche.
Les artistes sont déjà
9
en place, et le public
commence à arriver. Dans
la foule, les parents de nos
petits chanteurs Génovéfains peinent à contenir leur
émotion et leur fierté. Ils
sont unanimes, ce moment
est magique pour eux, voir
leurs enfants sur une belle
scène chanter aux côtés
d’un artiste qui a bercé leur
enfance, c’est magique.
Mais c’est aussi possible
grâce à l’engagement, l’enthousiasme et le dévouement de toute l’équipe des
animateurs qui a travaillé
sur ce projet… alors pour
ce moment de bonheur, on
leur dit merci.
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
10
V ivre ma ville
UNE CÉRÉMONIE CONTRE L’OUBLI
Hommage à Ilan Halimi
Comme chaque année depuis 9 ans, les Génovéfains se recueillent le long de la voie
ferrée de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois pour rendre hommage à Ilan Halimi.
Le 13 février 2006, le jeune Ilan
Halimi était retrouvé agonisant
près de la voie de chemin de
fer de Sainte-Geneviève-desBois. Enlevé trois semaines plus
tôt par le Gang des Barbares, le
jeune homme de 23 ans subira
pendant 24 jours les tortures
de ses bourreaux convaincus
de pouvoir obtenir une rançon.
Pour eux, le jeune Ilan était juif
donc riche. Ilan Halimi est bien
mort parce que juif. Neuf années se sont écoulées.
Depuis ce drame, chaque 13
février est marqué par une
cérémonie d’hommage à Ilan
Halimi victime de la barbarie
et de l’antisémitisme. Mais en
ce vendredi 13 février 2015,
l’atmosphère est particulièrement empreinte d’émotion
et de gravité. Les attentats
de Charlie Hebdo et les victimes de la prise d’otages de
l’Hyper Cacher de la Porte de
Vincennes pèsent un peu plus
sur le sens de ce moment de
recueillement.
En présence de Jérôme Guedj,
Président du Conseil général,
et de Malek Boutih, Député de
l’Essonne, Olivier Léonhardt, le
maire de la ville a voulu souligner la prise de conscience
des Français et la mobilisation
massive lors de la manifestation du 11 janvier avec cette
Marseillaise entonnée par des
millions de manifestants dans
les rues de Paris. « Il n’est pas
nécessaire d’être noir pour se
sentir concerné par l’esclavage, tout comme il n’est pas
nécessaire d’être juif pour se
sentir concerné par l’antisémitisme. »
Un discours chaudement applaudi par Medhi, 30 ans, qui
n’a pas manqué l’invitation
de la ville à venir se recueillir
au bord de cette voie ferrée.
« C’est important pour moi
d’être là aujourd’hui. Pour moi
- pour mes enfants à qui je
pense aussi en ce moment –
pour «dire» mon attachement
aux valeurs de liberté et d’égalité et l’importance des luttes
que chacun d’entre nous doit
mener dans la vie de tous les
jours, contre toutes les formes
de discrimination. Et je sais
malheureusement de quoi je
parle ».
Michelle, elle, est retraitée. Elle
acquiesce. « Être présente ici,
c’est pour moi, la suite de mon
engagement depuis la manif
du 11 janvier. Je suis Française
et je suis venue aussi défendre
les valeurs de liberté, d’égalité
et de fraternité qui fonde mon
pays. Je suis Toujours CHARLIE
et je veux continuer, à mon petit
niveau, à dire NON à la barbarie, à l’antisémitisme, à toutes
les formes de racisme et de discriminations en étant ici. »
9 ans déjà. N’oublions jamais.
Actualité
COMMÉMORATION
11
COMMÉMORATION
Cérémonie du 19 mars 1962
Au lendemain des attentats de
Tunis, la cérémonie du 19 mars,
53e anniversaire du Cessez-le-feu
des combats en Algérie de 1962,
avait un sens tout particulier. Olivier Léonhardt, Maire, accompagné de Michelle Bouchon, adjointe
au Maire en charge de l’Animation
Retraités et du Devoir de Mémoire,
les Associations locales d’Anciens
Combattants F.N.A.C.A. et A.R.A.C.
et les Génovéfains, ont ainsi commémoré cette journée du souvenir
et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie
et des combats en Tunisie et au Maroc, mais se sont également réunis pour exprimer leur
solidarité avec la Tunisie et les familles.
DIMANCHE 26 AVRIL
Journée nationale
des mémoires de la traite
de l’esclavage
et de leurs abolitions
Dimanche 10 mai de 14h à 16h, la ville
de Sainte-Geneviève-des-Bois, les associations locales et le C.M.C.O.M. (Comité Mémoire et Citoyenneté Outre Mer)
vous invitent à vous rassembler Place
Toussaint Louverture pour commémorer
la Journée nationale des mémoires de la
traite de l’esclavage et de leurs abolitions.
Après le dépôt de gerbe, le CMCOM
proposera des danses folkloriques,
des lectures de poèmes et des chants
Gospel. Une plaque Aimé Cézaire sera
inaugurée sur les colonnes de la Liberté.
Journée nationale du souvenir des victimes
de la déportation
Comme chaque dernier dimanche d’avril, à l’occasion de la Journée nationale du souvenir
des victimes de la déportation et des 70 ans de la libération des camps, la ville de SainteGeneviève-des-Bois, l’Union Locale des Anciens Combattants et la FNDIRP, vous invitent à
partager la cérémonie commémorative qui honorera la mémoire de tous les déportés et
rendra hommage à leur sacrifice dimanche 26 avril à 11h30 au Monument aux Morts.
8 MAI 2015
Sainte-Geneviève-des-Bois commémore le 70e anniversaire
de la victoire des peuples sur le nazisme
Le 8 mai 1945, il y a 70 ans, grâce à l’union
des Forces Françaises Libres, des mouvements de Résistance intérieurs et des
armées alliées, l’Europe obtenait la capitulation de l’Allemagne et se libérait du
joug nazi. La plus effroyable des guerres
prenait fin. La liberté triomphait de la barbarie.
La ville de Sainte-Geneviève-des-Bois et
les associations locales d’Anciens Combattants, l’ULAC, vous invitent à vous
rassembler vendredi 8 mai, à 11h15, au
Monument aux Morts, pour exprimer
ensemble notre plus profonde reconnaissance à celles et à ceux qui ont permis,
par leur engagement et leur courage,
de se libérer des forces fascistes mais
aussi, pour partager aujourd’hui plus que
jamais, les valeurs de la République, les
valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité face à la barbarie, la xénophobie, le
racisme et l’antisémitisme.
Rendez-Vous
Vendredi 8 mai à 11h15
Monument aux Morts (route de Corbeil)
A l’hôtel de ville, le 8 mai, le lycée Einstein proposera une exposition sur des JUSTES GENOVEFAINS
retrouvés dans le cadre d’un travail de recherche
engagé avec leur classe.
L’occasion de rappeler l’importance de
garantir la pérennité de la mémoire du
crime qu’est l’esclavage à travers les
générations et qu’au-delà de l’abolition, c’est l’ensemble de la mémoire de
l’esclavage longtemps refoulée qui doit
entrer dans notre Histoire : une mémoire
qui doit être véritablement partagée.
Rendez-vous
Dimanche 10 mai à 14h
Place Toussaint Louverture
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
12
V ivre ma ville
ÉCOLE JEAN JAURÈS
Une classe de CM2 à l’Assemblée nationale
Le 13 février dernier, les élèves de CM2 de Mme Bregeot de l’école Jean Jaurès recevaient Malek Boutih,
le Député de la circonscription de l’Essonne, avant d’être accueillis à leur tour à l’Assemblée Nationale.
Le vendredi 13 février, le député de l’Essonne Malek Boutih, accompagné de Frédéric
Petitta rendait visite aux élèves
d’une classe de CM2 et leur institutrice, Mme Bregeot à l’école
Jean Jaurès. Une visite attendue
et honorée avec des pâtisseries
faites par les élèves eux-mêmes
et offertes à leurs hôtes. Si le
Député Malek Boutih retrouvait
les bancs de l’école ce jour là,
c’est parce que les élèves de
cette classe de CM2 participent
au «Parlement des enfants ».
Cette opération, organisée
en partenariat avec l’Assemblée Nationale et le Ministère
de l’Education nationale, offre
aux élèves une leçon d’éducation civique en leur proposant de découvrir la fonction
de législateur. Chaque classe
participante est ainsi invitée à
rédiger, sous la conduite de
leur enseignant et au terme
d’une discussion qui doit leur
apprendre ce qu’est le débat
démocratique, une proposition
de loi. En attendant cette étape
« J’ai un peu tendance
à ramener ma fraise.
Alors je me fais gronder.
Je suis un bon élève,
un peu indiscipliné...
voilà ce qui est écrit
sur mon carnet... »
le pays a vécu des moments
difficiles avec les attentats. Du
coup, il y a une ambiance un
peu particulière à l’Assemblée.
Nous travaillons beaucoup pour
que vous soyez en sécurité. » La
discussion continue ainsi sur le
ton de la décontraction. Malek
Boutih raconte sa première
journée à l’Assemblée, comme
un premier jour à l’école. Les
nouvelles salles, les copains, la
cantine, les travaux du moment.
« En ce moment, je travaille
sur les questions de défense
nationale. » Concrètement, les
élèves et leur institutrice ont pu
voir leur député à l’œuvre.
A cette question, le Député sourit un long moment avant de répondre. « J’ai un peu tendance
à ramener ma fraise. Alors je
me fais gronder. Je suis un bon
élève, un peu indiscipliné… voilà ce qui est écrit sur mon carnet. Mais, vous savez aussi que
Invités le 17 mars dernier à
l’Assemblée, les élèves ont pu
ainsi visiter les différents salons
de l’Assemblée Nationale, la
bibliothèque et l’hémicycle. Ils
ont vu la place de Malek Boutih… On a hâte de lire leur proposition de loi !
cruciale, les questions fusent :
« Comment vous avez été
élu ? », « Pourquoi ? », « Avezvous un bureau ? », « Qui peut
devenir député ? », « Quand
viendra-t-on vous voir l’Assemblée avec toute la classe ? »,
« Est-ce que votre travail se
passe bien en ce moment ? ».
Actualité
MÉDAILLÉS DU TRAVAIL
13
JEUNESSE
Des Génovéfains décorés
Capital Filles
au Lycée Paul Langevin
« Capital Filles c’est une opportunité formidable pour les jeunes filles,
élèves en bac pro, de poursuivre leurs
études. » Valérie Allouard, chef des
travaux au lycée Paul Langevin est
convaincue des bénéfices de ce dispositif pour les lycéennes.
Mercredi 18 mars, le Maire de la ville et le
conseil municipal accueillaient à l’Hôtel de
ville les salariés génovéfains récompensés
pour leurs années d’engagement professionnel par la médaille du travail. Cette
décoration remise par Monsieur le Maire
met à l’honneur chacun de ces travailleurs
génovéfains.
Ainsi, la médaille Grand Or récompense 40
années de carrière, la médaille Or pour 35
années, la Vermeil pour 30 ans et l’Argent
pour 20 ans. Un cru 2015 qui réunissait 78
Génovéfains entourés de leurs proches et
décorés pour des belles années de carrière.
NUTRITION ET SANTÉ
Des ateliers avec les Clubs Juniors
Durant leurs vacances,
36 enfants des Clubs
Juniors de la Bergerie, du
Plateau et de St Hubert
ont participé à une
journée ‘‘nutrition’’ mardi
17 février. Des ateliers et
des jeux ont donné lieu à
de nombreux échanges
entre les enfants et la
nutritionniste,
Mme Peudenier.
Celle-ci les a invités à
concocter un petit déjeuner équilibré et un « goûter presque parfait ». La
seconde partie de journée
était réservée à l’hygiène
bucco-dentaire. Les animateurs des clubs remercient
la Macif en tant que partenaire de cette opération
par l’intermédiaire de M.
Bouffard, chargé de mis-
sion prévention à la Macif.
Cette journée a été organisée dans le cadre du projet
annuel sur l’alimentation
équilibrée mis en place par
les clubs juniors.
Ce programme propose en effet, aux
jeunes filles désireuses de l’intégrer,
d’être accompagnées par une
‘‘marraine’’ tout au long de leurs études
et dans la construction de leur projet
d’apprentissage. Le 12 février dernier,
les 10 élèves en bac pro du lycée Paul
Langevin se sont rendues au Studio
104 de la Maison de la Radio à Paris
dans le cadre du dispositif Capital Filles.
Elles ont pu rencontrer de nombreuses
femmes issues de grands groupes et
investies dans le projet, mais aussi Najat
Vallaud-Belkacem, la Ministre de l’Education Nationale.
L’occasion pour Johanna Moustoifa,
lycéenne à Paul Langevin d’échanger
avec sa marraine Isabelle Leberger,
consultante achat chez Alcatel-Lucent
mais aussi d’interpeller la Ministre sur
le chômage des jeunes et en particulier
des femmes.
Des belles perspectives pour ces jeunes
filles déterminées qui prennent en main
leur avenir. Bravo à leurs enseignants
pour cette initiative.
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
14
V ivre ma ville
RENCONTRE INTERGÉNÉRATIONNELLE
CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE
L’ESSONNE
La nouvelle Carte Jeune
2015 est arrivée !
Depuis le vendredi 20 mars,
si vous avez 16,
17 ou 18 ans,
choisissez votre
pack : Numérique, Prévention/
Conduite, Mobilité
ou Santé/Découverte et recevez
votre chèque qui
vous permettra de financer votre projet.
Initiée il y a dix ans, elle est gratuite à ce
jour. Il suffit de la demander en
remplissant le bon de commande sur
www.yatou91.fr et de renvoyer le tout
(sans timbrer l’enveloppe) avant le
30 septembre 2015 au :
Faire ensemble pour mieux vivre ensemble
Sous l’impulsion de Michelle Bouchon, adjointe au Maire chargée de
l’Animation Retraités et du Devoir de Mémoire, la rencontre entre des
Séniors de l’Animation Retraités et des élèves de Sainte-Geneviève
est devenue incontournable.
Conseil départemental de l’Essonne
Service jeunesse - Libre-réponse 83026
Boulevard de France - 91049 Évry cedex
REPAS DE RUE ET RUES EN FÊTE
Inscrivez-vous
Organiser un
repas de rue
dans votre
quartier, c’est
simple et
rapide. La ville
met gracieusement à votre
disposition
barnums, tables
et chaises afin
de réunir vos
voisins et/ou vos amis dans votre rue.
Téléchargez le formulaire à compléter
sur le site de la ville, rubrique « cadre
de vie » pour mettre sur pied cet événement festif. Festoyez l’arrivée des beaux
jours !
www.sgdb91.com
Comme chaque année
depuis 5 ans, le rendezvous était donc pris à la
salle du Champ de foire
pour une après-midi d’activités entre une vingtaine
de retraités et la classe
de CM1-CM2 de M. Fouchier, directeur de l’école
Diderot.
Autour d’ateliers peinture,
tricot, jeux de société, pétanque, jeu de fléchette,
la bonne humeur était de
rigueur. Pas question de
parler de ses problèmes
de santé ou de ses notes
en classe. Chacun savait
bien qu’il était là pour
s’amuser, échanger, partager au-delà des préjugés
liés aux jeunes ou au grand
âge. Pari réussi puisque les
participants se sont déjà redonnés rendez-vous mardi
19 mai pour une nouvelle
rencontre.
+ d’infos
Service Animation retraités
12 rue des Églantiers
Tél. 01 69 46 81 69/81 66
Actualité
15
CENTRE ARTISTIQUE RUDOLF NOUREEV
L’Espace Photo sur la scène du centre Noureev
Quand Cyril Goyer, le directeur du Centre
Noureev, monte sur la scène de l’auditorium ce samedi 21 mars pour introduire les
Rencontres Cuivres et Bois qui vont réunir
près d’une centaine de musiciens sur scène,
il tient à préciser une chose : « Vous pouvez
photographier les musiciens bien entendu
mais sans flash et sachez que nous avons
des photographes confirmés sur scène.
Ces photos seront à votre disposition sur la
page Facebook du centre artistique. ».
Tous les parents de jeunes musiciens en
herbe connaissent la difficulté d’obtenir une photo digne de ce nom lors d’un
concert. La lumière est difficile à gérer,
l’angle reste le même et si le morceau dure
plus de 4 minutes, les crampes ne sont
jamais loin, tout cela pour un résultat souvent moyen. L’origine de cette coproduction entre l’Espace Photo de Ste Gen’ et du
Centre Noureev est née d’une idée simple :
les premiers sont présents à certaines manifestations et apportent leur savoir-faire
en capturant des images in-situ (en répétitions et en concert) des manifestations
en contrepartie de la mise à disposition de
l’Auditorium pour le Challenge Inter’Club
de l’Essonne. Un accord « gagnant-gagnant » : les photographes touchent du
zoom les difficultés de la photo de concert
et le Centre récupère les photos de très
bonne qualité et les mettent à la disposition des parents et amis.
Depuis le 7 février, les membres du club
ont ainsi pu immortaliser le spectacle et
les répétitions des élèves pour le spectacle
autour des « années folles » et de « l’âme
Russe ». Une exposition photo sera certainement organisée en fin d’année scolaire.
Une initiative originale, preuve de la volonté du Centre Noureev de rapprocher toutes
les pratiques artistiques.
www.facebook.com/CentreRNoureev
www.lespace-photo.fr
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
16
V ivre ma ville
12e CÉRÉMONIE DE REMERCIEMENTS AUX COMMERÇANTS GÉNOVÉFAINS
Le commerce de proximité à l’honneur
C’est une tradition génovéfaine qui dure depuis 12 ans : la ville, en partenariat avec les associations
de commerçants, la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) et le service municipal du
développement économique (DEVECO), récompense les commerces, acteurs majeurs du tissu économique
mais aussi lien social de notre territoire.
Cette cérémonie conviviale
s’est déroulée le 17 mars dernier dans le hall de l’Hôtel de
ville. Une cinquantaine de chefs
d’entreprises a répondu à l’invitation de la commune pour recevoir différentes récompenses
réparties en trois catégories.
Tout d’abord, renouveler les
félicitations de la Ville aux lauréats du challenge 2015 des
fameuses “Papilles d’or” organisé par la CCI, dont le 1er prix
départemental est allé à la
“Charcuterie de la Gare” grâce
notamment à son fameux foie
gras au cognac.
Ce sont au total 9 commerces
génovéfains de bouche qui
ont été récompensés (voir palmarès). Un excellent résultat,
salué par le vice–président de
la Chambre de commerce en
charge des collectivités, M. Desnus, qui souligne l’implication
de la ville dans cette dynamique
mais aussi celle des associations
des commerçants de Sainte-Geneviève-des-Bois. Une distinction spéciale a d’ailleurs été accordée à Anne Marie Lacombe,
présidente de l’Association des
Commerçants et Artisans pour
son engagement quotidien.
Dominique Gendre, adjoint au
Maire chargé du Développement économique, a insisté sur
la pertinence de l’étroite collaboration entre la commune et
les commerçants qui s’illustre
notamment à travers la réussite du concours des fameuses
vitrines de Noël, du Marché
de Noël, du Téléthon 2014 ou
encore de l’opération de sponsoring organisée cette année,
et pour la première fois, pour
la patinoire du Donjon.
commerçants impliqués dans
la vie locale. Enfin, Olivier Léonhardt a rendu un hommage
appuyé à François Ragoua, responsable du service DEVECO,
qui vient de prendre sa retraite
et qui a beaucoup œuvré pour
que Ste Gen’ devienne cette
ville où il fait bon monter son
commerce, le faire vivre et y
faire ses courses !
De nombreux prix de la
ville ont été décernés à ces
PRIX DE LA VILLE
MARCHÉ DE NOËL : BABYCHOU | MARMARA | TÉLÉTHON : ACA - M. LACOMBE | JOSY VETEMENTS | BOULANGERIE DU DONJON | BUFFALO GRILL | CHRISLAND |
DANY FLEURS | BOULANGERIE DURAND | BOULANGERIE PRADELLE | BOULANGERIE KERVARREC | BOULANGERIE DU JASMIN | SPONSORING : EL KOUTOUBIA |
LES DEMEURES TRADITIONNELLES | HERCULE INSERTION | HISTOIRE D’Y VOIR | SAINT TROP CAFE | OBATEM | ACM MARIE | DONJON AUTOMOBILES | BNP |
SEAT | CIC | CARREFOUR (don de produits) | ASSOCIATIONS : ACA - Mme LACOMBE présidente | ASSOCIATION DES MARCHES - Mme GERARD, présidente |
SERVICE MUNICIPAL : François RAGOUA : chargé du développement économique de 2000 à 2015 | PRIX CONCOURS DE VITRINES : 1er prix :
BOULANGERIE PRADELLE | 2e prix: AUX DELICES D’ITALIE | 3e prix : WONDER SHOES | 4e prix : OPTIQUE DU VAL D’ORGE | 5e prix : GRANDE PHARMACIE DE LA GARE
Actualité
17
ADOS MODE D’EMPLOI
Des conférences-débats au Lycée Einstein
Passionnante rencontre le 17 mars dernier au lycée Einstein autour du thème, souvent abscons pour les parents, de l’adolescence. Une soixantaine de parents sont
venus écouter le docteur Chambry dans le cadre de 3 rencontres sur « être parent
aujourd’hui ».
PALMARÈS
PAPILLES D’OR 2015
1er PRIX
Charcuterie – traiteur
Charcuterie de la Gare
3 avenue Gabriel Péri
PRIX SPÉCIAL
Cuisine du Monde
La Lia
28 route de Longpont
LABELLISÉS
Restauration traditionnelle
La Marmite
Durant près de 3 heures, le Dr
Chambry a balayé brillamment et
avec humour les thèmes de l’hygiène corporelle, de la sexualité,
des envies de danger chez l’ado
mais aussi l’alimentation, les tatouages, l’alcool ou les drogues. Le
succès d’une conférence se mesure
à deux choses : la qualité de l’intervenant et l’attention du public. Dans
les deux cas, la mission a été remplie haut la main !
par les ados et n’hésite pas à donner
des conseils concrets aux familles.
Loin de culpabiliser les parents ou
de surligner les stéréotypes de nos
ados, pas toujours, charmantes
têtes blondes, le Dr Chambry explique médicalement les nombreux
changements physiologiques vécus
Deux exemples parmi d’autres :
l’importance de dîner tous ensemble en famille et ne pas avoir
peur de passer pour un réac auprès
de nos enfants, puisque de toutes
manières ils nous perçoivent ainsi.
Sans langue de bois et loin des discours convenus, cette conférence
aura permis à tous les parents présents de partir avec de nombreux
conseils pratiques pour mieux vivre
ensemble cette période compliquée. Surtout pour les adolescents,
admettons le ! Une initiative à renouveler.
Cavistes
La Cave Saint Vincent
96 route de Corbeil
La Cave La Vinicole
28 avenue Gabriel Péri
Page Gourmande Crêperie
Crep’Show
34 avenue Gabriel Péri
Page Gourmande Torréfacteur
Les Cafés Molina
24 avenue Gabriel Péri
Pâtisseries
Boulangerie Durand
6 avenue Gabriel Péri
Boulangerie Pâtisserie
Lemonnier
4 rue Pierre Brossolette
+ d’infos
papillesdor.fr
ou sur l’application mobile :
papilles d’or
SERVICE ANIMATION RETRAITÉS
Les retraités se déguisent pour le bal du carnaval
C'est une tradition que les retraités de l'Animation retraités
ne manqueraient pour rien au
monde. Ou presque. Une fois par
an, ils arrivent déguisés à la Salle
Gérard Philipe, le plus souvent
dans des costumes qu'ils ont
eux-mêmes confectionnés, pour
participer au grand bal masqué
du Mardi gras organisé le mardi
17 février dernier, salle Gérard
Philipe.
Sous les apparats d’une religieuse, une princesse, un cowboy, un arlequin, une tzigane,
Michelle Bouchon, adjointe au
Maire chargée de l’Animation Retraités et du devoir de Mémoire,
avait bien du mal à reconnaître
les retraités sous leurs dégui-
sements. Les 200 retraités qui
s’étaient pris au jeu ont pu profiter du goûter préparé par Kenza
et Cécile tout en dansant sur les
rythmes endiablés des hits proposés par l’Orchestre de Pascal
de Smet.
Les prochains bals (sans déguisement) auront lieu les vendredis
24 avril, 22 mai et 5 juin 2015 de
14h à 18h à la salle du Champ de
Foire (rue Léo Lagrange) - Participation : 8€ avec une collation.
+ d’infos :
Service Animation retraités
12 rue des Églantiers
Tél. 01 69 46 81 69/81 66
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
18
V ivre ma ville
SENTEZ-VOUS FILLES
F
Toute une journée pour se sentir bien... au féminin
Le service municipal des Sports, soutenu par de nombreux partenaires, a organisé le 20 février dernier
la quatrième édition de l'événement Sentez-vous Filles, au complexe sportif Nicolas Copernic.
Pari une nouvelle fois réussi
pour cet événement, qui a réuni près de 170 participantes !
Le secret de cette réussite ?
Une journée 100 % filles et
un programme placé sous le
thème du bien être. Roller,
triathlon, gymnastique, zumba, jeux d'opposition, estime
de soi, double dutch et préparation du goûter fruité composaient l'éventail des ateliers
proposés.
Organisée dans la continuité
du dispositif Form'elles qui
invite chaque semaine les
jeunes génovéfaines à découvrir de nouvelles activités entre
filles, cette journée a pour but
de créer des passerelles entre
les filles et les associations de
la ville, leur donner le goût du
sport et l'envie de poursuivre
une activité physique régulière.
Pour Ornella, 12 ans, porteparole des filles de Form'elles,
« Form'elles nous permet de
nous amuser entre filles, grâce
à ça nous sommes très soudées et on a plus confiance
en nous. Avant, certaines
d’entre nous n’aimaient pas le
sport mais maintenant, elles
adorent. Ça nous a permis de
rencontrer d’autres filles, qui
sont d’un autre quartier ou
d’une autre école, ça nous a
appris à aller vers les autres. »
Pour la première fois, l'atelier
Estime de soi proposait aux
jeunes filles de visionner un
petit film portant sur l'image
des femmes dans les médias,
et d'en débattre ensemble.
Puis, place à la relaxation avec
un peu de sophrologie afin
d'apprendre à écouter son
corps et acquérir quelques
clés pour affronter le stress au
quotidien.
En clotûre, la cérémonie a vu
défiler les intervenants de la
journée, qui ont rappelé leurs
activités. Puis le public, composé alors des participantes
mais aussi de leurs parents, a
eu droit à différentes animations telle qu'une démonstration de l'équipe de SGS Roller artistique et du groupe de
break dance de la MJC, under
Bboyz. Les chanteuses du studio municipal Melting Sons
ont interprété deux chansons,
suivies d'une chorégraphie
préparée tout spécialement
par les filles de Form'elles, et,
pour finir, un véritable show
offert par des champions
de France et du Monde du
double dutch.
Jacqueline Diard, première
adjointe au Maire en charge
des activités sportives, et Aïda
Chérif, conseillère municipale
chargée du droit des femmes
et de la lutte contre les discriminations, étaient présentes
pour rappeler que les bienfaits du sport se retrouvent
autant dans la santé physique
que psychique, et que la municipalité a à cœur de soutenir
les femmes, non seulement
dans la pratique du sport mais
en réaffirmant au quotidien
son attachement aux valeurs
d'égalité entre les hommes et
les femmes dans notre société.
Toute l'année, les filles de 8 à
15 ans éloignées de la pratique
sportive peuvent rejoindre le
programme Form'elles dont
l'objectif est de promouvoir
et développer le sport féminin, par la découverte de nouvelles activités. Elles peuvent
se rendre librement au gymnase N. Copernic le mercredi
à partir de 14h, pour bouger
entre filles !
+ d'infos
[email protected]
Tél. : 01 69 25 59 80
Merci à nos Partenaires : SGS roller artistique, SG Triathlon, Gymnastique volontaire, Espace Cocheris et le FC double dutch.
Femmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
« Il est très difficile à une femme d'agir en égale de
l'homme tant que cette égalité n'est pas universellement reconnue et concrètement réalisée ».
Simone de Beauvoir
Loin d’être un combat d’arrière-garde ou démodé,
l’égalité entre les femmes et les hommes est un sujet
de première importance car il existe toujours dans
notre société des inégalités persistantes : 18,8 %
d’écarts de salaires, 40 % d’écarts de pensions,
80 % des tâches domestiques sont assurées par les
femmes 30,6 % des femmes actives sont à temps
partiel et 26,9 % seulement de femmes députées.
Cette année, la journée du 8 mars n’est pas un jour
comme les autres.
La loi promulguée le 4 août 2014 pour l'égalité
réelle entre les femmes et les hommes est entrée en
vigueur. Cette loi vient couronner de succès les luttes
et les combats menés depuis des siècles par des
femmes et des hommes qui ont marqué leur époque
et l’histoire de l’humanité.
La question des droits des femmes est devenue une
politique publique à part entière, ce choix a permis l'adoption de la loi pour l'égalité réelle dont le
texte aborde pour la première fois l’égalité entre les
femmes et les hommes dans toutes ses dimensions :
l'égalité professionnelle et la lutte contre les discriminations entre femmes et hommes au travail, la
lutte contre les violences et les stéréotypes sexistes,
la lutte contre la précarité, l’égal accès des femmes et
des hommes aux responsabilités politiques, sociales
et professionnelles.
Ce texte pose également de nouveaux enjeux tels :
la place des pères dans l’éducation des enfants, les
temps de la vie personnelle, le rôle et l’image des
femmes dans les médias et dans la culture.
Certain(e)s, disent souvent, que ce n’est pas en promulguant une loi que les choses vont changer pour
les droits des femmes et l’égalité femme-homme, ce
n’est pas tout à fait faux. Mais, que serait devenue la
situation de la femme sans ces lois qui freinent un
tant soit peu les injustices, les inégalités et réduisent
les discriminations et les violences ? Ce sont ces lois,
résultat d’un long chemin parsemé de luttes acharnées et de batailles parfois sanglantes, qui ont aidé
à faire bouger les lignes et bousculer les mentalités,
et, ce sont également ces lois qui participeront à
déconstruire les clichés et les stéréotypes hérités et
ancrés depuis des siècles et transmis de génération
en génération.
Ce n’est pas tous les jours facile d’aborder le sujet
de l’égalité femme-homme face à des citoyen(ne)s
préoccupé(e)s par un quotidien difficile, mais, parce
que la question des Droits des femmes et de l’égalité entre femmes et hommes est une priorité, il est
essentiel de l’aborder et d’en faire notre quotidien,
dans l’éducation de nos enfants, au sein de notre famille et dans notre milieu professionnel.
Depuis 2014, je me suis investie dans ma délégation
de référente Egalité femme-homme avec beaucoup
d’enthousiasme, d’optimisme et de détermination
aussi, consciente de l’importance de cette mission
pour asseoir de nouvelles pratiques garantissant aux
futures générations une vie plus égalitaire dans une
société plus progressiste et plus moderniste, débarrassée de la misogynie étouffante et de toutes les
formes de discriminations et de violences faites aux
femmes.
Notre ville, comme une trentaine d’autres communes
de l’Essonne, est signataire de la charte Européenne
de l’égalité des femmes et des hommes dans la vie
locale, cela ne se remarque pas, mais pour les observatrices et les observateurs averti(e)s, des efforts
sont fournis par la municipalité et ses différents services pour mettre en pratique cette égalité entre les
femmes et les hommes (filles et garçons). Il reste
encore du travail à faire certes. Et l’implication des
citoyen(ne)s est indispensable.
Ainsi, pour mettre à l’honneur ces Femmes, ces Génovéfaines engagées, soit par leur actualité, leur
métier, leur parcours, leur vie tout simplement, vous
découvrirez, comme chaque année, des portraits
choisis de quelques citoyennes investies au parcours
poignant, émouvant, touchant parfois, qui croise
et illumine certains de nos chemins à Sainte-Geneviève. Découvrez le récit de leur vie et remercions-les
collectivement pour leurs qualités d’être et d’engagement.
Aïda CHERIF
Conseillère municipale en charge du droit des femmes
et de la lutte contre les discriminations.
Référente du dispositif départemental
"Egalité Femmes-Hommes"
Date de parution : Avril 2015.
Chères Génovéfaines, Chers Génovéfains,
Tout pour la musique
Linda est une jeune fille de 17 ans que
vous avez peut-être entendu chanter à
la fête de quartier de Saint-Hubert ou
à la salle Gérard Philipe lors du Cabaret d’Hiver. Elevée aux comédies musicales de Disney puis au R&B, Linda,
sous la pression de ses parents, pousse
la porte du service jeunesse et du studio
Melting Sons. Elle n’a que 12 ans et découvre qu’ici elle va pouvoir prendre des
cours de chant, de piano, de guitares.
Son frère Mehdi, 19 ans, tâte lui aussi de
la musique, dans la catégorie rap. Linda
est lycéenne à Einstein, en première S.
C’est une bonne élève et doit continuer
à bien travailler si elle veut poursuivre
la musique. C’est le marché classique
conclu avec ses parents.
Linda
Destrac
Une évolution tranquille
Riad, ingénieur du son et animateur
au service jeunesse suit et accompagne Linda depuis 5 ans : « Au départ j’ai
vu arriver une jeune fille qui n’osait pas
s’exprimer, qui parlait tout doucement.
Maintenant et après une cinquantaine de
concerts, on voit une vraie évolution ! ».
Linda d’enchaîner : « C’est vrai que je suis
beaucoup moins réservée ! ». On sent une
jeune fille ouverte d’esprit, bien dans
ses baskets et qui souhaite progresser
mais à son rythme : « J’ai aussi travaillé
avec un groupe de rock du conservatoire
municipal, ce qui est très loin de mon
univers musical ! Nous préparons avec le
studio un nouveau projet avec des chansons originales et des reprises mais je
prends mon temps. Je n’irai jamais aux
émissions de télé crochet à la Télé ! ».
Linda sait que ce métier est l’un des plus
difficiles et doit mener de front sa passion
et ses études.
Une jeune fille moderne !
Bien entendu, Linda rêve de concerts géants où les gens viendraient pour la voir
elle sur scène, mais elle sait que le chemin
est long. En attendant, Linda continue à
travailler, à évoluer et garde un œil critique sur la situation des jeunes filles en
2015 : « Dans la musique comme dans la
publicité, je trouve qu’on exploite beaucoup l’image de la femme. Tout cela a un
impact négatif. Les filles de mon âge n’ont
pas le droit à l’erreur, nous sommes vite jugées sur nos apparences, on a beaucoup
de pression ! ». Voilà certainement de futurs thèmes de chanson à inclure dans
son projet musical !
F emmes
Hélène
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
l
Bedu
Reine des abeil es
Hélène Bédu est aujourd’hui retraitée. Cette
ancienne éducatrice spécialisée installée à
Sainte-Geneviève-des-Bois depuis plus de
40 ans incarne l’esprit du ‘‘vivre ensemble’’
génovéfain. Tournée vers les autres dans
son travail mais aussi dans son quotidien,
elle s’est toujours donnée sans compter
pour des valeurs qui lui sont chères : solidarité et vivre ensemble. « Le bénévolat s’est
imposé à moi, raconte-t-elle modestement.
Je voyais tous ces bénévoles se démener
sans compter dans les associations sportives
notamment. Alors, moi aussi j’ai apporté ma
petite pierre à l’édifice. »
Petite pierre mais grands travaux, Hélène se
révèle être une hyper active du bénévolat.
Clubs de gym, de roller, etc. Très active au
sein de la Croix Rouge Française, elle se
forme aux premiers soins et devient monitrice. Conseillère municipale jusqu’en 2014,
ses ambitions se veulent être avant tout le
travail de terrain. « Je voulais me faire le
relais des besoins des gens. La proximité, le
contact. Le meilleur moyen d’agir sur le quotidien de chacun. »
Sensible aux questions environnementales,
Hélène aborde régulièrement le sujet pendant son mandat d’élue avant de prendre
la présidence de l’association une Abeille
sur le Toit. Hélène et les bénévoles de
l’association ont en charge les ruchers municipaux.
« Les abeilles sont des sentinelles de
l’environnement. Si elles souffrent et
meurent de la pollution et des pesticides,
nous ne serons pas non plus épargnés. »
Passionnée, Hélène se forme depuis trois
ans à l’apiculture. Aujourd’hui, apicultrice
confirmée, Hélène est capable de gérer
un rucher et de former d’autres personnes
à l’apiculture. « Transmettre c’est essentiel, insiste-telle. En ce moment, je suis en
train de former 8 personnes. L’association
intervient dans les écoles où nous faisons
des démonstrations d’extraction de miel
bien sûr. Avec deux ruches en 2014, nous
avons produit 47 kilos de miel génovéfain.
En 2015, nous avons neuf ruches. Chacune
contient entre 60 000 et 80 000 abeilles
alors nous espérons une belle récolte. »
Cependant, au-delà de la démonstration
pour le plaisir des yeux, ces interventions
en milieu scolaire sont aussi l’occasion de
sensibiliser les enfants à l’écologie. « Il y a
urgence. Je suis très inquiète pour les générations futures et nous avons le devoir d’agir
pour les préserver. Si on ne fait rien il sera
trop tard et les plus jeunes paieront pour
ce que nous n’avons pas fait. » Passionnée,
investie et convaincue, Hélène ne pourra
jamais se faire ce reproche car elle fait partie de ces femmes qui font et agissent pour
les autres… et l’environnement.
Gwendoline
Rampon
Gwendoline est une jolie jeune femme de 33
ans, plutôt réservée mais qui cache une détermination à toute épreuve. Détermination
lorsqu’à 14 ans, elle quitte le domicile familial de l’Yonne pour intégrer la section sportétude de Brétigny, catégorie Judo. Détermination encore lorsqu’elle devient prof de Judo
dans l’Essonne et participe aux championnats de France. Détermination enfin quand
elle décide à 24 ans d’embrasser la carrière
de pompier professionnel. Elle deviendra la
première femme pompier professionnelle
de la caserne de Versailles en 2006. Cette
maman de deux fillettes (Leylou 6 ans et
Mahina 4 ans) connaît un rythme de travail
atypique puisqu’elle est d’astreinte 24h non
stop avant de se reposer 3 jours. Un rythme
compliqué pour une vie de famille mais qui
la satisfait au final : « Tout est une question
d’organisation avec mon mari Franck et mes
beaux parents. Cela dit, cette cadence permet
de passer plus de temps avec mes filles que
certains salariés traditionnels ! ».
Une femme parmi les hommes et les animaux
Gwendoline est, avec une de ses collègues,
la seule femme de la caserne sur 60 professionnels. Comment le vit-elle ? « Le monde
du Judo est aussi un monde masculin, alors
j’étais habituée à évoluer parmi les hommes.
J’ai du faire mes preuves, montrer aux
collègues que l’on pouvait compter sur moi
autant que sur un homme et maintenant tout
se passe bien. » Il faut imaginer Gwendoline
au volant d’un véhicule de pompier, même si
elle trouve que le camion à la grande échelle
est un peu trop gros pour elle. De la détermination, il lui en a fallu aussi pour devenir spécialiste des interventions animalières : chiens
mordeurs, chevaux blessés ou serpents menaçants, rien ne fait peur à cette fan de films
policiers : « Nous nous entraînons régulièrement au zoo de Thoiry à la manipulation de
serpents, je trouve ça très bien, ce n’est vraiment pas un métier routinier et c’est ce que
j’aime ! ». Effectivement, et même si rien ne
la surprend, peu de gens peuvent
se vanter d’avoir aidé une femme
à accoucher ou de maîtriser de
jeunes singes échappés. Gwendoline est donc une Génovéfaine ordinaire à la
vie professionnelle extraordinaire.
!
s
e
l
i
a
rs
e
V
à
r
e
i
p
m
o
p
e
Première femm
F emmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
Un destin
A ïcha
Debaisieux
Ce qui frappe au premier regard chez
cette femme, c’est son élégance. Raffinée,
assurée, elle nous reçoit dans les locaux
de son entreprise. Sa voix est posée,
mais le ton est affirmé et on lit dans son
regard la détermination de ces femmes
qui savent ce qu’elles veulent. Aïcha Debaisieux est la Présidente-Directrice Générale de Plantex, une entreprise spécialisée dans l’extraction naturelle de
plantes. Une belle carrière, un parcours
réussi mais subi aussi. La faute à la fatalité. En 1995, Aïcha tient une boutique de
lingerie. Les affaires marchent bien,
elle envisage même de développer son
activité en ouvrant d’autres magasins.
Jusqu’au drame. Son mari décède brutalement d’un arrêt cardiaque. Du jour
au lendemain, Aïcha se retrouve veuve
et seule pour élever son fils alors en
bas-âge. Elle fait un choix courageux,
celui de reprendre la tête de l’entreprise
de son mari. « Les locaux étaient basés à
Châteaux Thierry, j’ai décidé de tout rapatrier ici à Sainte-Geneviève-des-Bois. Il
fallait que je me rapproche de la maison
pour pouvoir travailler et m’occuper de
mon fils. Je n’y connaissais rien. Mon mari
faisait des arômes artificiels. Ce n’était
pas mon truc. Alors, j’ai décidé d’arrêter
le chimique dès 1997, car ça ne me ressemblait pas. J’ai toujours été concernée
par les questions environnementales. J’ai
fait des choix qui me ressemblent pour
concentrer l’activité de l’entreprise sur
le naturel. En 1998, nous avons obtenu
la certification bio de nos produits. » Un
positionnement payant. En 20 ans, Plantex n’a cessé d’évoluer et de croître :
aujourd’hui, 45 salariés travaillent sur le
site basé à la Croix-Blanche pour un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros. Et ce
n’est pas fini. En 2016, Plantex s’agrandira.
Aïcha Debaisieux a des projets ambitieux
plein la tête. Des locaux plus grands sont
déjà en cours de construction à proximité
pour accueillir prochainement les salariés.
« L’essentiel de notre activité concerne les
extraits végétaux pour les compléments
alimentaires. Nous allons nous développer vers l’agroalimentaire. Notre objectif
d’ici à 2018 est de doubler l’activité de
Plantex et de multiplier par deux le personnel pour atteindre un chiffre d’affaires
de 20 millions d’euros. » Un challenge à la
hauteur de cette femme qui s’est imposée
dans l’univers très masculin de l’industrie
d’abord et grâce aussi à sa sensibilité
féminine.
Au service de ‘‘Votre Vil e’’
Huguette
C’est dans son petit pavillon du cœur
de Sainte Geneviève qu’Huguette nous
reçoit. C’est ici qu’elle a vécu durant plus
d’un demi siècle avec son cheminot de
mari. Huguette est arrivée dans notre ville
grâce ou à cause de son caractère : « Je
travaillais à la mairie de Viry-Chatillon mais
j’avais un chef avec qui je ne m’entendais
pas du tout alors j’ai demandé ma mutation. Je suis devenue responsable des
agents des écoles à la mairie de Ste-Geneviève. J’ai pris ma retraite en 1992. »
Huguette n’a pas pour autant arrêté de
travailler, bien au contraire ! Elle devient
bénévole à la mairie en charge des réceptions et devient l’une des chevilles ou-
Gallois
vrières de la distribution du journal que
vous lisez en ce moment ! Elle occupe le
poste de vice-présidente de l’Association
des amis de ‘‘Votre Ville’’ depuis 23 ans.
Un exemple de longévité.
Toujours en action.
Huguette veut être utile à sa communauté
et n’a jamais supporté l’idée de passer
ses après-midi à regarder la télé : « J’ai
toujours quelque chose à faire ! » nous
explique t’elle. Coté passion, Huguette a
les yeux qui brillent lorsqu’on évoque les
élections. Cette Génovéfaine de plus de
80 ans n’est pas une militante politique
mais n’a jamais manqué l’organisation
d’un scrutin depuis son arrivée dans notre
ville : « J’aime les jours d’élections : tenir
l’urne, aider les gens pour le bon déroulement du vote et bien sur, le dépouillement ». Après une courte hospitalisation,
Huguette doit aujourd’hui se reposer et
laisser les ‘‘Amis du Votre Ville’’ distribuer
le journal sans elle. Mais que pense-t-elle
du journal ? « Y a des numéros que j’aime
moins que d’autres ! Mais je trouve que
depuis quelques années, l’ensemble s’est
beaucoup amélioré ! ». Directe, franche et
sans langue de bois, telle est la présidente des amis de ‘‘Votre Ville’’ qui est surtout
une citoyenne exemplaire.
Isabelle
F emmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
Meyer Dusart
Présidente
« Je ne supporte pas l’injustice. » c’est ainsi
que se résume Isabelle Meyer. A 41 ans,
cette jeune femme, à qui tout réussi, ne peut
se défaire de son enfance. Fille unique, elle
a grandi en supportant la stigmatisation de
sa mère qui a commis la faute de faire (dans
les années 70) un enfant toute seule, sans
mari. « Moi je n’avais pas de père, les gens
me disaient que je ne ferai rien de ma vie.
Alors j’ai travaillé d’arrache-pied pour réussir
et prendre ma revanche sur la vie. » Diplômée
d’une maîtrise en gestion de l’entreprise,
Isabelle embrasse une belle carrière mais
très vite elle quitte son poste en conseils
pour rejoindre la LICRA (Ligue contre le
racisme et l’antisémitisme). « C’est plus fort
que moi il me faut un boulot qui me fait me
lever tous les matins avec l’idée d’aller sur
le ring. Je suis une militante. J’ai besoin de
me battre pour les autres et pour ces valeurs
auxquelles je suis attachée : égalité et solidarité. » Isabelle est tellement engagée,
qu’elle accepte un poste d’assistante. Trop
qualifiée, elle n’entre dans aucune des cases
du milieu associatif. En 2001, elle parvient
à obtenir la direction du club FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion). « Je suis partie car au bout de quelques années j’avais
le sentiment que mon travail au sein de
cette organisation n’avait plus de sens. Nous
étions devenus une officine du Pôle Emploi
ce qui n’était pas notre vocation première. »
Mais toujours prête à remonter sur le ring,
Isabelle part à la recherche de nouveaux
combats. En 2011, elle postule à la direction
du CRE (Collectif Relogement Essonne).
Elle ne connaît encore rien au droit au logement mais elle bataille dur pour convaincre
ses interlocuteurs qu’elle est la bonne personne pour ce poste. Et la suite ne la fera
pas mentir. Le CRE, c’est une structure de 21
salariés qui gèrent 280 relogements par an
et des situations extrêmement difficiles.
« Ce travail est passionnant et mon équipe
est géniale. Aucun ne se préserve. Ils se donnent à fond et moi aussi. Je bosse énormément. Je me lève à 4h du matin pour finir
tard le soir. Mais c’est nécessaire. Nous
avons à faire face à des cas extrêmes et je
ne supporte pas la misère… c’est parfois difficile. Si je tiens, c’est grâce à mon mari. Il me
soutient dans ma carrière et gère le quotidien pour me libérer de toutes ces contraintes.
Et puis, il y a Zoé, ma fille de 7 ans. Quand
elle sera grande, elle ne veut pas être princesse, elle veut être cheffe, comme maman.
C’est génial. »
Ce qui tient Isabelle, c’est aussi cette belle
carrière obtenue à force de travail et de
sacrifices. Quand on aborde la femme ambitieuse, elle rejette l’idée avant de se reprendre. « Oui, on peut être une femme et
avoir de l’ambition. On aura fait un grand
pas quand on arrêtera de penser que femme
ambitieuse, c’est un gros-mot. » Isabelle
n’a pas le temps de s’étendre plus. Cette
femme hyper active doit courir pour un
autre rendez-vous. Jamais fatiguée, toujours sur la brèche, elle semble ne pas avoir
de limites. Elle nous en avouera pourtant
une. « Ma limite c’est quand ma fille me demande avant de se coucher de lui lire ‘‘Tic et
Tac déménagent’’. Alors là non ! S’amuse-telle. Le mal-logement chez les rongeurs, ce
n’est pas possible pour moi. »
Arlette
Oster
Arlette, du haut de ses 80 ans, le reconnaît elle
même : « je n’ai pas un caractère facile ! ». Cette
ancienne secrétaire de direction a pris sa retraite
depuis une vingtaine d’années et reste très
marquée par sa jeunesse en plein cœur de la
seconde guerre mondiale. La perte de sa
maman à 12 ans et son départ à Paris 2 ans
plus tard, finit de forger son caractère. Arlette
s’installe dans un appartement à Nanterre en
plein mai 68, confectionne quelques affiches
pour la fac et découvre le Secours Populaire : 47
ans plus tard, elle y est toujours, sans interruption ! Profondément laïque, cette Génovéfaine
installée chez nous depuis 1983 ne se serait pas
vu devenir bénévole pour une association caritative religieuse. Le déclic du bénévolat vient
certainement de sa maman qu’elle a toujours
vue s’occuper des autres.
ts
n
e
m
e
g
a
g
n
’e
d
e
i
v
e
n
U
Une passion kurde
Arlette n’a pas la langue dans sa poche ! Elle est
très énervée sur la condition des femmes dans
les quartiers populaires, déplore la perte de la
solidarité qu’elle a connue dans les bidonvilles
de Nanterre, souhaite un contrôle strict des associations pour que les aides aillent à ceux qui
en ont le plus besoin et défend une vraie mixité
sociale. Pour autant, elle reste fidèle au poste,
pourfend le vote extrémiste de beaucoup, continue de s’occuper de la distribution alimentaire
et d’envoyer les enfants en vacances chez des
familles partenaires du Secours Populaire. Arlette travaille beaucoup avec la communauté
kurde. A force d’entendre ces familles vanter la
beauté de leur pays, elle décide de se rendre
au Kurdistan. Ce sera un vrai coup de foudre.
Depuis, elle s’y est rendue une vingtaine de fois
et s’est plongée dans la culture de ce peuple. Ses
yeux brillent lorsqu’elle évoque ces paysages,
sa littérature et ses escapades dans le Kurdistan irakien. Aujourd’hui, Arlette se consacre au
70e anniversaire du Secours Populaire et
tient à conclure sur le droit des femmes : « J’ai
beaucoup d’admiration pour Nassrin Abdalla,
commandante kurde qui a repris Kobanéh ! C’est
un exemple pour toutes les femmes en lutte ! ».
Respect.
Cécile
F emmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
Delwail
r
u
e
o
c
d
n
ra
g
u
a
e
n
n
o
i
Champ
Cécile Delwail est enseignante à l’école
Marcel Cachin de Sainte-Geneviève-desBois. Cette jeune femme de 26 ans est
passionnée par son métier mais aussi par
le sport. Cécile croque la vie à pleines
dents et elle veut tout. Sportive, mais
pas seulement ! Elle est aussi championne de judo. « J’ai commencé le judo à
5 ans, confie-telle. Ça fait 20 ans déjà ! J’ai
commencé dans des petits clubs et puis
à 14 ans, j’ai fait sports-études à Poitiers. »
Cécile se décrit comme une personne
calme, pas bagarreuse du tout, sauf sur
les tatamis. Ce qu’elle aime dans le judo,
c’est jouer avec l’adversaire. « Je ne conçois pas la pratique du judo sans notion
de plaisir. J’ai besoin de m’amuser, de passer un bon moment sans ça, ce n’est pas
possible, car c’est aussi un sport difficile
et exigeant qui demande de la rigueur et
un mental solide. Ce sport m’a beaucoup
aidée dans ma vie. J’ai grandi et je me suis
construite grâce aux valeurs de ce sport. »
Un sport qu’elle aime par dessus tout,
mais un statut de sportive de haut niveau
et de championne dans lequel elle refuse
d’être réduite. Depuis qu’elle a intégré
SGS Judo, Cécile a participé au Tournoi de Paris en 2014, cette même année
elle remporte une médaille de bronze
au Championnat de France. Quand
on lui parle performances, elle préfère
minimiser et ignore le compliment. Le
judo, c’est important pour Cécile mais il
n’y a pas que ça. Car sa vie, elle la veut
comme elle, multiple et généreuse : passionnée, quand elle ‘‘joue’’ sur les tatamis.
Dévouée, quand elle est auprès de ses
élèves. Et engagée, quand elle se consacre bénévolement à l’association ‘‘Thandy
Quoi ?’’ qu’elle a créée avec quelques
copains pour favoriser la co-location des
personnes en situation de handicap.
Avec un emploi du temps aussi chargé,
Cécile s’entraîne régulièrement pour
préparer les prochains championnats
de France à l’automne 2015, mais elle
pense aussi à l’après judo… quand elle
aura mis un point final au sport de haut
niveau. Pas question pour la jeune femme
d’envisager de raccrocher le kimono. « Le
judo, en particulier à Sainte-Genevièvedes-Bois, m’a beaucoup apporté et je me
dois de lui rendre ce qu’il m’a appris. Je
le ferai en l’enseignant et en transmettant
aux autres les valeurs de ce beau sport. »
Mère café
On dit souvent que le hasard n’existe pas et
que la vie n’est qu’une suite de rendez-vous !
L’histoire de Fabienne et de son magasin les
cafés Molina en sont le parfait exemple. Tout
débute par une rencontre, celle du mari de
Fabienne, José, avec un torréfacteur dans
la Vienne. José se lie d’amitié et découvre
l’art de la torréfaction du café. Après avoir
travaillé dans l’immobilier pour Fabienne et
dans la grande restauration pour José, les
époux se lancent dans le commerce en reprenant la concession du bar de la patinoire
de Viry-Chatillon. 3 ans plus tard, le couple
décide de réaliser son rêve : créer une torréfaction. Nous sommes en 1987 et la conjoncture n’est pas bonne. Il en faut plus pour
arrêter ces deux amoureux du ‘‘Prince noir’’.
Leur implantation dans notre ville est encore
une histoire de rencontres, autour d’un bac
à shampooing.
De Ste Gen’ à Lima
Fabienne et son mari ont l’habitude de
se faire coiffer depuis de longues années
chez Twentif & co avenue Gabriel Péri. Un
Fabienne
Belda
matin, Fabienne se rend au salon avec des
magazines immobiliers sous le bras. A la
recherche d’un lieu pour sa prochaine implantation, elle vient de le trouver grâce au
coiffeur qui a un local à sa disposition. Voilà
comment, entre deux brushings, les Cafés
Molina se sont implantés dans notre ville.
Autre personnage important, dans cette réussite, le banquier. Leur dossier de financement, perdu par un établissement, oblige
les jeunes entrepreneurs à débuter leur
activité sans un sou d’avance. Le grand directeur d’une banque se déplace lui-même
à la torréfaction et tombe sous le charme
de ce couple passionné. Il leur accorde sa
confiance. L’histoire peut perdurer. Il faut
aussi souligner une autre rencontre décisive.
Nous sommes au début des années 2000 et
Fabienne va faire la connaissance d’un jeune
français, amoureux du Pérou et importateur
de café, adepte du commerce équitable.
Depuis 15 ans, l’association de Torréfacteurs
Tradition France dont les Cafés Molina sont
membres y achète sa production. « C’est là
aussi une rencontre décisive pour notre his-
toire. Nous sommes allés au Pérou voir les
effets positifs du commerce équitable et de
la culture biologique et nous en sommes
ravis ! » raconte Fabienne.
Une famille de clients
Tout cela semble facile mais, derrière
cette Success ‘Story, se cachent des heures
de travail et une passion chevillée au corps
de Fabienne : le commerce : « J’adore mon
métier et je connais absolument tous mes
produits. Je dois goûter une quarantaine de
thés dans les prochains jours. Depuis notre
ouverture, il y a plus de 25 ans, nos clients
sont devenus nos amis et nos clientes sont
aujourd’hui grand-mères et nous fournissons
tout ce petit monde ! Les gens aiment vivre
à Sainte-Geneviève car il existe une vraie diversité dans le commerce de proximité. C’est
essentiel pour une ville. ». Les cafés Molina
viennent pour la 15e fois d’être récompensés
par le challenge des Papilles d’or. Un record
absolu dans notre ville !
F emmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
Il est des destinées tracées. Le parcours
de Marie-Thérèse au sein de l’Escale, Espace de Solidarité, Conseil Alimentaire et
Libre Echange, ne doit rien au hasard. Si
cette petite femme énergique consacre
tout son temps à aider les autres, elle le
doit à son parcours familial et à sa maman,
mère courage sortie tout droit d’un livre de
Brescht. Marie-Thérèse ne connaitra jamais son papa militaire, décédé à Hanoi.
Sa maman revient avec ses 5 enfants en
France, à Marseille et devient femme de
ménage au sein de l’hôpital de la Conception. Autre temps, autres mœurs, certains
professeurs encouragent alors la maman à
stopper les études de ses enfants afin qu’ils
deviennent ouvriers. Refus catégorique :
l’un deviendra chirurgien, un autre responsable du Centre de lancement de Guyane
et Marie Thérèse, professeur d’Anglais. Elle
n’oubliera jamais les sacrifices endurés par
sa maman et reconnaît dans beaucoup de
femmes bénéficiaires de l’association, un
peu de sa propre mère.
Redonner ce qu’on a reçu.
Malgré les difficultés familiales, MarieThérèse garde un souvenir merveilleux de
sa jeunesse et comme elle le répète : « J’ai
eu une vie fantastique avec mon mari, fils
de charron qui a réussi à intégrer Sciences
Politiques et l’ENA. Il a travaillé aux côtés de
Gaston Deferre et Pierre Joxe et m’a donné
des enfants extraordinaires. Il fallait que je
puisse redonner ce que la vie m’a donné
en aidant les autres ! ». Au sein de l’Escale,
Marie-Thérèse s’occupe depuis 10 ans de
la récolte des produits alimentaires, accompagne les familles dans la construction
de dossier administratif et se rend directement à la sous-préfecture pour soutenir les
familles en demande de papier. Elle découvre depuis une décennie la misère et se rappelle régulièrement son enfance « qui lui remonte à la gorge, quand je vois ces familles
en détresse. ». Allergique à toutes discriminations, Marie-Thérèse ne supporte aucune
injustice et déteste tirer la couverture à soi :
«Il faut souligner le travail de tous les bénévoles de l’Escale et aussi des femmes bénéficiaires qui viennent à leur tour donner
de leurs temps aux autres. Il faut aussi que
les gens sachent : Donner un petit peu de
son temps permet de recevoir tellement. »
Marie-Thérèse
Roussely
r
u
e
o
c
u
a
e
é
l
i
v
e
h
c
La solidarité
Monique
F emmes
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS
Decanter
Monique Decanter, 71 ans, est
présidente de l’association RERS,
Réseau d’échanges Réciproques
des Savoirs. Génovéfaine depuis
1951, Monique a vu, au fil de ces 64
dernières années, cette ville qu’elle
aime tant, évoluer, changer… sans
jamais avoir envie de la quitter. « Je
vivais chez ma grand mère rue Pierre
Brossolette, se souvient Monique.
J’ai eu une enfance très heureuse ici.
C’était un peu la vie à la campagne.
On pêchait aux Mares Yvon, on
cueillait du muguet dans le Bois des
Roches. Aujourd’hui, la ville a bien
changé mais c’est une belle évolution car Sainte-Geneviève-des-Bois
a su garder sa dimension humaine. »
Attachée à sa ville de cœur, Monique y a élevé ses trois enfants. Elle
s’est occupée de beaucoup d’autres
petits Génovéfains, puisque dès
1974, elle devient assistante maternelle au sein de la crèche familiale.
En 1992, elle travaille ensuite à la
crèche collective du Parc jusqu’à sa
retraite en 2007. « J’ai toujours aimé
le contact et les échanges avec les
autres, confie Monique. J’ai besoin
d’être en activité, je n’ai jamais eu
envie de pantoufler à la maison. »
L’offre et la demande,
version solidaire
Ainsi, dès 2007, Monique adhère à
l’association du Réseau d’Echanges
Réciproques des Savoirs pour en
devenir finalement la présidente en
2009. L’association porte bien son
nom puisqu’il s’agit d’échanger des
savoirs sur le mode de la réciprocité.
Toute offre suppose une demande
et toute demande est accompagnée
d’une offre : écriture, lecture, dessin,
peinture, aquarelle, loisirs créatifs,
photographie,
couture,
tricot, etc. Pour Monique,
l’essentiel c’est surtout de
susciter de l’échange et
du lien. « Nous menons de
nombreux partenariats avec
d’autres associations locales
ou même avec la ville. Notre
action a pour objet de pousser les gens à se parler, à
aller les uns vers les autres
pour plus d’ouverture. Par
ailleurs, les échanges de
savoirs permettent à chacun
de retrouver confiance en soi.
Il n’y a pas de petit savoir ni
d’âge pour apprendre. Tout
le monde sait quelque chose
que quelqu’un d’autre ne sait
pas et aurait envie ou besoin
d’apprendre. Le partage des
connaissances est aussi un
formidable outil pour dépasser
les barrières d’âges, de classes
sociales ou d’ethnies. »
Réciprocité, gratuité
et convivialité
Grâce à l’engagement de Monique
Decanter, l’association propose
près de 40 offres et une quinzaine
d’ateliers différents. 57 adhérents
se retrouvent régulièrement pour
la réciprocité des savoirs, mais pas
seulement. Des moments de convivialité sont régulièrement organisés
(repas, sorties culturelles, journées
éco citoyennes, participation à la
fêtes des mômes ou à la Fête des
Associations, etc.) autant d’activités
qui ont toute leur importance car
pour Monique, vivre ensemble, c’est
partager des savoirs et bien d’autres
bons moments.
e
g
a
rt
a
p
n
e
r
i
o
v
a
s
e
L
Actualité
31
PLUS D'ARBRES, PLUS DE VIE
Les écoles Buisson plantent 67 arbres
au Parc Pierre
Vendredi 27 mars, 270 élèves du groupe scolaire Ferdinand Buisson ont pris possession
du Parc Pierre le temps d'une matinée.
Dans le cadre de l'opération ‘‘Plus d'arbres,
plus de Vie’’, ils ont
planté 67 plants offerts
par les Pépiniéristes
Forestiers Français dans
les 9 hectares qu'offre
le parc.
Le projet ‘‘Plus d'arbres,
plus de vie’’ soutenu
par la ville et l'agglomération du Val d'Orge
est organisé par l’Office
Français de la Fondation pour l’Education
à l’Environnement en
Europe (of-FEEE), en
partenariat avec France
Bois Forêt, SNPF, Toyota
et Nathan. Planter des
arbres est un acte symbolique, porteur d’un
message fort en faveur
de l’environnement et
du respect du vivant,
une démarche dans
laquelle le groupe scolaire Ferdinand Buisson
s'était déjà engagé en
obtenant le ‘‘Label écoécole’’ en 2014.
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
32
V ivre ma ville
FÊTE DES PLANTES
10 ans, ça se fête !
Pour sa dixième édition, la Fête
des plantes sera une nouvelle
fois la célébration du vert dans
la ville. Les 18 et 19 avril, sur le
parvis de la serre municipale,
venez découvrir les nombreux
commerçants et exposants,
participer aux ateliers ou
simplement vous promener.
Petits et grands sont invités
à participer à cette dixième
Fête des plantes ! Tout un
week-end consacré aux
plantes donc, mais aussi
aux fleurs, aux arbres, aux
fruits et légumes, au bio et
au développement durable.
Le tout ponctué par des animations telles que des ateliers de rempotage pour les
enfants, la découverte de
saveurs sucrées et salées,
un atelier Herbe folle, de
la poterie créative, et bien
d’autres encore à découvrir
sur place.
Organisée par le service
municipal de l’Environnement, la Fête accueillera
de nombreux exposants et
associations. Ainsi, venez
rencontrer un osieriste traditionnel, qui fabriquera
ses paniers devant vous, ou
encore un pépiniériste, un
rosieriste, tous venus vous
présenter leur passion. Les
AMAP, les Paniers de Longpont et Fuchsias 91, Associations pour le Maintien de
l’Agriculture Paysanne, seront également de la partie
pour vous proposer fruits
et légumes de saison et de
proximité.
Retrouvez également le
stand
de
l’association
Sainte-Geneviève Environnement, organisatrice du
Concours Floral, et inscrivez-vous à la 46e édition.
Pour ce faire, il suffit de
remplir un bulletin à retirer
sur place, ou à découper
(voir page suivante) et de
le remettre à l’association.
Ensuite, fleurissez votre jardin, fenêtre, balcon, vitrine
à votre guise, et participez
ainsi au fleurissement et à
l’embellissement de toute la
ville. Le jury passera entre le
20 et le 28 juin, puis il vous
faudra patienter jusqu’en
janvier pour assister à la
remise de prix et connaître
votre classement. Rassurezvous, pas de perdant. Tout
le monde est récompensé
de son investissement citoyen pour le fleurissement
de la ville. Et pour tous ceux
qui ont participé à l’édition
2014, c’est également le
moment de récupérer votre
barquette de fleurs à planter.
Entre promenade et fleurissement, rendez-vous le
samedi 18 et dimanche 19
avril, dès 9h pour cette 10e
Fête des Plantes.
+ d’infos
Service Environnement
( 01 69 46 81 20
www.sgdb91.com

BULLETIN D'INSCRIPTION
A renvoyer ou à déposer : Service environnement
Rue Emile Kahn - 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois
46 e
Concours
Troc aux
p
la
Dimanch
e 10 mai ntes
2015
De 9h30
à1
Devant la 5h/ Entrée lib
re
serre du
Donjon
FLORAL
2015
Nom .................................................................................... Prénom ................................................................................
Adresse ................................................................................................................................................................................
...................................................................................................................................................................... 91700 SGDB
Bâtiment ................................................................... Etage..................................... Escalier ....................................
Téléphone ......................................................................... Email ....................................................................................
PARRAINAGE
TROC AUX PLANTES
+ d’infos
Antenne locale
des Jardiniers de France
[email protected]
Nom du parrain .....................................................................
Adresse du parrain .......................................................................................................................................................
On échange tout dimanche 10 mai !
Avis aux jardiniers, amateurs ou initiés. Rendez-vous est donné le
dimanche 10 mai, de 9h30 à 15h, devant la serre municipale, pour
un nouveau Troc aux Plantes. Venez échanger vos boutures, graines,
plantes vivaces et d’intérieur, et même vos outils. Et pour prolonger
ce moment, apportez vos grillades pour les faire cuire sur le barbecue
mis à votre disposition et partagez un moment convivial ‘‘Made in
Ste Gen’’.
o OUI o NON
Je concours dans la (les) catégorie(s) suivante(s) :
Décor visible : o Façade
o Gauche o Droite
o Arrière de l’immeuble
(vue de la rue)
o 1re CATÉGORIE
MAISON AVEC JARDIN TRES VISIBLE DE LA RUE
(même si seul le balcon est fleuri).
o 2e CATÉGORIE
DÉCOR FLORAL INSTALLÉ SUR OU EN LIMITE DE LA VOIE PUBLIQUE
o trottoir devant maison
o jardin sans maison (jardins particuliers, jardins familiaux).
o 3e CATÉGORIE
BALCON / TERRASSE
o maison sans jardin ou avec jardin non visible de la rue
o 4 CATÉGORIE
FENÊTRE OU MUR
o maison sans jardin ou avec jardin non visible de la rue
o immeuble collectif.
e
o 5e CATÉGORIE
o 6e CATÉGORIE
o 7e CATÉGORIE
o 8e CATÉGORIE
o 9e CATÉGORIE
IMMEUBLE COLLECTIF
BÂTIMENT PUBLIC
o immeuble collectif.
comportant au moins 8 appartements fleuris.
(commissariat, pompiers...)
HOTEL, RESTAURANT, CAFÉ
ACTIVITÉ COMMERCIALE OU INDUSTRIELLE
ÉCOLE
Date limite des inscriptions : 15 juin 2015.
Réglemennt disponible sur simple demande au Service environnement
Rue Emile Kahn - 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois ou [email protected]
ou téléchargeable sur www.sdgdb91.com
Mon adhésion au concours entraîne l’acceptation, sans réserve, des décisions prises par le jury.
DATE : ................................................................... SIGNATURE
34
M oments de vie, moments de ville
HERCULE INSERTION
De nouveaux locaux
Depuis le 25 mars, l’antenne
de l’association Hercule de
Sainte-Geneviève-des-Bois a
déménagé au 2, rue Anne Franck.
Pour rappel, Hercule Insertion a été
créée en 1987 et fait partie du secteur
de l’insertion par l’activité économique.
Son objet est de « permettre à des
personnes sans emploi, rencontrant des
difficultés sociales et professionnelles
particulières, de bénéficier de contrats
de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Elle met
en œuvre des modalités spécifiques
d’accueil et d’accompagnement (article
L.5132-7 du code du travail) ».
Depuis sa création, Hercule Insertion
propose des services d’aide à la
personne. Forte d’une équipe de 11
salariés permanents qui assure l’accompagnement socioprofessionnel, organise les missions de travail et la gestion
administrative, l’agence de Sainte-Geneviève vous accueille pour vos besoins
de ménage, repassage, préparation des
repas à domicile, y compris les courses,
travaux de jardinage (tonte de pelouse,
taille de haies, bêchage, binage, arrachage des mauvaises herbes…), petit
bricolage, garde d'enfants de plus de
3 ans à domicile, accompagnement
d'enfants dans leurs déplacements,
entretien et vigilance d'une résidence
principale ou secondaire, soins et promenades d'animaux domestiques (sauf
actes vétérinaires et toilettage), assistance administrative à domicile.
+ d’infos
( 01 60 15 02 23
[email protected]
www.hercule-insertion.fr
BAR À JEUX DE L’ORGE
Oyez, oyez, gentes dames et damoiseaux
Samedi 11 avril, de 20h à minuit, la taverne des jeux de l’Orge vous donne rendezvous pour une soirée jeux médiévale. Troubadours, princesses, manants, chevaliers, écuyers, vilains, seigneurs, abbés, sorcières, brigands de grand chemin, bâtisseurs de cathédrales, chasseurs de dragons… vous êtes tous conviés à vous
mesurer à travers des joutes amicales au Foyer Emile Thomas, 6 rue de Monthléry
à Sainte-Geneviève-des-Bois.
Parmi les jeux à votre disposition, Médiévale Academy,
Rattus, Carcassonne, Citadelles, Love letter Game of
throne, Les Chevaliers de la
Table ronde, les Bâtisseurs
au moyen-âge, Mascarade,
Alhambra…
Deux parties spéciales vous
seront proposées :
Une chasse aux loups-garous qui terrorisent chaque
nuit le petit village de
Thiercelieux et dévorent
un à un tous ses villageois.
Heureusement, la petite fille
veille, aidée par les chasseurs, la sorcière, la voyante
et tous les villageois. Deux
parties seront lancées, à
20h30 et à 22h30. Si vous
voulez participer à l’une
d’elles, vous pouvez réserver
votre place lors de votre inscription.
Un Fief, grand jeu de diplomatie où vous devrez caser
votre progéniture dans la
noblesse ou le clergé, vous
attirer les bonnes grâces du
roi pour officialiser les titres
chèrement acquis au fil de
l’épée, vous arranger avec
les ducs et les barons voisins, mater les révoltes paysannes, survivre à la peste…
Une partie sera lancée à
20h. Attention, prévoir deux
heures minimum.
Vous pourrez bien entendu
ripailler entre deux parties.
A la demande générale, les
taverniers vous prépareront à nouveau des croquemonsieur. Et si votre gosier
est sec, vous pourrez vous
désaltérer des doux breuvages habituels.
Si vous voulez festoyer à nos
côtés, réservez votre place
au plus vite par retour de
mail [email protected]
com ou par téléphone :
06 60 57 91 81.
VOLLEY-BALL, PARTAGE, RIRES
Un tournoi réussi !
Pour bien démarrer le mois
de mars, la section volley de SGS a organisé un
tournoi ouvert à tous. En
ce dimanche 1er mars, 64
joueurs se sont ainsi rendus au gymnase N. Copernic, formant 16 équipes.
Chacune a pu jouer au
moins 7 matchs, avant les
demi-finales et la finale,
remportée par l’équipe
« Farcom ».
Et pour patienter entre deux
matchs, une animation Volley assis était organisée, ce
qui a également sensibilisé
les participants au handisport. Pour beaucoup de
participants, cette journée
était une première. Chacun
a ainsi pu apprécier ce sport
accessible et praticable en
famille. Sourires et fous rires
ont résonné dans le gymnase, et l’on attend avec
proimpatience la date du pro
chain tournoi. Bravo à tous
les participants et merci à
SGS Volley pour cette initiative !
+ d’infos
SGS Volley-Ball
Gymnase Maxime Negro
www.sgsvolley.fr
www.sgsomnisports.fr
Associations
MJC
35
Sainte-Geneviève du Hip Hop
Tout au long du mois de février, la Maison des Jeunes et de la Culture,
la Municipalité de Sainte-Geneviève-des-Bois et l'Association 9-1pact ont
organisé le festival ARTikulations Urbaines afin de mettre en avant les
pratiques artistiques urbaines innovantes, éducatives et populaires.
Durant trois semaines, le cœur de SainteGeneviève a battu au rythme des BPM et du
Hip Hop. Trois semaines durant lesquelles
se sont succédés Concours de Street de
Dance, de niveau régional, Battle de danse
de niveau national et stages encadrés par
des danseurs de niveau national et international. La 7e édition du concours de street
dance House Of Crew organisée samedi
7 février dernier à la salle Gérard Philipe
marquait ainsi la toute première édition du
festival. Plus de 200 danseurs (enfants et
adultes) venus de toute la France se sont
retrouvés pour s’affronter sur scène en chorégraphie et en Battle.
Dès le lendemain, se tenait le Battle HHI
(Hip Hop International) sélection France organisé par Joël et Jim, membre du groupe
et de l’association 9-1Pact. Le principe est
simple : les meilleurs danseurs de l’hexagone s’affrontent en Battle pour accéder
à la finale française du Hip Hop International qui se tiendra le 23 mai prochain
au Zénith de Paris. Les meilleurs, comme
B-Boy Yassine (danseur Génovéfain) sélectionnés après cet ultime show accèderont
au graal : la finale internationale organisée
cet été aux Etats-Unis pour y défendre
les couleurs de France face
aux meilleurs de 40 pays.
Du beau spectacle en perspective. Le festival ARTikulation urbaine s’est poursuivi
jusqu’au 26 février avec un programme de
stages encadrés par des danseurs professionnels français et américains de renom.
Hicham, Fox, ou Smiley ont ainsi animés les
stages organisés par la MJC. Les stages du
HHI ont réuni des danseurs exceptionnels
venus d’Outre-Atlantique : Willdabeast et
Josh Williams. Pendant trois semaines, on
a dansé, on a transpiré, on a vibré en français, en anglais et en Hip Hop.
Pour assister au Zénith de Paris,
le samedi 23 mai 2015, à la finale
française du plus grand concours
de danse Hip Hop au Monde : HHI’s
World Hip Hop Dance Championship
http://hiphopinternational-france.com
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
M oments de vie, moments de ville
36
SGS RUGBY
9 tournoi international
Papa Allex
ème
Rendez-vous le samedi 2 mai dès
8h30 pour le début du neuvième
tournois Papa Allex, organisé par SGS
Rugby. Cette année, ce sont plus de
800 jeunes, de 8 à 14 ans, issus de 13
équipes de toute la région parisienne
et au delà, qui vont s’affronter sur le
terrain. Mais le tournoi Papa Allex, c’est
aussi une journée dédiée à la convivialité, à l’amitié, au respect et au partage,
valeurs essentielles de l’esprit Rugby.
Pour assister aux matchs, venir soutenir
une équipe ou simplement partager
un moment convivial, rendez-vous au
stade de rugby du Parc Pierre, rue Léo
Lagrange, jusqu’à 18h.
+ d’infos
SGS rugby
[email protected]
www.sgsrugby.fr
SGS ROLLER DERBY
Du punch en Roller !
Le roller derby est un sport de contact en équipe, très
complet sur le plan physique, qui se pratique sur patins
à roulettes.
Deux
équipes
de
5
joueuses : 4 « bloqueuses »
et 1 « jammeuse » - identifiable aux étoiles sur son
casque - s'affrontent sur une
piste ovale appelée « Track ».
Les jammeuses marquent
des points en dépassant
les bloqueuses et en faisant
le tour de la piste un maximum de fois, c’est ce qu’on
appelle les « Jam », chaque
Jam durant au maximum
2 minutes. Pour y parvenir,
les joueuses doivent faire
preuve de réactivité en bloquant leurs adversaires et
en appliquant des tactiques
d’équipes. Tous les coups
ne sont pas permis pour
autant et le sport est encadré par des règles strictes
et de nombreux arbitres. Au
départ exclusivement féminin, le Roller Derby évolue
et des équipes masculines
et mixtes viennent enrichir
le paysage.
Première équipe de l'Essonne,
l'aventure
des
Psyko’Quads SGS Roller
Derby a commencé en février 2013. Deux ans plus
tard, c'est une équipe forte
de ses 42 membres qui s’entraîne chaque dimanche à
Sainte-Geneviève-des-Bois.
Cette année tout en faisant progresser son équipe
féminine, les Psyko'Quads
continuent de recruter : à la
fois des joueuses, mais également des joueurs pour
la formation d'une équipe
masculine complète ainsi
que des arbitres, sans qui
les matchs ne pourraient
avoir lieu.
Le roller derby est ouvert
à toute personne majeure,
hommes, femmes, sportifs
accomplis ou débutant, sachant patiner ou non. Petit,
grand, timide ou survolté, si
la motivation est là, le reste
suivra !
Vous souhaitez rejoindre
les Psyko’Quads, contactez
[email protected]
gmail.com :
Recrutement
toute l'année, tous niveaux..
+ d’infos
http://psykoquads.com/
PsykoquadsRollerDerby91
[email protected]
SG TRIATHLON
Vincent Luis, au Top !
Le 7 mars dernier, notre champion de triathlon Vincent Luis effectuait sa rentrée sur le circuit WTS avec la manche d’Abu Dhabi
aux Émirats Arabes Unis. Une course serrée en natation, vélo et course à pieds, à laquelle il a fini deuxième, derrière l’espagnol
Mola, vice champion du monde 2014. Un début de saison sur les chapeaux de roues donc, avec un classement temporaire
de 2e du ranking mondial. Bravo Vincent, Ste Gen’ est derrière toi pour ta prochaine course !
Associations
SGS TENNIS DE TABLE
TIM ESSONNE 2015
Premier critérium des clubs à
Sainte-Geneviève
Un palmarès russo/bulgare
Une chose était certaine avant le
début de la finale des filles, c'est
qu'une joueuse russe allait remporter ce 31e TIM Essonne, un an
après le sacre de Olesya Pervushina. Et c'est finalement Pach-kaleva, la russe la mieux classée
au niveau européen, qui a réussi
à remporter la finale 2015 et ins-crire son nom au prestigieux pal-marès du TIM Essonne.
Photos : SGS Tennis de table
Le critérium des Clubs
est une compétition
par équipes de niveau
départemental.
Pour
la première fois, SGS
Tennis de Table a organisé ce tournoi, et a
réuni plus de 450 pongistes, de benjamins à
sénior, venus de 25 clubs
d’Essonne au gymnase
Copernic le samedi 7 et
le dimanche 8 février.
Sur l’ensemble de la
compétition, Sainte Geneviève Sport Tennis de
Table s’est classé 6ème.
Parmi les lauréats, Marine
Laurant (1ère en moins de
15 ans). Dans la catégorie
senior fille, Sophie Gapaillard et Julie Billaud
sont également montées
sur le podium.
Bravo à SGS Tennis de
table pour l’organisation
de cet événement, et à
tous les bénévoles pour
leur implication.
+ d’infos
http:// sgstt.sportsregions.fr
37
Chez les garçons, c’est le solide
bulgare Adrian Andreev (N°7
européen) qui est venu à bout
de notre petit frenchie arrivé en
finale, Alexandre Doan Van (Val
d'oise, Pole France Poitiers, 3/6
et n°119 européen). Bravo à tous
pour ce très beau jeu qui laisse
présager de grands champions.
béEt un grand merci à toutes les équipes des bé
névoles du Club de Tennis de l’Essonne, aux
familles d’accueil qui ont hébergé les jeunes
champions ainsi qu’aux services de la ville de
Sainte-Geneviève-des-Bois qui ont contribué
à la réussite de l’événement.
+ d’infos
[email protected]
SGS ROLLER RANDO
Un engouement confirmé pour le challenge Kid’s Roller
Le 28 février dernier, ils étaient 92 inscrits pour la 2ème manche
du Challenge Kid’s Roller, accueillie pour la première fois par SGS
Roller au gymnase Cocheris.
Parmi les 18 petits représentants de Sainte Geneviève qui portaient fièrement les couleurs de SGS Roller Rando, 3 sont montés sur le podium
après des sélections organisées sur 2 séries de 10 à 12 jeunes qui se
sont élancées à tour de rôle pour qualifier les 6 premiers de chaque
série pour la «Grande Finale» de leur catégorie.
Cette après-midi sportive et chaleureuse s’est déroulée grâce à l’équipe de bénévoles, sans qui rien ne
serait possible. Bravo à SGS Roller Rando et au CDRS91 ainsi qu’au public venu les encourager en nombre.
Le Club invite d’ailleurs les parents qui souhaiteraient rejoindre les bénévoles à se manifester pour relayer
l’équipe des bénévoles. Et Bravo à tous les Kids Roller.
+ d’infos
Président : Gerard Fontaine
( 06 38 61 92 01
www.sgsroller.org
[email protected]
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
38
M oments de vie, moments de ville
SOCIÉTÉ DES ARTISTES DU HUREPOIX - SAH
TELETHON 2014
5 700 euros versés à l’AFM
L’artothèque : L’art en prêt, pour tous !
Les 6, 7 et 8 mars dernier, l’Artothèque proposait pour la première fois
aux Génovéfains trois jours de « Portes ouvertes » afin de découvrir
le fonctionnement de ce lieu atypique.
C’est le 19 mars dernier qu’Alain
Lecocq, patron du Buffalo Grill de
la Croix-Blanche, avait convié dans
son restaurant tous les artisans de la
réussite du Téléthon 2014 à la cérémonie de remise de chèque à l’AFM
au bénéfice des malades. Ils étaient
tous là : la Ville, représentée par Olivier
Léonhardt, Frédéric Petitta, Dominique Gendre et Laurence Mazeau, les
services municipaux, l’association « La
Marche des Bykcoeurs » et les commerçants génovéfains largement investis
dans ce week-end solidaire de décembre. Michel Trousse, président de
«La Marche des Bykcoeurs », a remis à
la représentante de l’AFM un chèque
de 5 700 euros, fruit de la récolte des
dons organisée tout au long du weekend des 3 et 4 décembre dernier.
Encore merci à nos commerçants au
grand cœur : Dany Fleurs, Josy Vêtements, Boulangerie du Donjon, Buffalo
Grill, Chrisland, Boulangerie Durand,
Boulangerie Pradelle, Boulangerie
Kervarrec et La Boulangerie du Jasmin.
Pour faire un don
AFM
www.afm-telethon.fr/
Le principe est simple : vous cotisez à
l’association (45€ /an) et vous emportez
chez vous un tableau durant deux mois.
Une quarantaine d’œuvres exposées, parmi les 300 en stock, était donc proposée
à la location. Dans une ambiance conviviale, les bénévoles se sont relayés pour
accueillir une centaine de personnes en
3 jours. Si l’Artothèque s’adresse à tous
les particuliers, les écoles peuvent aussi
bénéficier de ce prêt artistique.
Assemblée générale :
un bilan 2014 plus que positif
Dimanche 8 mars, les adhérents ont aussi
participé à l’Assemblée générale annuelle
pour tirer un bilan d’activité des actions
menées en 2014. Au menu : amélioration
du site web et recherche de bénévoles
dans l’administratif et l’informatique. Hervé Gouriou, président, s’est félicité de la
bonne tenue du dernier Salon du Hurepoix avec 136 artistes présents et un taux
de renouvellement de 40 % d’exposants.
Les discussions ont tourné aussi autour
des 70 ans de la société des Artistes du
Hurepoix qui a vu le jour en 1946 ! Une
rétrospective Roussi serait organisée au
Trianon à Villemoisson.
69e SALON
DES ARTISTES
DU HUREPOIX
DU 2 AU 17 MAI
Salle Gérard Philipe
En attendant cet anniversaire important,
il s’agit désormais de se concentrer sur
le prochain salon, prévu du 2 au 17 mai
prochain. Le record des 5 000 personnes
sera-t-il battu ? La Société s’en donne en
tout cas les moyens et offrira bien plus
qu’une simple exposition de 500 œuvres
à Gérard Philipe puisque des soirées Cabaret apporteront encore plus de convivialité en début de soirée.
Roland Palmaerts, le grand maître aquarelliste belge sera invité avec ses élèves
et présentera ses travaux. La solidarité est
une tradition du salon : comme chaque
année de nombreux établissements de
personnes handicapées et de jeunes en
difficultés présenteront leurs travaux.
Nous vous attendons nombreux pour ce
grand moment incontournable de la vie
artistique génovéfaine sur lequel nous
reviendrons dans le VV297
+ d’Infos
SAH
www.s-a-h.fr/[email protected]
Président : Hervé Gouriou
LES BOUCLES DU CŒUR POUR L’ETOILE DE MARTIN
Action solidaire Carrefour
Le magasin Carrefour de SainteGeneviève-des-Bois organise pour la
5me année consécutive une opération
de solidarité. Cette année, l’association
bénéficiaire est « l’ Etoile de Martin»
qui soutient la recherche sur les
cancers de l’enfant. Une association
que certains Génovéfains connaissent
bien puisque l’école CACHIN a déjà
organisé, en janvier dernier, une
opération de solidarité afin de récolter
des fonds.
Pour aider cette association, Carrefour
Sainte-Geneviève-des-Bois offre la
possibilité de participer à cet élan de
générosité avec une vente de gâteaux
les 15 avril et 21 mai prochains au
sein de votre magasin. Le dimanche 26
avril prochain, Carrefour vous donne
également rendez-vous de 10h à 20h
à la salle du Champ de Foire pour une
grande journée « Les Boucles du Coeur».
Au programme des festivités : brocante,
braderie, jeux divers pour petits et
grands, sandwichs... et un loto de 16h
à 20h. L’école CACHIN sera à nouveau
de la partie en organisant du mardi 7
avril jusqu’au vendredi 17 avril, au sein
du groupe scolaire, une grande collecte
d’objets divers (livres, jouets, jeux, vêtements) qui trouveront leur place sur la
brocante du 26 avril.
La solidarité ne s’arrêtera pas là puisque,
du 18 mai au 28 juin, une collecte en
magasin sera organisée…
BOUCLES DU COEUR www.lesbouclesducoeur.fr
Associations
LES AMIS DU PARC DU PERRAY
Partez en balade vélo-écolo
JEUX DE PRINTEMPS
Appel aux bénévoles
Le rendez-vous annuel des
Jeux de Printemps se tiendra
le samedi 30 Mai 2015 sur les
différents sites sportifs mis
à disposition par la ville. A ce
jour, 23 Centres d’handicapés se sont inscrits à cette
journée (5 de plus que l’année
dernière).
« Les amis du parc Perray »
vous invitent à enfourcher
vos vélos le dimanche 12
avril à partir de 9h30, pour
une visite commentée dans
le parc du Perray autour du
thème de l’eau. Des bénévoles de l’association vous
feront découvrir les secrets
de l’Orge et les canaux de
la Boële. La visite se poursuivra par un tour de la vallée jusqu’à Arpajon. C’est
la première activité « véloécolo » d’une série de 4.
Ces sorties sont gratuites,
ouvertes à tous. Le rendez
vous est fixé, pour chaque
date sur le parking, entrée
de Longpont. Venez nombreux !
Contact
( 01 60 16 14 41 - [email protected]
PROGRAMME
Dimanche 12 avril
Connaissance de l’eau
Dimanche 17 mai
Connaissance de la flore
Dimanche 7 juin
Connaissance des arbres
Dimanche 21 juin
Connaissance de la vallée d’Orge
Pendant cette journée dédiée au
sport et au handicap, 16 disciplines seront proposées (Basket
Ball, Equitation, Football, Gymnastique Artistique, Hand-ball,
Judo, Lutte, Moto, Musculation,
Natation, Pétanque, Roller
Derby, Rugby, Tennis, Tennis
de Table, Cyclisme.) L’encadrement et l’animation de chaque
sport seront effectués par des
bénévoles sportifs de chaque
section. A l’issue de cette
journée sportive, des démonstrations seront proposées par les
sections Cirque d’Orge, Roller
Derby et Basket Ball.
Chaque année, les organisateurs
font appel à des bénévoles pour
les activités annexes (accompagnement dans les cars, préparation des plateaux repas). Si vous
êtes intéressés pour leur donner
un coup de main, n’hésitez pas
à prendre contact avec M.Didier
Charrier au 06 80 65 82 96. Une
réunion d’information aura lieu
au siège de S.G.S le mercredi 27
mai 2015 à 20h30.
39
EFFLORESCENCE
Alors on chante !
Dimanche 8 mars, l’association Efflorescence a réuni une cinquantaine de participants à l’occasion de son karaoké organisé à la salle de la Châtaigneraie. Une
première réussie pour la jeune association Efflorescence. Cet événement festif
a rassemblé petits et grands autour du
répertoire de Léo Ferré à Brel en passant
par Ray Charles jusqu’aux derniers tubes
de Christine and the Queens ou de Sia...
« Nous sommes heureux de partager ces
débuts prometteurs. Efflorescence est à la
portée de tous pour explorer votre voix,
votre créativité, vos sensations. La présence du Coffee’s Trip d’Yvon a remporté beaucoup de succès pour animer cet
après-midi familial avec nous. » explique
Maud, la créatrice d’Efflorescence. Forte
de cette dynamique, l’association organise tous les mois un atelier Gospel. Celui
du 29 mars a permis de faire découvrir
le Negro spiritual. Si vous souhaitez vous
inscrire à l’activité chant ou aux ateliers
à thème (travail corporel et souffle, voix
parlée, voix chantée, atelier gospel), des
formules à la carte ou à l’année sont proposées.
+ d’infos
( 06 95 73 41 12
[email protected]
www.efflo-rescence.fr
PÊCHE DANS LE VAL D’ORGE
L’Epinoche du Val d’Orge (E.V.O.) est une AAPPMA, Association Agréée pour la Pêche et la
L’Epinoche vous donne la pêche !
Protection du Milieu Aquatique. Elle est la première association de pêche en Essonne de part
son nombre d’adhérents et la seule à avoir reçu l’agrément de la part de la Fédération départementale de Pêche pour ses Ateliers Pêche Nature (anciennement appelés Ecole de Pêche).
Son territoire s’étend sur 30 kilomètres,
de Dourdan à Brétigny et s’est enrichi en
2014 d’un nouvel étang, celui de Villelouvette sur la commune d’Egly. Gardons, goujons, perches, carpes, tanches,
brochets, brèmes et chevesnes sont
présents dans ses rivières et étangs. Un
rempoissonnement annuel raisonné,
effectué par l’association, permet de
garder un bon potentiel de poissons.
autres usagers, du milieu aquatique et
de lui-même.
Communément appelés Ecole de Pêche,
les Ateliers Pêche Nature ont pour objectif de permettre au pêcheur en herbe
et débutant, de pratiquer la pêche en
ayant un comportement autonome et
responsable vis-à-vis de la nature, des
L’association anticipe son renouvellement de bureau qui aura lieu en
décembre prochain et recherche dès
maintenant un administrateur pour ses
Ateliers Pêche Nature, qui devra principalement établir le planning annuel
des ateliers, au nombre de 12 durant
l’année scolaire et préparer les supports
éducatifs pour un groupe maximum de
25 enfants et adolescents.
+ d’infos
( 06 79 40 70
29, rue Dauvilliers - 91290 Arpajon
www.aappma-arpajon.fr/
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
8 mai 2015
20 anniversaire des Colonnes de
e
à
r
e
i
h
’
D
n
i
a
m
e
d
Il est des artistes liés à leur ville et d’autres liés à leurs
habitants. Louis Molinari fait partie de ces artistes humanistes qui a consacré sa vie à rapprocher les Génovéfains de la culture. Pour lui « chaque homme et
femme possède en lui une force créative et c’est aux
artistes de la faire éclore ».
Les Colonnes de la Paix, c’est l’œuvre mémorielle qu’il
a réalisée en 1995 à l’occasion des cérémonies commémoratives du 8 mai 1945 et donc du 50e anniversaire de la victoire des peuples sur le nazisme.
Ce monument, situé au cœur du quartier pavillonnaire
avenue Paul Vaillant Couturier, près de la Gare, reste
l’un de ses projets les plus ambitieux dans notre ville
puisqu’il avait pour but d’inscrire ‘‘dans le marbre’’, sur
des briques, le nom de 6 000 Génovéfains, au delà de
tous clivages politiques, ethniques ou religieux.
L’idée est simple mais s’est révélée assez complexe : comment inviter des milliers d’anonymes à entrer dans la postérité en gravant leurs noms de famille
sur chaque brique. L’idée de départ, toujours valable
deux décennies plus tard, est de montrer la diversité
des Génovéfains à l’occasion du cinquantenaire de la
fin de la seconde guerre mondiale. Louis Molinari le
rappelle encore aujourd’hui : « La France n’a jamais
connu dans son histoire une période de paix aussi
longue. C’était un acte de citoyenneté simple mais
profond que de réunir autant de monde autour d’un
projet culturel qui réaffirme nos valeurs de liberté,
d’égalité et de fraternité ! ».
Vingt ans après son inauguration, ce monument de
la Paix situé dans le square de la Paix résonne encore, quelques semaines après les tragiques événements de Charlie Hebdo, et nous rappelle ce que les
hommes et femmes, unis au sein de la communauté
républicaine, peuvent accomplir ensemble.
A l’occasion des 20 ans des Colonnes de la Paix, la
ville de Sainte-Geneviève-des-Bois rénove le Square
de la Paix. Avec un nouveau banc, des allées rénovées et ensablées, un parvis nettoyé et une étude
sur la rénovation de l’éclairage en énergie LED, c’est
tout le lieu de mémoire qui retrouve ses lettres de
noblesse.
Vivre ensemble
la paix
et un lieu de prom
es
ix
Pa
la
de
re
Si le squa
iens, il est
ur nos amis les ch
nade très prisé po
ur tous les
u de détente po
lie
un
ut
to
t
an
propre
av
donc être laissé
it
do
Il
.
ns
ai
éf
Génov
ns. 2014
Votre Ville n°291 / juillet
- août
cani
ires de nos amis
par les propriéta
42
V ie pratique
CHRISLAND
Meilleur coiffeur
de l’Essonne 2015
Elu pour la deuxième année consécutive
par les internautes sur le site « meilleur
coiffeur.com », le célèbre coiffeur de la
rue Gabriel Péri, Chrisland, voit son titre
de « Meilleur coiffeur de l’Essonne 2014 »
confirmé. Le salon fait ainsi partie d’un
des meilleurs salons de France. Un grand
bravo à tous les coiffeurs et coiffeuses
qui œuvrent au quotidien aux côtés de
Sébastien et Cyrille et participent pleinement à cette consécration.
CHRISLAND
201 Avenue Gabriel Péri
Administration
Le recueil des actes administratifs du
4e trimestre 2014 est consultable au
Secrétariat Général de la Mairie de
Sainte-Geneviève-des-Bois
Hôtel de Ville – Place Roger Perriaud.
Aux horaires d’ouverture habituels.
Ils se sont implantés
OLIVIER PLOMBERIE
PROXICAR
http://www.olivier-plomberie.net/
06 29 53 47 70
134, route de Corbeil
09 86 27 88 36
Depuis 2006, Stéphane est installateur
sanitaire. Mais ce touche-à-tout a passé
plusieurs CAP pour diversifier son activité.
Il s’est spécialisé dans l’équipement complet des salles de bain, notamment, pour les
personnes à mobilité réduite. « J’effectue
le remplacement de baignoire en douche
italienne, j’habille les murs de panneaux
muraux avec branchement et évacuation.
J’étudie minutieusement chaque demande
et j’ai plaisir à voir les clients satisfaits lorsque
le chantier est terminé. » Stéphane Olivier
a le sens de la ‘‘valeur travail’’...
Jusqu’à 77 ans, c’est vous le pilote ! M. Ferreira, responsable commercial, vous accueille
dans cette nouvelle enseigne spécialisée
dans les voitures sans permis et vélos électriques. « Mon gérant, M. Falcinelli, a choisi le
constructeur français Ligier/Microcar qui est
leader européen des véhicules sans permis.
Nos vélos Matra appartiennent au groupe
Easybike, N°1 français des vélos à assistance
électrique » Vous serez agréablement surpris
des performances et du nouveau design de
ces mini-citadines nouvelle génération. A
découvrir.
CARREFOUR DRIVE
PARE-BRISE 91
139, route de Corbeil
http://courses.carrefour.fr/drive/accueil
06 82 90 11 35
Le 1er Carrefour de France se met au drive !
L’hypermarché ‘‘libre-service’’ charge vos
courses en moins de 5 minutes ! Désormais,
commandez en ligne vos articles et vos produits frais, avec un pré-paiement sécurisé. Ce
drive est situé en centre ville, face à la station
service de Carrefour donc facile d’accès pour
ses habitants, L’aménagement accueille 4 véhicules et une place handicapée. Grâce à ce
nouveau service, l’enseigne vient de créer 3
nouveaux emplois. Une équipe jeune et sympathique vous attend du lundi au samedi de
9h à 20h.
Sébastien Touchet a 10 ans d’expérience
dans la pose et le remplacement de parebrise. Depuis le 1er mars, il s’est lancé à son
compte. Ce créateur d’entreprise génovéfain
se déplace à domicile 7j/7 et intervient en 1
heure. « Quand je prends une voiture, c’est
comme si c’était la mienne » explique Sébastien. La proximité, le conseil et le relationnel
sont des notions qui lui tiennent à cœur. « Il
a également conservé son réseau de professionnels car les concessions font de plus
en appel à des prestataires comme lui. » Un
numéro à retenir.
Jours de marchés
MARCHÉ DU DONJON
Mercredi de 8h à 12h30
Vendredi de 14h à 19h30
Dimanche de 8h à 13h
MARCHÉ DE LA GARE
Jeudi de 8h à 12h
Samedi de 8h à 12h30
Vie pratique
Permanences
Sans rendez-vous
AIDE AUX VICTIMES D’INFRACTIONS PÉNALES MÉDIAVIPP 91
1er vendredi du mois de 9h à 12h à la MSP Claude Rolland.
3e vendredi du mois de 14h à 17h en Mairie annexe.
4e jeudi du mois de 9h à 12h à la Maison de la Justice et du Droit
du Val d’Orge.
IMPÔTS
2e et 4e jeudis du mois à la Mairie annexe de 9h à 11h.
ALLOCATIONS FAMILIALES DE L’ESSONNE
Lundi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h à la MSP Claude Rolland.
RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES
Mardi de 10h à 12h au 4 rue des Ecoles
Tél. : 01 69 04 10 56
RELAIS DE LA MAISON DE L’ENFANCE
Jeudi de 10h à 12h au 105 av. de la Liberté
Tél. : 01 69 25 71 02
CIDFF
Vendredi de 14h à 17h à la MSP Claude Rolland. Mardi de 9h à 12h
au CCAS. Du lundi au jeudi de 14h à 17h et vendredi de 9h à 12h
à la Maison de la Justice et du Droit du Val d'Orge.
Tél.: 01 69 46 81 50.
ASSOCIATION CONSOMMATEURS LOCATAIRES
Lundi, jeudi et vendredi de 10h à 16h. Mardi et mercredi de 10h
à 12h. Jeudi de 17h à 18h au 11, rue Pierre Mendès France.
Tél.: 01 69 04 17 83.
Sur rendez-vous
CONCILIATEUR DE JUSTICE
Aider au règlement amiable des conflits. Deux mardis et deux
mercredis par mois de 14h à 16h30 à la Maison de la Justice et du
Droit du Val d’Orge. Tél.: 01 69 46 81 50.
AVOCAT
1er lundi et dernier samedi du mois de 9h à 11h. mairie annexe.
Tél.: 01 69 46 80 86.
ASSISTANTE SOCIALE
Mercredi matin en Mairie annexe. Prendre RDV à la Maison des
Solidarités. Tél. : 01 69 46 57 60.
L’UNION LOCALE DU VAL D’ORGE
Un problème de consommation? Un problème concernant votre
logement ? Tél. : 01 69 46 11 46 - [email protected]
Résidence “la Héronnière” - avenue de Brétigny, bât Vendée - 91700
Sainte-Geneviève-des-Bois.
NOTAIRE
2e et 4e mardi de 9h à 12h à la Maison de Justice et du Droit du Val
d’Orge. Le Trianon - 72, route de Corbeil - Villemoisson-sur-Orge
Tél. : 01 69 46 81 50
OLIVIER LÉONHARDT, MAIRE
Cabinet du maire : 01 69 46 80 11
Dates des permanences sur www.sgdb91.com
FRÉDÉRIC PETITTA,
CONSEILLER DÉPARTEMENTAL
Permanence sur rendez-vous
au 119, avenue G. Péri. Tél. 01 60 91 90 18.
Toute l’actualité sur www.fredericpetitta.fr
[email protected]
MALEK BOUTIH, DÉPUTÉ
Permanence au 4 rue Emile Kahn.
Pour rencontrer votre député : Tél. : 01 60 15 56 53
Mail : [email protected]
Toute l’actualité sur www.boutih.fr
Service de garde
des pharmacies
(dimanches et jours fériés)
Sous réserve de changement
Dimanche 12 avril
PHARMACIE DU CANAL
2, avenue Charlie Chaplin
Ste-Geneviève-des-Bois
( 01 60 15 49 21
Dimanche 19 avril
PHARMACIE DE LA GARE
3 av. Paul Vaillant Couturier
Ste-Geneviève-des-Bois
( 01 60 16 14 89
Dimanche 26 avril
PHARMACIE DU MARCHÉ COUVERT
16, rue du Marché Couvert
Brétigny-sur-Orge
( 01 60 84 24 54
Vendredi 1er mai
PHARMACIE DU MARCHÉ
1 rue J. Dussart - Morsang-sur-Orge
( 01 60 16 08 53
Dimanche 3 mai
PHARMACIE VALLET
30, rue Alfred Dubois - Marcoussis
( 01 69 01 74 01
Vendredi 8 mai
PHARMACIE CENTRALE
5 chemin de la Croix St Jacques
Centre commercial Carrefour
La Ville du Bois
( 01 64 49 72 84
Dimanche 10 mai
PHARMACIE JEAN JAURÈS
1 bis, rue Jean Jaurès
Brétigny-sur-Orge
( 01 60 84 69 97
Jeudi 14 mai
PHARMACIE JACQUENEAU
2, Place de la Mairie - Nozay
( 01 69 01 44 98
Etat civil
En application de la loi qui réglemente le respect de la vie privée, nous ne publions désormais que les
informations avec l'autorisation des personnes concernées. Pour de plus amples renseignements, s’adresser au service des Affaires générales au rez-de-chaussée de la mairie annexe. Tél. : 01 69 46 80 72.
Naissances
Naël HAMMOUMRAOUI HINDRYCKX
Aïdan SALOMON GERMANY
Patrick MIRONESCU né le 4 octobre
Noé CAMARA né le 29 octobre
Daphné LAVAL née le 1er novembre
Noah MAYIMONA né le 1er novembre
Ahmed CEKIC né le 3 novembre
Léana RODRIGUES MARIA née le 3 novembre
Kadiatou DIABY née le 4 novembre
Saliha ABDEDDAIM née le 5 novembre
Claire NOVENT KIM née le 9 novembre
Ruth GNAGLO née le 10 novembre
Yara VEIRA PEIXOTO née le 14 novembre
Solin TÜMA née le 16 novembre
Pablo AMADO né le 17 novembre
Simon MARQUES né le 18 novembre
Vincent TEINA né le 20 novembre
Giulia ANDRONIC MARTINS
Yafa LARAADH née le 14 décembre
Alycia BE LEKIEN née le 16 décembre
Tayssir ABICHOU née le 17 décembre
Jade DUPIN née le 20 décembre
Luca LUYUVULA FERNANDES
né le 29 septembre 2014
née le 21 novembre
Giulia DENÉCHÈRE née le 21 novembre
Beyza ERDEN née le 21 novembre
Alya BELKACEMI née le 23 novembre
Micaël KABISHA-TSHIMOWA
né le 23 novembre
Wallys NÉGRIT né le 23 novembre
Kayden GUIMIOT née le 24 novembre
Fatma ÇELIK née le 24 novembre 4
Abrar ABICHOU née le 27 novembre
Imran ZERROUKI né le 27 novembre
Mouad LOUAZZANI né le 28 novembre
Aya MAADIOUI née le 28 novembre
Mathéo KONE né le 30 novembre
Kellycia MACHADO née le 2 décembre
Eslem DINLER née le 2 décembre
Marwan BADAOUI né le 2 décembre
Aylin ARIBAS née le 2 décembre
Maloé SCHMIDT ARNAUNÉ née le 5 décembre
Gabriel ELTER né le 7 décembre
Maxence LEFAIRE né le 11 décembre
Juliana PILLAS née le 12 décembre
Sukeyna COSTUR née le 13 décembre
né le 13 décembre
né le 22 décembre
Alicia CRAVEIRO née le 22 décembre
Kyra CAZABAT née le 24 décembre
Lara MARTINS SILVA née le 25 décembre
Edène TOUAH née le 28 décembre
Jade MISANTROPE ANTOINE
née le 28 décembre
Jahvid CHRISTOPHER né le 31 décembre
Hoan-Phuc TRAN né le 2 janvier 2015
Abby PELLISSARD née le 3 janvier
Halvyn NDALA né le 6 janvier
Ahmed ZOUAOUI né le 7 janvier
Gabriella NTADISSI BIDILOU née le 8 janvier
Kehina JEAN née le 9 janvier
Mathéo BUFFIERE né le 12 janvier
Shaé COSTES née le 14 janvier
Elouann COURT né le 14 janvier
Lauriane RAKOTOARISOA née le 14 janvier
Pauline RAULT née le 14 janvier
Ismaïl BELALIA né le 15 janvier
Luana DE CARVALHO BRITO
née le 15 janvier
Lukas MONIER né le 15 janvier
Noor BEN JEMAA née le 16 janvier
Clara MERIAUX PICHARD née le 16 janvier
O’Neill DIJON VALERO né le 18 janvier
Ilona TOSELLO GADEFAY née le 21 janvier
Lola STEYER née le 23 janvier
Aiden TOURNOIS né le 23 janvier
Aâliya ELAGGOUNE née le 24 janvier
Eléna VENDRAME née le 25 janvier
Samuel LUBANZADIO né le 26 janvier
Even YGOUF né le 26 janvier
Calyopé PADILLA née le 29 janvier
Mariages
Dimanche 17 mai
PHARMACIE DES FÉES
17 rue Roger Vaillant
Ste-Geneviève-des-Bois
( 01 60 15 14 46
Nathalie GOULEAU et Seikou DIAKHO le 30 août 2014
Dimanche 24 mai
PHARMACIE BELIN
173, Avenue Gabriel Péri
Ste-Geneviève-des-Bois
( 01 60 16 63 55
Décès
A l’heure habituelle de fermeture
des officines, s’adresser au
commissariat de la ville.
43
Marie-Claire ANTOINE et Jean Denis MATHURIN le 14 février 2015
Angéla PIES et Fabrice Joan GAYDU le 14 février 2015
Zainaba CHAEHOI et Halim IBRAHIMA le 7 mars 2015
Simone GORVEL née CHARLIER le 26 novembre 2014
Colette GUILBAUD le 14 janvier 2015
Angèle COULON le 16 janvier 2015
Madeleine DELECHENAULT le 23 février 2015
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015
44
T ribunes
Expression des groupes du Conseil Municipal
Le contenu des tribunes est publié tel qu’il est envoyé par les groupes politiques. Son contenu n’engage que ses auteurs.
Ste Geneviève Avant Tout
Madame, Monsieur,
Avec 57,31 %, les génovéfains ont accordé leur confiance
à Frédéric Petitta et Marjolaine Rauze pour représenter nos
villes et le Val d’Orge au Conseil départemental. Bien que
ce résultat soit sans appel, c’est sans triomphalisme que
nous abordons cette victoire.
D’abord, parce que le message qui a été adressé par les
habitants lors de ce scrutin reflète les inquiétudes et les
doutes qui pèsent sur nos concitoyens à travers le pays.
Ensuite, parce que le formidable élan qui s’est matérialisé
à Sainte Geneviève des Bois et sur notre canton dimanche
n’aura malheureusement pas suffit à conserver la majorité
de gauche au niveau départemental.
prises dans les prochains mois au Conseil départemental.
Alors que l’Etat baisse de manière drastique les dotations
aux communes et que la ville fait des efforts de gestion
considérables tout en gardant une bonne maitrise de la
fiscalité locale, le soutien du département est un élément
indispensable dans la conduite des projets de notre ville et
de nos associations notamment.
Nous savons pouvoir compter sur Frédéric Petitta et Marjolaine Rauze pour porter, avec énergie et pugnacité, nos
valeurs de solidarité et de fraternité et défendre les intérêts
de notre ville et du Val d’Orge au sein de cette nouvelle
assemblée.
Pour Sainte Geneviève Avant Tout
Jacqueline DIARD, 1ère adjointe au Maire
Dans ces circonstances, l’ampleur de la tâche est immense
pour nos Conseillers départementaux et avec eux, nous
serons particulièrement attentifs aux décisions qui seront
Sainte Geneviève pour tous
Chères Génovéfaines et chers Génovéfains,
A l’heure où ce billet était écris, au lendemain des élections
départementales, l’Essonne venait de basculer à droite,
signant l’échec de l’ancienne majorité de gauche emmenée
par son président Jérôme Guedj, lui-même emporté par le
rejet de la politique du Gouvernement et de François Hollande.
Sur le plan local, notre ville devra composer avec des territoires en pleine mutation.
Notre conseiller général sortant Frédéric Petitta (PS) a été
réélu, avec Marjolaine Rauze maire (PC) de Morsang-surOrge par 52,55% contre le duo Marianne Duranton (UDI)
et Claude Lourdin (UMP). Je constate que notre ville sera représentée par des élus minoritaires au conseil départemen-
tal, ce qui n’est jamais l’idéal pour participer aux politiques
publiques et aux dynamiques de demain. Je déplore également qu’au premier tour le score du FN ait été si élevé !
C’est un retour en arrière par rapport aux municipales de
2014 où notre liste Sainte-Geneviève pour TOUS d’union de
la droite et du centre l’avait très largement distancé. J’y vois
des signaux d’insatisfaction et de révolte très forts par rapport aux politiques nationales et locales qui ne répondent
pas aux vrais besoins.
Notre agglomération du Val d’Orge ne sera pas diluée dans
le grand Evry et c’est tant mieux. Sans clivage politique sur
cette question, nous avons soutenu de toutes nos forces la
solution qui se profile, c’est-à-dire un rapprochement avec
l’Arpajonnais qui se situe dans la continuité de la vallée de
l’Orge et du RER C. Mais quelle débauche d’énergie d’agents
et d’argent publics pour en arriver là ! Près de 130 000 euros
dépensés en communications et consultations juridiques !
Pendant ce temps, les habitants nous disent que l’entretien
de la voirie laisse à désirer, que le passage piéton devant
Pôle emploi n’est toujours par protégé, que des squatteurs
occupent l’ancienne maison SNCF du garde barrière… Un
nettoyage de printemps s’impose !
Monsieur Léonhardt, à l’image de son maître Valls, mais
en moins talentueux, a joué au matamore et s’est gargarisé d’avoir chassé le Front National de son canton. Crétinerie s’il en est car nous progressons en nombre de voix
dans la commune par rapport aux dernières élections
européennes et surtout municipales. D’ailleurs, si ce dernier scrutin avait eu lieu le 22 mars, nous aurions gagné
un quatrième conseiller municipal...
A l’issue du premier tour, le Front National arrive en
tête dans 43 départements. Avec une soixantaine d’élus
au second tour, le FN, seul contre tous a réussi le défi
d’amplifier les résultats obtenus aux scrutins précédents,
confirmant ainsi que nous sommes le seul et véritable
parti d’opposition.
Jean POUCH, avec Sophie GODAR, Thomas ZLOWODZKI,
Marie-Noëlle ROLLY et Yassin LAMAOUI, vos élus du groupe
d’opposition Sainte-Geneviève pour TOUS !
www.sgpourtous.fr
Sainte Geneviève Bleu Marine
Nous tenons à remercier nos 2 113 électeurs génovéfains qui nous ont permis d’arriver en deuxième position
sur la commune. Le redécoupage électoral partial des
cantons par la gauche nous a malheureusement privés
d’un second tour.
Nous nous félicitons néanmoins car partout en France
le peuple a ouvert les yeux. Tous les mensonges, incantations et autres manœuvres nauséabondes pour faire
peur, douter et assimiler le camp des défenseurs de
notre identité et de notre souveraineté aux totalitarismes
du passé ne sont plus efficaces et servent uniquement à
masquer leur incompétence, leur haine, leur sectarisme,
leur aigreur et leur francophobie.
Les incantations et les stigmatisations de nos adversaires
les enferment de plus en plus dans un passé révolu. Tout
comme le vote des catégories populaires en faveur d’une
gauche qui s’est ralliée toujours plus avant au parti de
l’étranger, au point de se confondre avec lui.
La gestion frontiste des communes gagnées l’an passé
fait ses preuves et surtout des administrés satisfaits (73 %
selon un sondage Ifop de mars pour iTélé et Paris Match).
Comme quoi, essayer le Front National, c’est l’adopter !
Gaël Fouilleul – Jean Perry – Suzanne Petit
Place au peuple de Sainte Geneviève
En avant toute !
Tandis que la dette mondiale continue de grimper, le
pouvoir de la finance s’affermit et les exhortations à
l’austérité deviennent plus exigeantes.
Mais l’économie en France reste en panne.La loi Macron, «pour la croissance et l’activité», patchwork de
mesures libérales, serait le remède? Faux
Faciliter les licenciements au gré de l’employeur et
sans indemnités , bafouer le droit syndical et le droit
du travail, liquider les Prud’hommes... ne créeront pas
d’emplois mais affaibliront les salariés.
Les avantages fiscaux donnés aux fonds de placements, aux éléments variables de la rémunération
(stock options) livrent le pays à la spéculation au détriment du travail et des salaires.
Adieu le souci de l’environnement:l’intérêt économique primera et permettra de se passer d’études
poussées et de l’avis des citoyens qui pourraient
dénoncer l’inutilité de certains projets (N.D. Des
Landes.). On encourage le développement de logements « intermédiaires » (4 500 euros de revenus) au
détriment des logements sociaux. On privatise et on
sacrifie de larges pans de notre savoir faire et de l’in-
frastructure nationale, le militaire, les aéroports Côte
d’Azur, Lyon entraînant un manque à gagner de l’État
et des risques pour notre économie.On déréglemente
les activités : SNCF contre cars privés plus chers.Bien
d’autres éléments pourraient être analysés.
Bref, tout dans cette loi fleuve que le gouvernement
veut faire passer en force est fait pour brader notre
patrimoine économique, social et environnemental.
Nous devons nous mobiliser !
[email protected]
Vie pratique
CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ OU PASSEPORT
N’attendez pas l’été !
À l’approche des examens de fin d’année scolaire et des
vacances, de nombreuses personnes souhaitent faire
renouveler leur carte d’identité ou passeport. Pour éviter
que l’afflux de demandes n’entraîne des délais d’attente
incompatibles avec les dates d’examens ou vos projets de
voyages, anticipez ! Ainsi, vérifiez les dates d’expiration de
vos carte d’identité (10 ans étendus à 15 ans depuis le 1er
janvier 2014) et passeport et renouvelez-les dès maintenant, si nécessaire.
Si la carte d’identité n’est pas obligatoire, son usage régulier
fait de cette pièce officielle un document employé à tous
les moments de votre vie. Elle est gratuite. Le passeport lui
permet de voyager à l’étranger et prouve aussi votre identité. Attention, même un nouveau-né a besoin d’une pièce
d’identité pour prendre l’avion. Le seul livret de famille ne
suffit plus.
+ d’infos
Pour les documents et les modalités d’une demande de passeport ou
d’une carte d’identité :
SERVICE AFFAIRES GENERALES.
- Mairie annexe Rue Emile Kahn – 01 69 46 81 98 ou 80 73 ou 80 71
- Maison des Services Publics Claude Rolland
5-7 avenue du Canal - 01 69 46 67 72
CONCERTATION PUBLIQUE
Liaison Centre Essonne :
Dîtes ce que vous en pensez
Dans le cadre du projet du
Val-Vert Croix Blanche et de
la reconversion de la base aérienne 217, l’agglomération du
Val d’Orge prévoit la création
de la Liaison Centre Essonne
(LCE), d’une voie dédiée aux
bus dite « Transport en site
propre » (TCSP) et de nouveaux
axes routiers qui permettront de fluidifier le trafic dans la
zone de la Croix-Blanche et du futur Val-Vert.
L’Agglo vous invite à vous informer et donner votre avis sur
ces futures infrastructures du 11 mai au 30 juin 2015. Un
registre de dépôt, des supports d’information et une exposition publique seront à votre disposition durant toute la
période de concertation en mairie et au siège de l’Agglo.
+ d’infos
www.agglo-valdorge.fr
www.vvcb.fr
A.C. Marie couverture
Tel : 01.60.15.92.26
Portable : 06.68.06.28.18
[email protected]
www.ac-marie-couverture.fr
Couverture Zinguerie
Christophe MARIE
Toute couverture, réparation de fuites, gouttières, fenêtres de toit,
zinguerie, isolation, réparation de fuites
Siret : 514 147 420 00020
45
Inhumations - Incinérations Contrats obsèques
Possibilité de déplacement à domicile 7j/7
Tél. 01 60 15 19 15
Garage du Plessis
Réparateur agréé Citroën
Citroën C4 Cactus
Mécanique - Carrosserie
Réparations toutes marques
Réservez-la
Ventes VN - VO
dès maintenant !
28, rue du Plessis - 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois
Tél. : 01 69 46 36 60
Dépannage sous 24h
Entretien, réparation et
remplacement d’appareils gaz
Contrat d’entretien
l
Détartrage, désambouage
l Salle d’Expo
STATION
AGRÉÉE
Ferroli - Chappée - Idéal Standard - Geminox Riello - Styx - Auer - Vap - De Dietrich...
40 bis, avenue Gabriel Péri - 91700 SGDB
www.lscp-chauffage-plomberie.fr
Mail : [email protected]
Tél. 01 69 51 07 17 - Fax 01 69 51 46 40
Agenda
ASSOCIATIONS
Saison culturelle
VENDREDI 17 AVRIL
LES AMIS DE VOTRE VILLE
2014/2015
Assemblée Générale
14h, salle du Miroir
PROGRAMMATION
SALLE GÉRARD PHILIPE
SAMEDI 18 AVRIL
SGS BASKET
Tournoi Mie Caline
A partir de 8h, Gymnase N. Copernic
SERVICE CULTUREL - MAIRIE ANNEXE (2E ÉTAGE)
RUE EMILE KAHN - 01 69 25 17 36
SAMEDI 25 AVRIL
SGS FOOT – OISSEL
Match CFA 2
18h, terrain d’honneur, rue Léo Lagrange
Match CFA 2
18h, terrain d’honneur, rue Léo Lagrange
DIMANCHE 17 MAI
UNION VÉLOCIPÉDIQUE
DE SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS

STEPHAN EICHER 
CONCERT
SAMEDI 11 AVRIL
20h30 - Salle Gérard Philipe
TARIF : 16 € / 13 € (TARIF RÉDUIT)
20 € (TARIF EXTÉRIEURS-HORS COMMUNE)
UNIVERSITÉ POPULAIRE DU SAVOIR
A 19h à la salle de la Châtaigneraie
MERCREDI 15 AVRIL
COLONISATIONS, DÉCOLONISATIONS,
QUATRE SIÈCLES D’HISTOIRE
PROGRAMMATION
CENTRE R. NOUREEV
par Gilles Manceron
CENTRE ARTISTIQUE R. NOUREEV 3 RUE ROMAIN ROLLAND - 01 60 16 03 11
MERCREDI 6 MAI
CLAUDIO MONTEVERDI (1567 - 1643),
PÈRE DE LA MUSIQUE BAROQUE ITALIENNE
par Jean Sourisse
VENDREDI 8 MAI
COMMÉMORATION DU 8 MAI 1945
ET DE LA VICTOIRE DES PEUPLES
SUR LE NAZISME
11h15, Monument aux morts, route de Corbeil
DIMANCHE 10 MAI
JOURNÉE NATIONALE DES MÉMOIRES
DE LA TRAITE, DE L’ESCLAVAGE
ET DE LEUR ABOLITION
De 14h à 16h, colonnes de la Liberté,
place Toussaint Louverture
DIMANCHE 10 MAI
TROC AUX PLANTES
De 9h30 à 15h devant la serre du Donjon
DIMANCHE 28 JUIN
VIDEZ-VOS-GRENIERS
De 9h à 18h avenue Gabriel Péri
Rue du Jardin public et parking de la Poste
EXPOSITIONS
DU DIMANCHE 26 AU MERCREDI 29 AVRIL
FEMMES DE LA DÉPORTATION
JUSQU’AU MERCREDI 20 MAI
FEMMES COMBATTANTES POUR LA LIBERTÉ
Tournoi de football pour les 10-15 ans
De 14h30 à 16h30
Mercredi 22 avril, City Stade du Parc Pierre
Jeudi 23 avril, City Stade de Diderot
Lundi 27 avril, Terrain synthétique de Romain Rolland
Mardi 28 avril, City Stade de la Héronnière
Mercredi 29 avril, Finale City (Copernic de 15h à18h30)
Gratuit – Inscription sur place
Inauguration de la plaque Jean Moulin
16h, Monument aux morts
( 07 86 28 35 71
http://ups.sgdb.free.fr
Hôtel de ville
DU MERCREDI 22 AU MERCREDI 29 AVRIL
« SOCCER TOUR »
MERCREDI 27 MAI
JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE
+ d’infos
DU JEUDI 7 AU MERCREDI 20 MAI
L’AFFICHE ROUGE (Mémorial de la Shoah)
Devant la serre du Donjon de 9h à 18h
Inauguration à 11h le 18 avril
11h30, Monument aux morts, route de Corbeil
Grand Prix du Conseil Municipal
Dès 8h, départ et arrivée face au 63
avenue de la Grande Charmille du Parc
Hôtel de Ville
18 ET 19 AVRIL
FETE DES PLANTES
DIMANCHE 26 AVRIL
70e ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE
DU SOUVENIR DES VICTIMES ET
HÉROS DE LA DÉPORTATION
Crédit photo : Benoit Peverelli
SAMEDI 16 MAI
SGS FOOT – H.A.C.
47

DAVID ENHCO QUARTET 
 JAZZ 
CONCERT DU DIMANCHE MATIN
JEUDI 16 AVRIL
DONNEZ VOTRE SANG
E.F.S.
De 15h à 20h, 5/7 avenue du Canal
DIMANCHE 12 AVRIL
11h - Auditorium R. NoureeV
TARIF : 7,5 € / 5,5 € (TARIF RÉDUIT)
10 € (TARIF EXTÉRIEURS-HORS COMMUNE)
Parc Pablo Neruda – Rue Gabriel Péri
Votre Ville n°296 / avril - mai 2015